Auteur -Emilie

Mongolie à vélo

La Mongolie à vélo

« La steppe traîne toujours en longueur ; on n’en voit pas la fin. » écrivait Anton Tchekhov. L’apparente monotonie de la steppe est une chose bien perturbante pour l’œil européen. Quand s’ajoute à cela le vent, la piste cabossée et le dénivelé qui réduisent inévitablement le nombre de kilomètres...