Thailande à vélo

Vous cherchez une destination exotique pour vous adonner aux plaisirs du voyage à vélo sans vous ruiner et le porte-monnaie et la santé ? Découvrez la Thaïlande sans plus tarder.

Situé entre Krabi et Bangkok, la côte Thaïlandaise est bordée d’une petite route très agréable, idéale pour y pédaler.

Au programme : plages de sable blanc, cocotiers, villages de pêcheurs et, aussi incroyable que cela puisse paraître, PAS UN TOURISTE !

La Thailande à vélo

Les dures journées qui vous attendent !

Cap à l’Est

Roulant désespérément dans les champs de palmes depuis mon entrée en Malaisie, la grosse nationale montant à Bangkok n’annonçait rien de bon et ma carte n’offrait guerre d’alternatives.

Résigné à mettre le pied au planché sur les presque 800 Km qui sépare Krabi de Bangkok, je fis à l’occasion d’une pause déjeuné la rencontre d’un prof d’Anglais qui s’invita à ma table pour un brin de causette.

« Part à l’Est par cette route, dans une dizaine de kilomètres tu seras à la mer. Tu pourras ensuite la longer jusqu’à Bangkok »

Je m’exécutai et atteignis la mer comme prévu au bout de quelques kilomètres par un petit village animé d’un marché. Seul étranger à déambuler dans les allées, jetant quelques regards émerveillés à la mer turquoise, le calme des lieux me fit rapidement sentir que j’allais m’y plaire.

Quelques minutes plus tôt des bus bondés de touristes filés tout droit vers Bangkok sur cette infâme nationale. A dix kilomètres seulement à l’Est se trouve un paradis terrestre et… PERSONNE.

La Thaïlande à vélo

Les pieds dans l’eau.

Good for me !

Apaisé, rassuré et enchanté par « ma trouvaille », je me remets en selle. La route serpente le long de la mer sous les cocotiers, c’est à peine vallonnée, il y a très peu de circulation, le revêtement est plutôt bon… on en oublierait presque qu’il faut pédaler.

Parfois, des maisons sur pilotis fleurissent sur la plage, les pêcheurs au loin se laissant portés par les vagues… Bercé par le son de la mer, la poésie des lieux m’emporte.

Imaginez des kilomètres de plages qui ne demandent qu’à vous héberger pour la nuit. Les couchés de soleil seul face à la mer, perdu sur ce banc de sable du bout du monde.

Non vous ne rêvez pas, les jours se suivent et la magie règne. Point de lassitude, point d’aventure, seulement de la quiétude. « Just relax » comme diraient nos amis anglo-saxon.

La Thaïlande à vélo

L’après-midi c’est hamac !

Just relax… et seul !

Ou presque…

Pour être honnête, j’ai croisé un groupe de touristes sur une terrasse d’un des rares hôtels que je n’aurais jamais vu si je n’avais pas été obligé de m’y arrêter pour manger, faute de provisions. Sans quoi, vous ne rencontrerez que quelques cyclos sympathiques.

Nous sommes à mille lieues du tourisme de masse et pas toujours sain que connait la Thaïlande à certains endroits.

Et tant que nous sommes dans les aveux, il y a parfois des portions sur nationale. Ce n’est jamais long et certaines peut-être évitables avec une bonne carte, mais le plus important étant de ne pas s’y trouver à l’heure du bivouac. Quitter le calme de la plage pour retrouver un champ de palme envahi par les moustiques à quelques mètres d’une route à forte circulation, c’est dur !

Thailande à vélo

L’ami Wolfi !

Effort minimum, récompense maximale

J’ai souvent payé l’authenticité au prix d’efforts importants en Asie de Sud-Est et je ne m’en plein pas, j’aime plutôt ça m’enfoncer dans les pistes poussiéreuses.

Ici, il n’y a rien de tout cela. Ni effort, ni poussière, c’est de l’asphalte, les ravitaillements son facile, se perdre est difficile… bref, c’est les vacances. Ce qui n’est pas désagréable occasionnellement !

J’ai cependant du mal à imaginer que cela puisse durer encore longtemps alors autant en profiter avant qu’il ne soit trop tard. 

PS : Vous trouverez le tracé de Krabi à Prachuap Khiri Khan ici et de Prachuap Khiri Khan à Bangkok ici.

PS2 : Bangkok est la ville la plus compliquée pour y entrer à vélo, j’ai emprunté la route 35 mais ai indiqué sur le plan une alternative.

A propos de l'auteur Voir tous les articles Site web de l'auteur

Bertrand

C'est à la suite d'un tour du monde à vélo réalisé entre 2011 et 2012 que ce blog a vu le jour avec pour objectif de mettre à disposition du futur voyageur, au long cours ou en vacances, les informations nécessaires à sa préparation.

30 CommentairesEcrire un commentaire

    • Bonjour,

      Je peux arranger ça ;)

      Donc, il me semble que j’ai rejoint le bord de mer pour la première fois par Paknam Lang Suan jusque Paknam Tako, puis Bang Saphan jusque Thap Sakae avant de refaire un bout sur nationale. J’ai repris la petite route à Nong Hin jusque Pranburi par Bo Nok et Khaem Noi. Après quoi je ne sais plus si j’ai roulé sur nationale ou si il y avait des petites routes, mais à Cha-Am c’est sûr la route longe à nouveau la côte jusque Ban Laem et Samut Songkhram.

      Pour finir par 70 Km de grosse route dont les 40 derniers sur autoroute à l’approche de Bangkok !

      Difficile d’être très précis car je n’ai pas toutes les routes sur ma carte, je me fiais à la boussole surtout.

      Bertrand.

  • Merci,

    En fait je cherche un endroit passer quelques mois par an sans tomber dans un endroit trop touristique, genre petit port, et pouvoir rayonner.
    Je pense que par là ça doit exister ?
    Merci

    Jp nice

    • Oui, dès que l’on est sur les portions de routes secondaires, c’est super calme et sans touriste. Il y a aussi des villages sur le bord de mer à l’écart de la route…
      Il faudrait explorer la zone en détail pour trouver le lieu qui convient et voir s’il est facile de rayonner à partir de là, mais c’est sûr qu’il existe des villages avec port, à l’écart et non touristique.

      Bertrand.

  • Oui mais je reviens au début, Bertrand devrait faire un petit effort de mémoire et vraiment matérialiser les endroits, evec carte , photos et commentaires sur la tranquillité des lieux. Tu avais quand même un appareil photo?

    Bon je dis ça
    Jp Nice

    • Salut JP,

      Une petite précision s’impose sur les articles « destinations » :)

      Je n’aime personnellement pas faire le voyage avant le voyage, c’est pourquoi je donne les idées directrices sans jamais entrer dans le détail ni même mettre trop de photos. Je ne veux pas faire de ces articles un guide, car selon moi il n’y a rien de tel qu’un guide pour ruiner un voyage.
      Sans aucune comparaison c’est lorsque je n’avais rien préparé que j’ai vécu les meilleurs moments. Exception faite à l’Alaska, par exemple, où pour une question de sécurité il est bon de savoir un minimum où on met les pieds.

      Et puis sur un an, il est difficile de tout mémoriser en détail, où alors je passerais l’essentiel de mon temps à cela, au détriment du voyage. D’ailleurs même si j’avais accès à des notes ultra détaillés avant de voyager je ne les consulterais pas, quitte à me faire avoir une ou deux fois sur un bivouac ou ravitaillement.

      Si je sais déjà qu’au km X il va y avoir un bivouac comme ci, que dans tel village je vais manger telle chose, que je vais me faire inviter tous les soirs par les locaux… bref, si je sais tout ce qu’il est susceptible de m’arriver avant même de partir, j’aime autant rester à la maison !

      J’avais bien sûr un appareil photo, les photos de l’article sont les miennes, mais il est vrai que je prends très peu de photos en comparaison de certains.

      Pour résumer, de mon point de vu, l’aspect découverte et aventure doivent primer avant tout.

      Je développerais probablement ces idées dans un article, c’est prévu.

      A bientôt.
      Bertrand.

  • Bonjour,
    ça fait rêver. Nous sommes une famille avec 3 enfants de 7, 5 et 2 ans et on envisage d’aller en Thaïlande avec nos velos (avec une carriole et un follow me pour accrocher le velo de la plus grande sur celui de sa maman). On projette de faire 700 kms, donc ton article tombe à pic! Si tu as plus d’infos sur l’itinéraire, peux tu nous l’envoyer (notamment les petites routes pour éviter la nationales, et les endroits les plus chouettes!) Merci bcp!

    • Bonjour, bienvenue ici.
      Cette route est en effet idéale pour pour voyager avec des enfants. Par contre je vais avoir du mal à être plus précis sur l’itinéraire, j’ai vraiment fait le maximum sur le tracé donné dans l’article. Ma carte (papier) n’indiquait pas cette route, je la tracée approximativement à la main tous les soirs. La journée j’y allais beaucoup au feeling.
      Sur le tracé google map vous verrez à mi-chemin une portion importante sur nationale d’approximativement 75 Km, si vous zoomez vous verrez qu’il y a parfois une route le long des rails. Le plus simple c’est de regarder le détail sur google map et en estimant approximativement le kilométrage journalier, imprimer un plan serré par jours ou par deux jours selon la précision. Les endroits les plus chouettes correspondes aux routes en bord de mer et les moins marrants, ceux sur nationale.
      Par contre il faudra trouver une solution pour la route 35 qui mène à Bangkok, c’est de la grosse route et entrer dans Bangkok à vélo c’est de la folie, même seul !
      En espérant vous avoir aidé un petit peu, je n’ai pas d’infos plus précises que de s’aider au maximum de google map. Mais une fois sur place ce n’est pas vraiment compliqué, il suffit de suivre la route jusqu’à retomber naturellement sur la nationale puis reprendre la première route à l’est qui vous permet de repartir en direction de la mer.
      Bonne route.
      Bertrand.

    • Super,
      Merci beaucoup Bertrand!
      Pour nous ce sera notre première aventure en hémisphère sud en velo. Nous avons déjà parcouru l’Europe (eurovelo 6 de Nantes à Belgrade) et le Canada en famille. Donc un sacré changement ! En tout cas, bravo pour ton site, très chouette! On est fans de camping sauvage, est ce que c’est aussi possible le long de cet itinéraire? En fait, on nous a conseillé de dormir dans des guest houses ( nous, on préfère le camping, mais d’un autre côté cela nous fait du poids en moins si on ne prends pas la tente…). Par ailleurs, nous sommes membres et fans de warm showers, peut être y a t’il des membres sur la route?
      Autre question : On a cru comprendre qu’il y avait beaucoup de chiens errants : vrai ou faux sur cette portion de route? (Nos filles sont « tout terrain », mais elles détestent les chiens…)
      A plus, et merci encore!

    • Merci :)
      Pas de gros soucis avec les chiens, j’ai dû en croiser deux peut être sur les 700 Km, Le premier je me suis arrêté, le second fut le déclic pour ne plus jamais m’arrêter. Pas de bobos !
      Il serait dommage de rater le camping sauvage sur cet itinéraire vu les plages. Ça pourra être difficile sur les portions de nationale si vous vous y trouvez au mauvais moment, sinon ça va bien. Et en demandant aux locaux, je pense que vous pourrez vous installer sans problèmes sur leur terrain si besoin. Ils sont vraiment cool sur cette route. Par contre des Warmshowers je doute, éventuellement à Bangkok !
      A bientôt.
      Bertrand.

  • Bonjour bertrand

    Y a du progrès mais bon toujours pas de nom de village. Lorsque je tape sur ici pour le parcours c’est impossible.

    Alors un nom de village en partant de Bangkok ou je peux me rendre et séjourner tranquille.
    Je me suis fait avoir par des promesses sur expat blog et j’ai pris mon billet de décembre à février.
    On m’avait parlé de Ban Phe
    Connais tu?

    Merci
    Jp nice

    Merci de me

    • Salut JP,

      (La réponse vaut aussi pour Céline – carte à jour)

      Je ne connais pas Ban Phe, passé Bangkok j’ai filé direct sur le Cambodge.

      Je ne suis pas en repérage dans le but de m’expatrier, donc je ne note pas les noms des villages, d’ailleurs je ne suis même pas sûr qu’ils soient indiqués sur la route. Par contre en zoomant fortement tu trouvera des noms. On peut voir aussi que les Ressorts sont nombreux…

      J’ai donc revu la carte. Le problème que je rencontré avec GMap c’est que je suis obligé d’ancrer tous les points à la main sur la petite route et je suis limité dans le nombre d’ancrages. J’ai donc fait deux cartes et il n’y a quasi plus de passages sur nationale. Le plus important doit faire 20-25 Km et c’est sûr une zone dédoublée, donc calme. Je l’ai fait partir de Krabi et il arrive à Bangkok en évitant la route 35.

      Vous trouverez les liens dans l’article. En principe ils marchent, mais celui d’hier marchait aussi chez moi.

      Bertrand.

  • Tes photos suffisent à me faire voyager. Elles sont magnifiques! Je crois que je tombe officiellement amoureuse de ton blog. ( si je peux me permettre, haha. )
    Merci pour ce partage incroyable qui ne fait que renforcer mon envie irrépressible de découvrir les terres qui nous entourent.
    Je te souhaite une très bonne continuation. :)

    • Merci beaucoup. Tu peux te le permettre bien sûr, je préfère cela que l’inverse :)

      A la lecture de ton blog, je ne doute pas que tu te retrouvera vite sur les routes du monde. Tu as encore un peu de temps pour méditer la chose, à 18 ans l’idée ne m’avait pas même traversée l’esprit ;)

  • Bonjour,
    Voilà un mois que nous avions pris contact, et tu m’avais conseillé la Thaïlande pour notre prochain grand voyage en velo et en famille. Nous venons d’acheter nos billet, et te remercions donc pour ces conseils!
    Ce we, nous avons un peu avancé dans la définition de l’itinéraire. Sachant que nous pourrons pédaler environ 700 kms et que nous avons 3 semaines et demi, nous envisageons aussi donc de prendre le train. Aujourd’hui, nous avons 3 choix possibles, et souhaiterions te demander ton avis :

    Nous pédalerons vers le Sud jusqu’à Chumphon. Ensuite nous hésitons entre :

    1) Aller à Ko Tao, Ko phang et Ko Samui

    ou

    2) Prendre le train jusqu’à Trang et pédaler vers Krabi et les ïles.

    ou

    3) Traverser la péninsule, en velo, au niveau de Lang Suan, et pédaler le long de la Côte d’Andaman au Nord de Phu ket.

    Ensuite ce sera retour à Bangkok en train ou bus
    Si tu étais à notre place, que feriez vous?!

    Merci!

    • Bonjour,
      Content de voir que le projet se concrétise ;)
      Je n’ai donc pas fait les îles de la solution 1 ni la côte de la solution 3, ni même les îles de la solution 2 mais je suis arrivé à Krabi par le Sud et je n’y ai pas vu grand intérêt. J’éliminerais donc la solution 2 qui est celle qui me tente le moins. Ensuite entre 1 et 3 ce n’est pas évident, les îles sont tentantes et la côte l’est aussi. Phuket, le nom ne m’inspire pas mais c’est probablement plus pratique pour remonter sur Bangkok. Mis de côté le côté pratique, je crois que je me laisserais tenter par les îles de la solution 1 qui doivent être moins touristiques que la région de Phuket. Dans les deux cas, je pense que les paysages seront très proches, mais d’instinct les îles me tentent, d’autant plus avec des enfants.
      Vous pouvez vous rendre sur cette page pour un rapide résumé des îles de Thaïlande : http://minu.me/blk6
      Et même contacter l’auteur qui n’est pas voyageur à vélo mais expatrié.
      Bonne route. Et à bientôt, pour un avis lors du retour ;)

  • Je confirme ce que tu dis sur la côte Est de la Thaïlande, Bertrand ! Seul avec mes deux filles, on s’est baladé (en voiture, bouh !) entre Chumphon et Hua Hin en août 2014, et on a adoré ! On dormait dans des petits hôtels sympa qui nous faisaient des prix canon (on étaient les seuls touristes), on s’est baladé (seuls !) sur des plages de sable blanc avec des cocotiers sur des kilomètres, et surtout on a vu un visage authentique de la Thaïlande rurale : pêcheurs, cueilleurs de noix de coco et leurs singes dressés, petits marchés, bergers, temples, etc. Quelle claque quand on est arrivé à Kho Tao, c’était tout formaté pour le tourisme de masse (mais par contre, les plongées valent vraiment le coup) !

    Yannick

    • Merci pour ton retour. C’est sûr que quand il faut quitter l’authenticité pour le délire on y va à reculons :).

  • salut bertrand merci pour ton blog !!

    nous prevoyons avec ma cherie un périple de 5000km entre malaisie , thailande , cambodge et laos pour juin 2015 .

    Avec une moyenne de 200km par jour nous envisageons de faire ce périple à 100% sur la route .

    Je n’ai pas encore acheté le tandem mais j’ai envie de tenter cette folle aventure avec un tandem route avec des pneus en 28 .

    je sais par avance que le tandem vtt reste le plus approprié toutefois j’aimerai que tu me dises si j’allais vraiment être embêté avec un tandem route .

    200 bornes par jour en tandem vtt ca va êttre compliqué , en tandem route ce n’est pas un problème.

    • Salut Eric,

      Merci pour ton message.

      Si vous prévoyez 200 Km/j j’imagine que vous ne serez pas chargé du tout, du coup je ne vois aucun inconvénient à utiliser un tandem route, d’ailleurs quand bien même vous seriez chargé, si vous restez sur route, ça n’est pas un problème d’utiliser un tandem route, d’autant plus à ce rythme.

      Mais 200 Km/j ça me semble vraiment colossal !

  • Merci pour cette réponse rapide.

    En 2014 nous avions fait 1470km en une semaine en tandem route avec 27kg de bagages en plein mois de décembre (ou il fait nuit à 17h30 ), entre perpignan Valencia en Espagne aller retour .

    Cet ete j ai fait argeles sur mer Barcelone aller retour en 13h sur mon route (389km) . Donc avec un beau tandem avec très peu de bagages je peux te dire que ça envoi du nem .

    Puis en 2014 nous avions voulu faire l Andalousie en tandem vtt mais la copine a attrapé la mononucléose nous avons du rentrer au bout de 3 jours 450km tout de même avec un fort D+.

    On prendra surement ta route en bord de plages , j ai également trouvé quelques sorties velo de locaux via l appli  » strava » histoire de me rassurer à la pratique du velo route en Thaïlande .

    Nous envisageons d y aller au feeling en évitant au max la circulation , les touristes , sans gps bien sur et autres gadgets .

    Nous partons sur une base de 200km quotidien mais on ne va pas se stresser avec la distance .
    On compte profiter sur place , si nous sommes un peu à l abboure on raccourciera notre circuit et si on a mal aux fesses il y a des hôtels avec de belles piscines .

    • Je pressentais que tu avais des kilomètres dans les jambes pour t’attaquer à des morceaux pareil :).

      J’ai aussi fait un 350 bornes en une fois lorsque j’avais 16 ans, de Paris à Longwy, j’ai fait quelques années de compétitions derrière (je sais ce que c’est que de rouler 180 bornes à une allure course) mais je serais incapable de faire des journées de 200 bornes en voyage. Habituellement j’ai 100-120 Km/jour, je peux aller jusqu’à 130-150 exceptionnellement si les ravitaillements ne sont pas quotidiens mais la seule fois où j’ai fait 200 Km, c’était en Malaisie (donc vélo de voyage en 26″, 35 Kg au total je dirais), il faisait au moins 40°, parti à 3h du matin ou quelque chose comme ça, arrivé à 16h à Kuala Lumpur, plus le temps de trouver l’hôtel, j’étais lessivé, j’ai du avaler un gel antioxydant en pleine nuit tellement les crampes étaient douloureuses ! « Plus jamais » j’ai dit :).

  • Bonjour Bertrand,

    Je découvre ton site avec grand plaisir!
    Ta vision du voyage et de la vie m’inspire beaucoup.

    Je planifie de partir en Malaisie bientôt. Mais j’admet que coupler ça au Sud de la Thaïlande, que j’appréhendais (j’ai cette idée cliché de foule de touristes à tous les coins de rue!) me tente, suite à la lecture de cet article!

    Aurais-tu écrit un article sur la Malaisie ? Car j’ai lu ça et là que tu t’y étais rendu.
    Je serais curieuse d’avoir ton avis sur ce pays.

    Belle journée à toi, ainsi qu’à tous les passagers sur ce blog!

    Lou

    • Bonjour Louise,

      Merci pour ton message.

      Mon itinéraire en Malaisie était contraint par le visa Thaïlandais obtenu à Pinang. J’avais donc choisi la côte ouest, la plus urbanisée, la moins authentique, et il n’y avait pas beaucoup d’intérêt : 50 Km de champs de palmes, une ville, 50 Km de champs de palmes, une ville et ainsi de suite. J’attendais avec impatience chaque ville pour me coller sous la clim des centres commerciaux tant la chaleur était suffocante. Et malgré le fait que la route semblait longer la côte, la mer n’était que rarement apparente et n’avait quoi qu’il en soit rien d’exceptionnelle. Je n’avais fait qu’une excursion dans les terres pour me rendre aux Cameron Highlands et là encore je ne peux pas dire que ça m’avait marqué.

      Du coup j’ai un peu le sentiment d’avoir « sacrifié » ce pays, c’est le problème à vélo, chaque détour demande un temps conséquent et parfois il faut faire des choix, là j’avais fait le choix de l’ouest tout en sachant que l’est était plus authentique, plus intéressant, et c’est pourquoi je n’ai jamais écrit d’article sur le Malaisie.

      Bon voyage.

  • Merci Bertrand d’avoir partagé ce bon plan…
    Je viens de réaliser Krabi->Phetchaburi avec mon velo pliant je me suis regalé :-)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *