La Chine à vélo

Ajourd’hui c’est d’un coup de coeur dont j’ai envie de vous parler : la Chine.

Un pays qui a de nombreux atouts à faire valoir auprès des voyageurs à vélo en particulier et qui n’a jamais cessé de me surprendre tout au long de mon périple.

J’en suis sûr, vous tomberez vous aussi sous le charme de l’empire du milieu lorsque vous y aurez mis les roues.

Des paysages à couper le souffle

C’est sur les recommandations bienveillantes d’amis cyclistes rencontrés en route que je me suis rendu en Chine directement après le Laos au lieu de rejoindre Hong-Kong par la côte et ainsi sacrifier la Chine au profit du Vietnam qui n’en valait pas forcément la peine.

2500 km de montagne le long du plateau tibétain m’attendent. Kunming, Chengdu et Xi’an sont les villes-étape qui parcours mon itinéraire. Ce n’est pas l’envie d’aller m’enfoncer plus à l’ouest qui me fait défaut mais je reçois la visite de mon frère en Corée quelques semaines plus tard et doit faire quelques concessions.

Si je me dois de suivre les lignes directrices pour respecter le timing, les routes secondaires au calme ne manquent pas et j’évolue dans des paysages magnifiques du matin au soir. Trois ou quatre cols composent le menu de mes journées. L’effort est important mais la récompense au sommet toujours de taille avec des vues spectaculaires sur l’immensité du plateau Tibétain.

Sur la route entre Kunming et Chengdu.

Chine à vélo

Chine à vélo

Chine à vélo

Sur la route vers Xian.

Chine à vélo

Une chaleur humaine qui fait chaud au cœur

Je retire systématiquement à l’entrée dans un nouveau pays le montant nécessaire à sa traversée et n’ai pas forcement de petites coupures pour payer les consommations quotidiennes lors des premiers jours. Naturellement et à plusieurs reprises le commerçant a accepté l’équivalent des quelques centimes d’euros que j’avais en ma possession et m’a laissé partir avec le sourire. Certains clients allant jusqu’à se proposer pour payer le complément et cela toujours dans des milieux très modestes.

J’ai eu la chance de pouvoir sympathiser avec des Chinois et passer plusieurs jours en leur compagnie. Que ce soit sur le vélo ou lors de jours de repos, à chaque fois ils se font un devoir de me réserver le meilleurs accueil qui soit, prenant sur leur temps personnel pour me faire visiter les environs, refusant catégoriquement qu’un seul Yuan sorte de ma poche ou passant plus d’une heure pour m’aider à trouver ma route dans la complexité des villes Chinoise…

Plus généralement, le contact humain y est comme je l’aime : Simple, naturel, respectueux et avec une petite touche de discrétion qui, à mes yeux, fait souvent défaut dans les pays très hospitalier.

Le Chinois n’attend rien d’autre du touriste qu’un échange humain vrai et authentique, il ne nous catalogue pas dans la catégorie « occidental fortuné » et c’est très agréable. Vraiment très agréable.

Tout aussi agréable, l’approche philosophique qu’on les jeunes de la vie m’a épaté, tout comme leur détermination dans les études qui à l’évidence n’est pas étrangère à la réussite de la Chine aujourd’hui et à ses capacités à maintenir ce cap à l’avenir !

Grant – Cycliste Chinois qui a partagé ma route deux jours durant au sud de Chengdu.

Chine à vélo

Yang, avec qui j’ai passé une semaine à Chengdu.

L’identité culturelle très forte en fait l’un des pays les plus dépaysant

Peu de pays ont une signature culturelle d’une telle intensité. D’autan plus aujourd’hui où une bonne partie du monde rêve de vivre à l’occidentale et où les vestiges culturels du passée en sont réduit à de vulgaires attrapes-touristes.

En Chine vous n’avez pas besoin de faire un bond de 1000 ans en arrière pour être dépaysé, le quotidien est imprégné par la culture Chinoise.

A quoi bon s’attacher au passé, la vie n’a de sens que dans l’instant présent. Le reste est illusion. En Chine tout est bien réel et d’actualité, ce qui est incomparablement plus intéressant et vivant que de devoir faire marcher son imagination.

Lorsque vous mettez les roues en Chine, vous ne pouvez oublier que vous êtes en Chine tant l’emprunte chinoise est partout. Dans les supermarchés tout est 100% chinois. La nourriture, les villes et villages, l’ambiance, la mentalité… rien ne ressemblent à ce que vous pourriez trouver ailleurs.

Temple du dieu – Même dans l’immense mégalopole ultra-touristique qu’est Shanghai, la culture est toujours présente.

Chine

Chine

La diversité, le remède contre la routine

Vous pouvez commencer la journée dans une ville de plusieurs millions d’habitants à la pointe de la modernité et la finir sur un plateau à plus de 2000 m d’altitude observant les paysans qui labourent les champs avec des bœufs.

Sur une échelle plus large, mon séjour en Chine s’est découpé en trois étapes définis par les villes citées précédemment. Hormis le fait qu’il s’agissait de montagnes les paysages n’avaient pas le moindre point commun.

Dans le sud du pays, la jungle recouvrait les monts, au centre est apparu la roche grise caractéristique de la montagne avec son lot de rivières cristallines, plus au nord de belles forêts verdoyantes faisaient leur apparition, recouvrant les monts dont les flancs dessinés les contours de lacs aux eaux bleu turquoise. En poursuivant encore d’avantage au nord se trouve la Mongolie antérieur et ses hauts plateaux, mais pour cela il faudra attendre que je remette les sacoches !

Au sein d’une même journée, passer à plusieurs reprises des sommets à la vallée laisse le sentiment que plusieurs jours se sont écoulés et chaque étape donne l’impression d’entamer un nouveau voyage.

Il est d’ailleurs bien difficile de classer ces trois types de paysages par préférence tant ils sont chacun dans leur style spectaculaires.

District de Pudong, Shanghai.

Chine à vélo

Chine à vélo

Chine à vélo

Chine à vélo

Un rapport qualité/prix défiant toute concurrence

Les paysages sont offerts par la maison, la chaleur humaine ne vous coûtera pas un Yuan et la culture étant toujours d’actualité vous n’aurez pas à payer pour tenter de vous en imprégner.

Il vous faudra néanmoins vous nourrir et là non plus vous n’aurez pas à vous ruiner. J’ai parfois mangé des soupes aux nouilles pour moins de 50 centimes d’euros ! 25 le record si mes souvenirs sont bons. Pour 2/2,5 euros vous accéderez à l’excellence. Les supermarchés regorgent de pâtes de fruits en tous genre, les pâtisseries de gâteaux très nourrissant qui vous aideront à avaler les cols. Le tout à des tarifs insignifiants et fait avec amour. En plus d’être économique c’est délicieux et pour rappel vous ne trouverez ces recettes nulle part ailleurs.

Mes préférences vont au Ma Po Tofu 麻婆豆腐, au Porc Hong Shao 红烧肉 (j’avais fait l’impasse sur mon régime sans viande durant le voyage !) et parmi les pâtisseries, au Mooncake 月饼. Mais n’hésitez pas à tenter votre chance au hasard sur les cartes en Chinois, l’audace paye toujours. Je n’ai personnellement jamais été déçu et cela m’a permis de faire quelques belles découvertes culinaires.

Après la nourriture vient le logement. Même principe, pour environ 5 euros vous dormirez dans une auberge de jeunesse très confortable, très propre et riche en rencontres. Si vous êtes de passage à Xi’an c’est une obligation de se rendre à l’auberge des 7 sages qui est de très loin l’auberge la plus spectaculaire qu’il m’a été donné de visiter.

Pourquoi « riche en rencontre » plus en Chine qu’ailleurs ? Parce que les Chinois n’ont pas développé un tourisme de masse comme cela peut être le cas ailleurs. Premièrement, on ne vient pas en Chine pour se détendre au soleil (pas dans le centre en tout cas), deuxièmement, l’alcool, la drogue et les filles ne sont pas en libre-service, et troisièmement, pour résumer les deux premiers points, le sérieux Chinois est peu propice à attirer les foules.

Là où les bonnes rencontres sont noyées dans la masse, la Chine fait partie de ces pays qui facilitent le travail du destin.

Bien évidemment, à Shanghai le tourisme de masse reprend ses droits et l’on retrouve une ambiance opposée à ce que je viens de décrire. J’imagine que ça doit être aussi le cas à Hong Kong ou Pékin. Mais je parle bien de la Chine et non des grandes mégalopoles internationales !

7 Sages Youth Hostel à XI’an – Construite de plein pied tel un village traditionnel

Pour conclure sur cet épisode chinois, il me semble que la Chine réunit tout ce que l’on peut attendre d’un voyage à vélo. A savoir un cadre sympathique, des routes calmes et en bon état, des rapports humain saints et enrichissants, un tourisme respectueux, une culture qui nous transporte dans un univers inconnu et la qualité accessible au meilleurs prix.

 

A propos de l'auteur Voir tous les articles Site web de l'auteur

Bertrand

C'est à la suite d'un tour du monde à vélo réalisé entre 2011 et 2012 que ce blog a vu le jour avec pour objectif de mettre à disposition du futur voyageur, au long cours ou en vacances, les informations nécessaires à sa préparation.

62 CommentairesEcrire un commentaire

  • Effectivement, il faut y voyager pour tenter de mieux connaître le mode de vie Chinois, au delà des clichés et des critiques habituelles, au nom desquelles on irait nulle part, même pas en France.

    Je vous conseille les routes “Sichuan-Tibet”, Kashgar et la KKH vers le Pakistan.

    Nico

    • Merci pour votre message.
      Si le Tibet ré-ouvre ses portes de mon vivant je pense que j’aurais du mal à résister à la tentation en effet !

      Bertrand.

    • Tu peux emprunter les route “Sichuan-Tibet” nord ou sud sans aller au Tibet, rien qu’en restant au Sichuan, à voir: cols entre 3500 et 5000, monastères vivants…Dégé, Dzochen Gompa, Serxu…du beau voyage.
      Le Qinhai m’a bien plu aussi, mais les distances sont parfois longues entre 2 hébergements, sur des routes à 3000m, doublé par de nombreux camions toute la journée.
      J’y étais en 2010

    • Exact. En partant de Chengdu il y a de quoi faire une belle boucle. Les photos sur google image sont impressionnantes en tout cas.
      La Chine a assez de ressources pour y passer une année !

  • Je n’ai pas encore parcouru la Chine mais je laisse un commentaire.

    “Ces vulgaires attrapes-touristes” : j’en parle dans mon dernier article ! Je les appelle les villes “typiques-touristiques”.
    Je pensais partir en Chine au moins un bon mois, mais je vais sérieusement réfléchir à le faire en vélo comme tu le proposes.
    Lorsque tu parles de ces filles et de l’alcool en libre service j’ai tout de suite pensé Bangkok ! C’est une ville que j’apprécie malgré tout.
    Tu dis que le Vietnam ne vaut pas le détour à côté ? J’ai beaucoup aimé le Vietnam, j’étais agréablement surprise, mais je ne peux pas comparé, peut-être que la Chine est encore mieux ! :)

    • Tu pense bien :) Je pensais à l’Asie du sud-est en générale avec en tête de liste Bangkok !
      Le Vietnam est l’une des bêtes noires du voyageur à vélo : ça klaxonne tout le temps, il arrive d’enchainer les villes durant des jours et des jours (pour camper c’est la galère) et plus que partout ailleurs ils prennent vraiment le touriste pour un pigeon.

      J’ai passé des bons moments dans le sud-est mais dès lors que j’approchais des zones touristiques (et elles sont nombreuses) je n’arrivais pas passer au delà de cette ambiance malsaine. La Chine m’a vraiment réconcilié avec l’Asie et côté paysage c’est incomparable.

      On parlait de l’entrainement hier, pour la Chine il est particulièrement important. Ça grimpe pas mal.

      Bertrand.

  • “Pourquoi « riche en rencontre » plus en Chine qu’ailleurs ? Parce que les Chinois n’ont pas développé un tourisme de masse comme cela peut être le cas ailleurs. Premièrement, on ne vient pas en Chine pour se détendre au soleil (pas dans le centre en tout cas), deuxièmement, l’alcool, la drogue et les filles ne sont pas en libre-service et troisièmement, pour résumer les deux premiers points, le sérieux Chinois est peu propice à attirer les foules.”

    Ah, cela me conforte d’autant plus à ne pas rester trop longtemps dans les “mégalopoles touristiques” comme tu le dis bien pour profiter de l’expérience que tu as vécu :)

    L’auberge semble avoir beaucoup de charme, je prends note de l’adresse. S’autres photos pour l’illustrer ? :)

  • Ton article m’a conquis ! Voilà un superbe voyage à faire en vélo. Quand je vois les magnifiques paysages qui deviennent accessibles en bicyclette rien qu’en restant en France, je n’ose pas imaginer le plaisir de la découverte de leur homologues chinois tant ventés par tous les voyageurs.
    Et pour un cycliste à temps complet comme moi les dénivelés ne sont pas des obstacles insurmontables mais des efforts justifiant le bonheur de la découverte de ces routes.
    Quoique ça ne doit pas être facile tous les jours. :) D’ailleurs, tu faisais combien de bornes journalières en général ?

    • Merci, ton commentaire me fait plaisir :)
      J’étais cycliste à “temps complet” avant de voyager à vélo, j’avais quelques mois de route avant d’arriver en Chine et en effet, malgré tout, la Chine fait partie des pays particulièrement difficiles. Mais comme tu le dis, il n’y a rien d’insurmontable, c’est même un plaisir de donner de sa personne quand nos efforts sont récompensés ! Et ils le seront…
      Il est vrai aussi que j’ai tendance à faire des grosses journées : Même dans la montagne il est rare que je finisse la journée avec moins de 100 Km et régulièrement j’en ai 120.
      Fatigué ou non, quand tu as un ravin à droite et une falaise à gauche tu n’a pas d’autre choix que de continuer à rouler jusqu’à trouver un terrain plus propice au camping. D’où quelques journées riches en kilomètres !

  • Super, après l’Écosse je tombe sur ce récit et cela me réconforte: je pars 4 mois en Chine à partir de Septembre. J’espère y faire de belles rencontres et apprécier le pays ! Tu as l’air d’avoir vécu un super périple la bas ! Les photos donnent bien envie !!

  • j’envisage de faire dans le future, un raid en chine, a velo, comme touriste, et aussi comme voyage d’étude concernant le paulownia, arbre chinois a croissance rapide. je fais beaucoup de velo, depuis 25 ans, mais je n’ai pas l’experience des raids. aussi je me pose pas mal de questions:
    est-il necessaire d’avoir des rudiments de chinois pour ce debrouiller dans les zones rurale ( pour ma part, je parle un minimum d’anglais )?
    est-il possible de trouver un hebergement systématiquement chaque nuits, et ainsi, se passer de materiel de camping ?
    sinon, le camping est-il autorisé ?
    concernant les commentaires sur le vietnams, j’y suis allé l’année dernière, hors zone touristique, et j’ai eu l’impression d’un pays acqueillant, ou tous est bon marché.

    • Dans les zones rurale ils ne parlent pas du tout anglais, ni “hello”, ni “yes”, rien du tout. Alors se débrouiller en Chinois sera un avantage mais on peut s’en passer. Mes connaissances en chinois se limitaient à “bonjour” et “merci”. Et “je ne comprends pas” sur la fin ! Car à chaque fois que j’essayais de dire un mot j’avais le droit à “Tibedone, tibedone”. J’en ai donc déduit que ma prononciation était incompréhensible :)

      J’ai entendu que le camping sauvage était interdit mais disons que c’est toléré. Sur les routes que j’ai emprunté, il y a une grosse ville tous les 50 Km environ, donc en principe c’est jouable sans matériel de camping. J’ai roulé avec un chinois qui dormait à l’hôtel tous les soirs.

      Je vais répondre à la question du Vietnam dans un article je pense pour expliquer d’où viennent les différences d’appréciations entre voyageurs à vélo et autres voyageurs.

    • Si tu es chinois, tu risques peut-être dêtre prié d’aller voir ailleurs.
      Comme tu es étranger, je t’assure pas de problème.
      Nous les niacs sommes naturellement hospitalier et généreux envers les etrangers !
      D’ailleurs, je ne serais pas surpris que les villageois t’invitent chez eux !

      Malgré tout le mal qu’on nous a fait ( sac de l’ancien palais d’été … par vous les francais …) . Guerre de l’opium (Hong Kong)… tu t’images, on nous a forcé à consommer de la drogue ! )

      Une chose de très positif en Chine: la sécurité: il y a des vols comme partout dans les grandes villes mais en Chine on se sent en sécurité ! Particulièrment pour les étrangers !
      ya pas si longtemps, toucher un étranger c’était un déshonneur, perte de face pour le gvt. Une balle dans la tête !!!
      Bon c’est vrai, dans les grandes villes ya des caméras partout ! sauf dans les wc.

      Une amie francaise, cadre dans l’hotellerie me disait: a paris le soir, elle se fait régulièrment suivre … Jamais en Chine ni à HongKong la mégalopole.

      Pour la langue, utilise le body language.

      Au Tibet, la nourriture locale est infecte !
      Normalement, ya des resto Han (chinois) un peu partout.
      Si jamais t’en trouves pas, ne te gêne pas de demander à un soldat chinois (y en a assez ). Très probablement, il va t’inviter à son campement … c’est un pote francais qui m’a dit le truc. Ca marche pour un blanc mais si t’es chinois …

  • Bonjour,
    Je pars pour un voyage de 6 mois en chine avec mes deux enfanst(un tandem avec ma fille de 8 ans derrière ) et une carriole pour mon fils de deux ans et demi. Je vais arriver vers le 15 septembre à Pékin où je compte rester quelques jours. Puis commencerai mon périple en Chine en mixant train et/ou bus et seulement quelques portions à vélo. Je compte descendre vers Xi’an en train puis rejoindre Lanzhou en transport en communs pour me rendre à Xiahe et faire la portion Xiahe jusqu’à Songpan en vélo. As tu sur cette portion d’autres itinéraires vélo à me conseiller?
    Ensuite je compte grosso modo me rendre vers Leshan, puis j’ai lu un itinéraire vélo de Yongshen à Lijiang puis Dali qui me semblait sympa. Mais ne sais pas encore ce qui est mieux à faire en train ou à vélo.
    Aprés je pensais aller vers le Xishuangbanna.
    Quel trajet as tu fais en chine? Quels portions de trajets sont particulièrement interessantes à vélo? Quelles zones à éviter?
    Le principal handicap de toute mon embarcation est le dénivelé. Je peux faire des montées sur plusieurs heures (dans la limite de mes cuisses qui trainent pas mal de kg et deux enfants en prime!) mais dès que l’inclinaison de la pente est trop importante ça peut être assez dangeureux (j’ai déjà du lors une de mes itinérance en France m’arreter d’un coup sur une grosse montée et tenir à bout de bras l’ensemble tandem plus carriole qui s’apprêtait à redescendre la pente en sens inverse!). De plus l’ensemble est très peu adapté aux pistes chaotiques…
    Ensuite j’hésite à passer directement au Laos par la frontière aprés Mengla ou faire un crochet par le nord Vietnam.
    Dans ce cas au Vietnam je comptais arriver par Lao Cai puis faire un crochet par Sa Pa. Puis descendre (à priori en jonction train) jusqu’à Hanoi. De Hanoi faire l’aller retour à vélo vers la baie d’Halong puis repartir vers l’ouest en direction de Dien Bien Phu à vélo en passant par Hoa Binh, Son La. As tu fais ce trajet à vélo? Qu’en penses tu?
    En passant par le Vietnam ou non j’arrive de toute facon au Laos puis descendrai vers le sud…
    Merci d’avance pour tous tes conseils!
    Claire

    • Bienvenue ici,

      Désolé pour le retard, j’ai retrouvé le commentaire dans les indésirables !

      J’étais arrivé en Chine du Laos, par Mengla, puis étais monté à Xian via Kunming et Chengdu par les routes principales. Celles que tu vois sur goolgle maps en plan large sont des autoroutes mais il y a toujours une petite route à côté. Je n’ai donc pas été aussi loin à l’ouest. Je peux seulement te dire que ça grimpait énormément mais que les routes étaient plutôt bonnes. J’imagine qu’elles le sont moins à l’ouest et que ça grimpe au moins autant.

      J’ai vraiment du mal à te répondre car je n’arrive pas à me projeter sur ces routes avec des enfants. Entre les cols qui n’en finissent plus et les distances entre les villes, je faisait rarement moins de 100 Km. En fait, en générale je faisais 40-50 Km le matin, j’arrivais dans une ville pour midi, j’en refaisais 40-50 l’après midi, j’arrivais à nouveau dans une ville et j’en refaisait une 20taine pour en sortir et camper.

      Avec une carriole, deux enfants et le matos pour trois c’est vraiment le dénivelé qui m’inquiète, ça me semble vraiment costaud. Que ce soit en Chine ou dans le nord du Laos, tous les cyclistes que j’ai croisé ne faisaient pas les malins !

      Je serais content si tu pouvais me dire que tu es cycliste confirmée et habituée des aventures de ce type !

      Ensuite pour ce qui est du Vietnam, j’oublierais l’idée. Déjà sans enfant ce n’est pas une bonne idée, alors avec… Beaucoup trop de circulation, beaucoup trop de bruit, beaucoup trop de monde. J’ai fait le sud de Ho Chi Minh à Hue (centre) puis direction le Laos, mais ce que d’autres m’ont raconté au Nord je l’ai vécu au Sud…

      Le Laos par contre c’est idéal. De la frontière à Vientiane, c’est encore la montagne et c’est encore très dur mais ensuite c’est tout plat, le bivouac est super facile, il fait bon, c’est les vacances.

      Pour conclure, je commencerais par bien vérifier la météo en Chine et si c’est pourrie, dans le nord notamment, je laisserais tomber. Ensuite je ne viserais pas trop haut pour les kilométrages quotidien (une cinquantaine) et je m’arrangerais pour avoir des points de chutes réguliers (hôtels). Si c’est trop désertique, idem, je laisserais tomber

      Je ne cherche pas à te décourager, mais si je peux t’éviter des moments difficiles j’aime autant.

      En espérant que quelqu’un d’autres puisse t’en dire plus concernant les portions que tu souhaite traverser. Sur l’état des routes exacte, et sur les distances entre les ravitaillements, car grimper ça grimpera, c’est sûr.

      A bientôt.

    • Bonjour, je tombe ! sur ce message de 2013.
      Avez vous réalisé cette balade en Chine à Tandem ?
      Nous revenons du sud de l’Inde, à Tandem également.
      Pouvez-vous nous donner toutes vos impressions et votre itinéraire.
      Avec grand plaisir de pouvoir communiquer.
      Bien cordialement
      Claude Liliane

  • Bonjour,

    Nous nous appretons avec mon ami à partir en Chine du Sud dans le Guangxi pour faire une itinérance à vélo durant 20 jours . Nous pensons partir vers le Nord de cette région en passant par Hezhou, Yangshuo, Guilin, Longsheng,SAnjiang, Chengyang, puis traverser le Guangxi pour se rendre vers la frontière vietnamienne (Chongzuo, Pingxiang) pour enfin rejoindre la côte ( Behai), soit environ 2000 kilomètres?

    Sais-tu s’il est possible de mettre des vélos dans les trains ou les soutes des bus?

    On nous a dit que les routes en Chine du sud étaient très dangereuses, qu’en penses-tu?
    Enfin, nous partons sans vélo et souhaitons les acheter sur place. Sais tu s’il est facile de trouver des magasins de vélo ?
    Nous dormirons en Guesthouse ou hôtels.

    Merci pour ton site, merci de nous faire partager tes superbes expériences et de nous donner tes conseils!

    Merci d’avance.

    Margaux

    • Bonjour Margaux,

      Merci pour ton message.

      Je n’ai pris qu’une fois le train en Chine de Xian à Shanghai, le vélo était interdit mais comme ils me l’on dit qu’une fois le billet acheté, je me suis tout de même rendu sur le quai et ils n’ont pas eu d’autre choix que de trouver une place pour le vélo. J’avais croisé un couple de Quebecois qui m’avait dit que prendre le train en Chine avec un vélo était très facile, cela doit certainement dépendre des trains.

      Concernant les routes, dans le Yunnan c’était plutôt très calme et ça roulait normalement. Même pour entrer dans les capitales de province ou traverser les villes qui sont toujours importantes en Chine, je n’ai jamais ressenti la moindre tension.

      Pour les vélos, dans les capitales de provinces ça ne devrait pas causer de soucis, il y a souvent des “concessions” Giant ou Merida et d’autres magasins de vélos assez bien fournis. On croise beaucoup de chinois qui voyagent à vélo… Ce serait vraiment un comble de ne pas trouver un vélo en Chine, entre Taiwan et la Chine on doit avoir 99,99% de la fabrication mondial, dont le haut de gamme :). Par contre faites peut être des recherches avant, je ne sais pas par quelle ville vous allez arriver.

      Ah, ça me rend toujours nostalgique de revenir sur cet article ;)

    • Officiellement pas.
      Mais comme vous êtes étrangers … nous sommes très accueillants et tenons à ce que les étrangers ( malgré tout le mal que vous nous avez fait il y a env 100 ans … ) gardent un bon souvenir de la Chine.
      Donc, mettez les devant le fait accompli mais en gardant profils très très bas et humble. Pas d’arrogance ! suppliez les ! avec le body language, dites que vous n’êtes pas bien, fatigués, mal aux jambes … Baissez la tête plusieurs fois … ET CA PASSERA. !!! si si
      Dans notre culture, il ne faut pas perdre la face ET il ne faut pas faire perdre la face aux autres !!!!

      La chine c’est Rule of Man, no rule of law !

  • Hello,

    Très bel article.
    Je suis peut-être passé à côté, mais est-il possible de décrire le parcours exact que tu as fait svp?
    Dans l’idéal, existe-t-il un tracé gmap?

    Par ailleurs, je pars 2/3 semaines en Chine pour un trip en bike à l’automne, quelle parcours préconiserais-tu (environ 1000km je pense)?

    Merci d’avance

    • Salut Vincent,
      Merci pour ton message.
      Mon itinéraire en Chine est très simple : je suis arrivé de la frontière Laotienne par Boten (ville frontière), ai emprunté la G213 jusque Kunming et la G108 jusque Chengdu puis Xian.
      Si je devais partir en Chine pour 2/3 semaines, comme il l’a été mentionné plus haut, je tenterais l’aventure vers le Tibet à partir de Chengdu. Et si la saison ne le permet pas je partirais de Kunming vers Guilin – le Guanxi. Mais comme je n’y suis jamais allé je n’ai pas d’itinéraire précis sur cette portion, j’ai simplement cru comprendre que la région était intéressante.
      Bonne route ;).

  • Un bon conseil: chez Moa, c’est la loi du plus fort ! avec les voitures tu n’as JAMAIS JAMAIS la priorité !!! encore moins avec les van et camions !!

    Dans les grandes villes, prends un masque chirurgical ! la pollution !!!

    Par contre, nous les niacs sommes très généreux, n’hésites pas de ” J’irai dormir chez vous -”
    Un truc encore: vous les french êtes très portés sur la plaisanterie et l’humour : chez moa, ont comprend mal … et ça peut être tres mal interprété, … ne jamais plaisanter avec les gosses ni avec les personnes agées

    a+
    Um-Lai-Tung

    • Je n’ai jamais eu le sentiment de me faire manger par la circulation, tout c’est toujours bien passé sur les routes.
      Je n’avais pas de masque non plus à la ville mais je n’étais que de passage, je ne vis pas sur place.
      Avec les gosses et les personnes âgées ça c’est bien passé également, je ne suis pas du genre à imposer ma petite personne à l’étranger :).

      A+

  • Bertrand: t’as été payé Mr Xi ou CITS ( china int travel service)
    très élogieux !

    Dans les médias, la Chine c’est presque toujours négatif, pollution, corruption, magouilles, contrefacons, produits de merde, intoxications alimentaires , communistes, rideau de bambou, prisons, exécutions, …

  • …ertains clients allant jusqu’à se proposer pour payer le complément et cela toujours dans des milieux très modestes.

    Croyez-moi, j’ai bientot 60 ans, et d’expérience:

    Plus ils sont ( pas seulement en Chine, mais particulièrement en Europe du Nord) riches, plus ils sont cultivés, plus ils ont de diplomes ET PLUS ILS SONT RADINS !!!!!

    J’ai connu des pauvres gens au Maroc … d’une générosité à fendre le coeur …

  • Bonjour, je viens de découvrir votre blog, c’est passionnant, pour cet article, je voudrais vous poser une question, pour traverser la chine en vélo, quel visa avez vous demandé, comment les rencontres avec les autorités se sont passées, (légalement, ils demande que toute nuit passée dans une ville doit être déclarée au poste de police le plus proche si elle n’est pas passée a l’hotel)
    merci beaucoup de votre réponse et bonne continuation !

    • Bonjour,
      Merci pour votre message. J’avais un visa tourisme obtenu à l’ambassade de chine du Laos d’une validité d’un mois seulement que j’ai pu renouveler sur place au centre de l’immigration de Chengdu (possible dans toutes les grandes villes).
      La police m’a arrêté une fois au milieu des montagnes en fin d’après midi, ils voulaient simplement discuter, ils n’ont ni demandé où j’allais dormir ni quoi que ce soit. En ville je dormais toujours à l’hôtel, mais n’étais quoi qu’il en soit pas au courant qu’il fallait se déclarer. Le reste du temps c’était bivouac, je crois savoir que c’est interdit en Chine, mais personne ne viendra vous trouver en pleine nuit. Et puis c’est toujours toléré, quand bien même vous seriez démasquer je doute que cela engendre des problèmes. Je me suis fait surprendre une ou deux fois au petit matin par des locaux faute d’avoir trouvé un emplacement caché et ils étaient plutôt content de me trouver là ;).
      Bonne route.

  • Merci de votre réponse, et merci de vos article, c’est tout simplement passionnant !
    j’ai cru lire aussi sur un autre de vos articles que nous n’aviez pu obtenir un deuxieme visa, pensez vous que le fait de ne pas vous etre déclaré en est la cause ?

    • J’ai bien obtenu le second visa au centre de l’immigration de Chengdu. Je logeais à l’hôtel et n’avais donc pas besoin de me déclarer si j’en crois ce que l’on a dit plus haut.
      Tout c’est parfaitement passé, je ne sais plus exactement qu’elles étaient les documents à apporter, je crois aucun si ce n’est le Passeport et peut-être l’adresse de l’hôtel. J’avais sans doute également mon billet d’avion retour qui prouvait que je ne serais pas sortie du pays dans les temps du premier visa. Mais ils n’ont pas discuté, il m’ont dit de revenir à telle date, je suis revenu et je l’ai obtenu. Je suis tombé en pleine période de jours fériés donc j’ai du attendre huit jours, sans quoi je l’aurais eu le lendemain ou sur lendemain.

  • CHINE:

    Encore un grand merci Bertrand pour tes précieux commentaires, nous apprécions !

    Pour ceux qui passent la frontière en Avion avec le vélo en soute : lors de votre demande de visa, un bon conseil, ne pas dire que vous allez “traverser la chine à vélo” car le fonctionnaire sera alors obligé de vous demander pleins de choses ( hotel, itinéraire… ). Simplement booker un hotel pour toute la durée du séjour et annuler lorsque vous avez votre visa , basta !

    La Chine ce n’est plus la corée du nord ! ya seulement 30 ans, tous les étrangers étaient considérés comme des espions ou autres … pouvaient meme pas discuter avec les locals…
    Maintenant c’est libre comme le vent.
    Théoriquement, si vous loger chez l’habitant, vous devez vous déclarer aux flics … en pratique neni.

    • Pour le visa j’avais donné mon itinéraire et le nom d’un hôtel sans même la réservation. Mais le Laos est réputé facile pour obtenir le visa chinois…

  • Un bon conseil: affilier vous à warmshowers.org ( RECIPROCITé !!! )
    Logez chez l’habitant, je vous assure vous serez tres bien accueillis .

    mais il faut avoir un minimum de connaissance en anglais.
    Pour la communication, utilisez WeChat (gratuit comme Whatsap), les chinois disent WeiXin.

    Pas besoin d’apprendre le chinois, le bodylanguage = OK.

    Attention avec les chiffres si vous utilisez vos doigts ( mais non, mais non, honni soit qui mal .. )
    deux pourrait être interprété comme huit…

  • Hello,

    Globalement, lorsqu’on fait un voyage à vélo. On est d’accord qu’il s’agit le plus souvent d’atterrir dans une ville et de repartir d’une autre? Ca augmente pas mal le coût global tout ça non?

    Je projette de faire un trip de 2 semaines depuis Chengdu le long de la frontière du Tibet, d’où est-ce que je peux repartir ensuite?

    Merci

    • Salut Vincent,

      Sur des voyages au “court cours” il ne faut en effet pas voyager à vélo pour faire des économies. Entre le prix du vélo et du matériel associé, plus les taxes pour transporter un vélo dans l’avion, tu as largement de quoi payer quelques hôtels et transports en commun, surtout dans un pays bon marché comme la Chine :).

      L’idéal c’est d’atterrir dans une ville et de revenir à cette même ville, soit en faisant une boucle, soit en faisant une partie en transport en commun. Par exemple lors de mon dernier voyage au Vietnam, j’ai atterri à Hanoï, je suis monté dans le nord en train et je suis redescendu sur Hanoi en vélo.

      De Chengdu tu pourrais attaquer par la route nord (G317) vers le Tibet et revenir par la route sud (G318). Sinon, tu peux descendre sur Kunming via Lijiang et de Kunming soit remonter en transport en commun sur Chengdu, soit rentrer en France. Par contre Chengdu-Kunming par la route indiquée c’est 1900 Km et dans la montagne en deux semaines ça me semble limite.

      L’un ou l’autre tu ne regretteras pas :).

  • Je suis actuellement en Chine a Dalí je voyage a vélo aussi depuit 6mois j ai commencer a Bangkok,laos Cambodge,Vietnam et je voudrais dire que le Vietnam en vélo a été mon meilleur souvenir je me faisait tellement inviter par les locaux que j ai décliner plus d une fois des invitations par les grand route la AH1 et horrible mais quel intérêt de voyager en vélo si on reste sur l autoroute?le Vietnam en velo magnifique si vous aimer vous perdre dans les petites route je le récompense a tout le monde,merci pour tes article je te lis souvent.

    • Ce n’était pas une autoroute que j’avais emprunté dans le sud du Vietnam mais ce n’était pas souvent marrant. J’ai préféré le nord il y a un peu moins d’un an maintenant. Mais la Chine reste le seul pays qui me “manque” depuis mon retour, avec l’Alaska bien sûr.
      Bonne route.

  • Bonjour,

    Je souhaiterais partir pour 2 semaines fin aout. Votre article m’a donné envie faisant moi même du vélo et au vu de la beauté des paysages. Je pense donc atterrir à Kunming et remonter jusqu’à Chengdu, google m’annonce environ 900km par la G108, est-ce bien l’itinéraire que vous avez emprunté ? Par quelles villes êtes vous exactement passé et cette petite route dont vous parlez, longeant l’autoroute, est-elle facilement trouvable ?

    Concernant le vol avec le vélo, dois je simplement me présenter à l’enregistrement avec le vélo démonté ?

    Quel type de pneu me conseillez vous ?

    Merci d’avance !

    • Bonjour Eugénie,
      C’est bien la G108 que j’ai emprunté, passant par Liangshan et Ya’an pour ce qui est des grosses villes (j’étais même passé à Panzhiuha car je n’avais trouvé la route à l’Est si tenté quelle existe comme indiqué sur google maps), mais vous trouverez une ville conséquente tous les 40/50 Km. Je m’arrangeais pour y arriver à midi en général et pour passer la suivant en fin d’après-midi de manière à ravitailler avant de camper. La G108 c’est la petite route qui longe l’autoroute, la G5 c’est l’autoroute. Je suis sortie de Kunming assez facilement si mes souvenirs sont bons mais j’étais rodé à ce genre de situation après X mois de voyage. Une fois sur la Dianmian Avenue il faut sortir sur la Ruji Road qui vous mènera directement à la G108. En cas de doute il ne faut pas hésiter à demander confirmation. Mieux vaut demandé avant d’être perdu toujours ;).
      Pour le vol mieux vaut vérifier les conditions de la compagnie pour le transport des vélos avant. Moi je me suis toujours pointé à vélo dans tous les aéroport et sur place je mettais le guidon dans l’alignement du cadre, j’enlevais les pédales, dégonflais un peu les pneus et démontais le dérailleur (par sécurité, ce n’est pas obligatoire). Mais quand tu voyages un an tu es plus relax que sur deux semaines ! Et en partant de France c’est plus simple de le mettre dans un carton peut-être, tandis qu’en se rendant à l’aéroport à vélo il n’est pas possible de transporter un carton. Dans un cas comme dans l’autre vous pouvez simplement vous présentez à l’enregistrement avec le vélo, vous serez guidé ensuite ailleurs si besoin.
      Pour les pneus, la gamme marathon chez Schwalbe est la référence pour le voyage à vélo et au sein de cette gamme je dirais que les Deluxe sont les meilleurs. Maintenant pour deux semaines vous pouvez aussi monter des pneus plus légers avec un meilleur rendement comme des Racer ou Supreme, mais ils seront moins résistants et moins durables si vous projetez déjà de récidiver ;).
      N’hésitez pas si vous avez d’autres questions. Si vous avez besoin de toutes les villes qui se trouvent sur la route, je peux aussi vous les donner mais il faudra que je ressorte ma carte pour cela.

  • bonjour je ne sais pas si je suis dans la bonne rubrique mais je me lance voila nous pensons partir mon amie et moi 2 mois disons mi avril mi juin et donc arrivé a chengdu et repartir soit du laos ou soit faitre une boucle et remonter sur chengdu ou en dernier cas peut etre repartir de hong kong d ou mes questions la saison est elle bonne et quelle option prendrais tu car le visa dure q un mois . je vais m arréter la en te remerciant par avance de prendre le temps de me répondre bonne journée francis

    • Bonjour,
      J’ai déplacé le commentaire sur l’article qui traite de la Chine.
      Je n’ai pas tout à fait compris l’itinéraire que vous souhaitez faire mais quoi qu’il en soit, dans cette région, ça me semble déjà un peu tard. J’ai du arriver en Chine en Mars si mes souvenirs sont bons et j’ai refait le Vietnam du nord par la suite en Avril, ça commençait déjà à chauffer parfois à la limite du supportable.
      Vous trouverez des fiches climat par pays ici (ex de la chine) : http://www.routard.com/guide/chine/3198/climat_et_meteo.htm
      Pour le visa, je l’avais fait prolonger d’un mois supplémentaire à Chengdu justement.

  • Salut Bertrand,
    Tout d’abord félicitations pour toutes tes informations.
    Nous prévoyons un périple en Chine depuis le Laos.
    Peux-tu me dire combien de jours nous pouvons espérer avoir en effectuant un ou des renouvellements?
    Quel est la meilleure saison?

    • Salut à vous deux,

      Sacré voyage que vous avez fait là, autant je ne suis pas inquiet à l’idée de partir à vélo autant je ne serais pas rassuré de partir en camping-car, pour la mécanique et l’encombrement (traversée de villes, camping sauvage).

      Place à la Chine donc à présent…

      J’avais eu un visa d’un mois au Laos que j’avais fait renouveler d’un mois à Chengdu, je ne sais pas combien de fois il est possible de le renouveler par contre, j’imagine que c’est aussi au bon vouloir de la personne qui s’en occupera. Sinon, je sais qu’il est (ou qu’il était à l’époque) facile d’obtenir le visa chinois à Honk Kong. Donc la solution en cas de besoin c’est de se rendre à HK pour faire faire un nouveau visa.

      Moi j’étais entré en Chine début Mars ou à la toute fin février et j’avais eu un bon temps jusqu’à Xian, très chaud dans le sud puis passé Kunming ça allait mieux. Vous pouvez jeter un œil ici pour le climat et la météo : http://www.routard.com/guide/chine/3198/climat_et_meteo.htm
      C’est sur ces fiches que j’ai préparé l’ensemble de mon voyage.

  • Bonjour Bertrand !

    Tout d’abord merci pour ton chouette blog qui regorge d’information c’est top!

    Nous sommes actuellement à xi’an, arrives ce jour!!! Dépaysement total!! Mais nous aurions une question comment as tu pu sortir de la ville? A velo??

    De plus ou t’es tu procurer tes cartes routières?

    Ça fait beaucoup de question mais ton expérience nous est chère!!

    Antoine et clémentine

    • Hello,

      Merci pour ton message.

      Je suis sorti en train, Xian – Shanghai, mais j’y suis entré à vélo sans trop de problème.

      J’avais acheté la carte en France avant de partir.

      Du coup je ne vous aide pas trop !

      Bonne route ;).

    • Et ton vélo n’a pas trop souffert dans le train? Comment as tu pu t’organise? Nous pensons en sortir à vélo mais il est vrai que la circulation y est hyper dense.
      Tu es rentré par une route de quelle dimension?
      Des conseils généraux à nous donner autrement?

      Merci d’avance!

      Antoine et clémentine

    • Souffert non. Officiellement ils n’acceptaient pas le vélo mais comme je devais absolument être à Shanghai à telle date je me suis pointé tout de même sur le quai avec le vélo et on a pu lu poser à l’entrée du train.

      J’ai du arriver par la G5, mais je ne suis plus certains, je n’ai pas ma carte papier avec moi pour vérifier. Quoi qu’il en soit, s’orienter dans les villes chinoises est assez compliqué comme cela donc les grandes avenues sont la meilleure solution pour en sortir où y entrer. Je n’ai pas de soucis à rouler dans la circulation, c’est souvent impressionnant vu de l’extérieur puis une fois sur le vélo ça se passe bien, tu roules droit sans t’occuper de ce qui te double, ce n’est pas l’anarchie comme dans d’autres pays.

      Sinon, rien de général ne me vient à l’esprit.

      Bon voyage.

  • Bonjour Bertrand

    Décidément on te harcelé! Nous sommes actuellement a hanzhong nous suivons la G108, très sympa à certains entrain !

    Dis nous comment faisais tu pour camper car pour le moment cest la galère… Pas de place pour, pas de terre !! Du coup on jongle entre guest house et hôtel mais vu qu’on part 6 mois on doit faire attention au budget!!
    Pourtant habitué au camping sauvage durant notre trip en France la ça s’avère être chaud chaud.., merci pour ton aide!

    Antoine et clémentine

    • Oui ce n’est pas toujours évident, entre les montagnes et les zones cultivés ce n’est pas facile. Moi aussi j’avais parfois du mal, mais ayant connu l’Inde quelques mois auparavant ça ne m’avait pas semblé insurmontable. Il n’y a pas un jour où je ne suis pas parvenu à camper. Une solution est de camper aux sommets des cols, c’est souvent inhabité et plat, sinon il faut se contenter de se que l’on trouve, quand bien même ça ne fait pas rêver. Il n’y pas recette miracle malheureusement ;).

  • Bonjour Bertrand,

    J’espère que tu fais un beau voyage. Je suis à la recherche d’exemple d’itinéraire pour entre Chengdu et Kunming et le Vietnam. En trace GPS si possible, tu aurais ça en stock ? Merci d’avance !

    • Salut Seb,
      Je suis de retour depuis fin juin :).
      Je n’ai pas utilisé de GPS mais l’idéal c’est, à partir de Chengdu, de prendre la direction du Tibet par la G317 ou G318 puis de redescendre sur Kunming par Lijiang. De Kunming tu peux redescendre su Lao Cai au Vietnam (J’ai fait Lao Cai – Hanoi : https://www.lebraquetdelaliberte.com/vietnam-du-nord-a-velo) ou partir sur Guiyang, Guilin, dans le Guanxi, ces coins sont très réputés, je n’y suis pas allé mais d’après ce que j’en ai vu, ça à l’air très sympa.
      Bonne route ;).

  • Bonjour Bertrand, merci pour ce bel article qui nous renforce dans notre projet de descendre une partie de la chine à vélo. Pour l’instant les grandes lignes en sont comme toi Xi an, Chengdu, Kunming, pour arriver au Laos 30 jours plus tard. Or la route est bien entendu trop longue pour 1 mois, aussi quelle portion nous conseillerais tu et as tu une trace map de ton trajet ? Merci par avance (nous sommes actuellement en mongolie et serons en chine dans quelques jours).
    Mathilde et Max

    • Salut,
      La portion la moins intéressante est celle entre Kunming et la frontière Laotienne, vous retrouverez ce genre de paysage au Laos. Après pour ce qui est de Xian – Chengdu ou Chengdu – Kunming, c’est différent, mais je ne peux pas trancher, j’ai retenu les traits marquants des paysages qui se trouvent sur chaque portion, mais ça commence à dater aussi un peu maintenant, donc je n’ai plus tout en tête.
      Vous pouvez aussi prolonger votre visa sur place, si je devez rogner un bout je le ferais en Asie du sud-est pas en Chine.
      Je n’ai pas de trace GPS, mais j’ai indiqué mon itinéraire et le numéro des routes quelques commentaires plus haut.

  • Bonjour bertrand.
    Je pars le 01 mai pour la route de la soie.
    France, Suisse, Allemagne, Autriche, Slovaquie, Ukraine, Russie, kazakhstan, Ouzbekistan, Tajikistan, Kirghyzistan , j’ai tous les visas jusque là mais me voila bloqué pour la Chine.
    J’ai demandé 90 jours, ils ne veulent pas sans passer par une agence chinoise qui te suis sur tout ton parcours et je ne parle pas du prix.
    Comment as tu fais sans billet d’avion, sans hotels réservé et sans agence.
    As tu un conseil?
    Merci de ta réponse.
    Thierry

    • Salut Thierry,
      J’avais fait mon visa à l’ambassade de Chine du Laos.
      Il faut voir dans les pays précédents la chine que tu vas traverser s’il est possible d’obtenir le visa Chinois, soit en contactant un cycliste qui y est passé soit en cherchant sur voyageforum.
      Je connais un cycliste belge qui a voyagé sur la route de la soie : anotherworldbybike.wordpress.com. Il a arrêté son blog en turquie mais peut-être qu’il pourra t’aider.

  • Salut Salut ! Nous partons en Chine en juillet (du 8/07 au 01/08), nous avions envisagé faire un arc de cercle de Pekin à Shanghai en passant par X’ian. Tout ça en sac à dos, train, et auberge de jeunesse..Cependant…à cause d’un accident de voiture je n’ai pas le droit de porter de sac sur le dos. On se pose la question d’annuler le voyage…mais je me disais qu’on pourrait peut-être le faire à vélo ?
    Qu’en penses-tu ? Combien de kilomètres as-tu parcourus et en combien de temps ?
    Merci des renseignements…
    Tes photos me font rêver…on avait envisager faire le Sichuan mais étant extrêmement montagneux et au vu de mon dos on a modifié l’itinéraire..

    • Hello,
      J’avais du faire, en jetant un œil sur google maps, quelque chose comme 2400 ou 2500 Km en 40 jours, avec approximativement 25 jours passés à pédaler. Pékin, Xian, shanghai c’est aussi environ 2500 bornes.
      Ça dépend de votre niveau sportif et plus particulièrement à vélo. 100 bornes pas jour dans les montagnes de but en blanc, c’est selon moi beaucoup. Après j’ai quand même l’impression que la Chine n’est vraiment plate nul part, donc si vous n’êtes ni cycliste ni sportif de “haut niveau” et que de surcroît tu n’es pas au top de ta forme avec le dos visez plutôt 50-60 Km par jour. Vous pouvez par exemple faire Pékin Xian en vélo et aviser pour le retour.
      Bon rétablissement et bon voyage si vous partez.

  • Salut Bertrand !
    Merci pour cette réponse. Nous sommes de bases très sportifs (je suis prof d’EPS) mais il est vrai que je ne suis pas au top depuis quelques mois.
    On va regarder ça et en discuter avec mon Kiné.
    Le sichuan a l’air vraiment magnifique…c’était l’objectif initiale de notre voyage. J’espère ne pas être déçue en le réduisant à cet itinéraire Pekin-X’Ian- Shanghai…
    Merci beaucoup pour ta réponse et ton blog…tu nous donnes des idées pour nos prochains voyages !
    Bonne journée !
    Amélina

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *