La corée du sud à vélo

J’ai parcouru la Corée fin Avril 2012, mon frère m’avait rejoint pour deux semaines et il était chargé d’établir l’itinéraire. Renseigné auprès d’un hollandais vivant à Busan ayant parcouru le pays en long en large et en travers il s’est avéré que le plus beau est tout simplement l’intérieur du pays, moins urbanisé que les côtes. Nous avons donc rejoint Busan depuis Séoul sans détour.

Un important réseau de pistes cyclables

1050 Km de pistes cyclables parcourent le pays, plus de 900 Km sont en construction et au moins 2000 autres kilomètres sont prévus pour 2019.  Le phénomène a pris une telle ampleur qu’il est devenu tendance en Corée de parcourir les fleuves par les pistes cyclables. Il a même été mis en place un système de certification qui valide par un tampon chaque parcours accompli, puis par une médaille l’achèvement de tous les parcours !

Nous avons roulé 560 Km entre Séoul et Busan, il est possible de les réaliser intégralement sur pistes cyclables.

La tranquillité que procure la piste cyclable est un atout majeur comparé à la route, même si selon votre caractère vous pourriez vous sentir un peu à l’écart. C’était le cas de mon frère, moins le miens. Les villes sont relativement nombreuses et permettent d’échapper au calme de la piste cyclable le temps d’un repas ou ravitaillement.

Voyage à vélo en Corée

Sur la piste cyclable.

Les avantages de la montagne sans les inconvénients 

En effet, vous évoluez dans un paysage montagneux mais la piste cyclable qui longe les rivières est en grande partie plate. Passé Daegu, nous avons volontairement quittés la piste pour aller le plus directement possible à Busan et alors nous avons gravi quelques cols de 3 ou 4 km, rien d’insurmontable. Le paysage est relativement homogène le long du parcours mais très beau. Ce n’est pas une mauvaise idée de quitter la piste cyclable au niveau du lac Chungju, la route est très calme et surplombe le lac. Ainsi qu’après Daegu, de rejoindre Miryang par la  route 25, puis Busan par la 58, 1022 et 7. La route est calme et offre de beaux panoramas dans la portion montagneuse, ainsi que quelques temples dans la descente du col Cheontaesan.

Voyage à vélo en Corée

En quittant la piste cyclable nous retrouvons les ascensions de cols.

Les facilités du camping sauvage

La Corée est l’un des pays les plus montagneux au monde, néanmoins il est extrêmement simple de trouver en quelques minutes seulement un endroit de rêve et à plat pour camper. Les forets sont verdoyantes et facilement accessibles. Bien que le pays enregistre une densité de population record, la Corée est très rurale en dehors des quelques principales villes ce qui garantie des nuits calmes.

Voyage à vélo en corée

Camping sauvage en Corée.

L’accueil

Les gens sont souriants, avenants et dévoués. Ils feront leur maximum pour vous aider en cas de besoin. Même s’ils ne connaissent pas la route demandée, il ne vous laisserons pas tomber et chercherons avec vous jusqu’à trouver la solution, allant même jusqu’à vous “escorter” si l’explication est trop compliquée.

Voyage à vélo en Corée

De gauche à droite : moi-même, Kim qui nous a invité spontanément, Youn Séo avec qui nous avons roulé une journée et mon frère.

Bon marché

Contrairement à son voisin japonais, la Corée reste très bon marché tout en bénéficiant d’un développement comparable. On y trouve par exemple couramment des restaurants à moins de 4 euros le repas.

Voyage à vélo en Corée

Avec les employés de la Séoul Backpackers Guesthouse

 

La Corée en vidéo

La Corée est une destination peu prisée par les voyageurs à vélo mais qui ne manque pas de charmes. Elle est idéale pour un premier voyage. Peu éprouvante physiquement, les ravitaillements et le camping sauvage y sont facile, il n’y a aucun risque, et le dépaysement est assuré.

Nous n’avions que sept jours pour rejoindre Busan, mais si vous disposez de plus de temps pour revenir à Séoul en vélo, une piste cyclable – la plus longue au monde – est en construction le long de la côte-est ainsi que le long de la frontière avec la Corée du Nord. Dans le cas contraire, des bus acceptant les vélos font Busan-Séoul en 4h30. Pour ma part j’avais filé vers le Japon en ferry.

>>>PETIT DÉSTOCKAGE PERSO SUR MATÉRIEL NEUF (+ou-50%)<<<

A propos de l'auteur Voir tous les articles Site web de l'auteur

Bertrand

C'est à la suite d'un tour du monde à vélo réalisé entre 2011 et 2012 que ce blog a vu le jour avec pour objectif de mettre à disposition du futur voyageur, au long cours ou en vacances, les informations nécessaires à sa préparation.

13 CommentairesEcrire un commentaire

  • Salut à tous,

    Je pense que vous aimerez notre vidéo illustrant le fantastique voyage Séoul à Busan en vélo , ce voyage est très populaire en Corée du Sud avec le meilleur chemins cyclables lisses jamais fait tout au long de ce grand pays.

    Je suis sûr que si vous envisagez de faire quelque chose de similaire, vous voudrais le voir.

    J’espère que vous apprécierez;

    http://vimeo.com/58534795

    Je vous conseillerais vivement le voyage Séoul à Busan

    Chris

    • Salut Chris,

      Merci pour cette sympathique vidéo qui me remémore quelques souvenirs !

      Bertrand.

  • bonjour
    nous envisageons de partir en Corée en aout 2014 avec nos velo mais seulement pour un mois
    j’aimerais savoir ou se prend cette piste cyclable à Seoul (‘qui va jusqu’à Busan) et s’il existe des cartes de ces circuits de pistes cyclables en corée
    l’hebergement autre que le camping sauvage est il facile
    et en fait si vous avez d’autre suggestions à nous faire
    d’avance merci
    sylvie

    • Bonjour,
      La piste est le long de la rivière donc il faut se rendre sur la rive et tôt ou tard vous tomberez dessus. C’est certain qu’il existe des cartes mais je n’ai pas de références. J’avais la carte de Corée Nelles Voyage pour les routes. A vrai dire, j’avais dit à mon frère qu’il se charge de l’itinéraire pour ces deux semaines ! Je vais donc lui demander s’il a des infos plus précises et si c’est le cas il viendra directement répondre ici.
      Vous pouvez dormir à l’hôtel tous les soirs sans problème, on croise de grosses villes régulièrement. Le Coréen avec qui on a roulé une journée dormait à l’hôtel tous les soirs.
      Bertrand.

    • Salut,
      Je devais me charger de l’itinéraire en effet mais bon je n’avais qu’une vague idée du chemin qu’on allait suivre avant de partir.
      Quand on était parti de Séoul avec Bertrand, on ne savait même pas qu’il y avait d’immenses pistes cyclables qui traversent le pays (on a appris plus tard que la piste cyclable Seoul-Busan a été inaugurée exactement le jour de notre arrivée en Corée). On avait donc longer la rivière Han pour sortir de Séoul et on s’est naturellement retrouvé sur la piste cyclable. Il y a moyen de ne plus jamais la quitter jusqu’à Busan.

      Pour l’hébergement on ne l’a pas expérimenté en dehors de Séoul et Busan mais attention la Corée est plus campagnarde que ce qu’on peut imaginer. En tout cas je m’attendais à une plus grosse densité de population uniforme (50 millions d’habitants sur un si petit territoire, quand même !). En restant sur la piste cyclable, on peut même se sentir seul au monde bien souvent. Ceci dit ça ne doit pas être trop compliqué de trouver un hôtel si on cherche.

      A propos des cartes, à la fin du séjour j’avais acheté une carte la bas en anglais plus détaillée que celle de mon frère. Je pense qu’il vaut mieux attendre d’être sur place pour trouver une bonne carte.

      Je pense que vous allez crever de chaud en août, déjà en avril-mai on avait bien chaud et quand je vois la météo qu’il fait au Japon tout proche en août :O Donc soyez prête psychologiquement à transpirer.
      A noter que les pistes cyclables sont super plates et dès qu’on en sort c’est vallonnée, mais également moins monotone, il faut choisir, nous on a fait des deux :D

      Enfin, avoir 1 mois en Corée vous permet de traverser le pays en long en large et en travers, c’est super, pas besoin de faire de concessions sur l’itinéraire, vous pouvez aller partout^^

      Bapt

  • bonjour
    merci pour ces precieuses infos
    peut etre deplacerons ns nos dates mi aout mi septembre, mais ns habitons ds le sud de la france alors la chaleur on la connait, meme si on ne fait quand meme pas du velo sous le soleil en plein été !! on est pas fada!!
    mon compagnon part ts les ans faire un periple vtt avec sa bande de vetetistefous à l’autre bout du monde, là ou il fait chaud quand il fait froid ici, il connait donc ce genre de desagrement
    je voulais savoir aussi s’il est possible de rouler en velo à partir de l’aeroport de incheon ou si ns devons utiliser les transports en commun et quel genre
    merci pour la reponse
    sylvie

    • Le commentaire était dans les indésirables. J’ai répondu à votre mail mais réitère ma réponse ici pour les intéressés. Il n’est donc pas possible de faire Inchéon Séoul à vélo car c’est une autoroute à péage. Des bus font la navette mais ils nous avaient refusé les vélos. S’ils sont emballés je pense que ça ne posera pas de problème. Sinon il faudra prendre le taxi.
      Bertrand.

  • Salut,

    J ai prevu ce parcours dans quelques semaines (depart prevu mi-avril). J ai le materiel necessaire (vetements techniques, tente, sacs de couchages…) mais pas de velo! (ni sacoches). Je n ai pas a possibilite de l acheter en France puisque j enchaine ce voyage avec mon WHV / PVT Australien. Je n ai pas de billet retour pour la France, je suis donc tres flexible concernant la duree du voyage. C est ma premiere experience de la sorte, donc l objectif c est Seou-Busan et ensuite un eventuel retour sur Seoul en velo en fonction de fatigue/envie/sensations…

    J ai dans l idee d acheter le velo a mon arrivee sur Seoul (la location me parait inenvisageable). Les marques sont-elles les memes (j imagine que non) ? Des recommandations pour des marques coreennes ? Des adresses de boutiques ou l on parle anglais (et pratique des prix raisonnables) ? Experiences simmilaires (achat de velo a l etranger) ?

    En tous cas tres excite par ce voyage. Je compte les jours.

    Timothee

    PS: bravo pour ce blog, plein d infos utiles. ca donne envie de voyager!

    • Salut Timothee,

      Merci pour ton message. N’ayant pas quitté mon vélo tout au long de mon voyage, je n’ai jamais eu à acheter de vélo sur place et ne pourrait donc pas t’aider.

      Tout ce que je peux te dire c’est que tu trouveras les mêmes marques en Corée qu’en France, à quelques exceptions prêtes. Je vois que Surly n’est pas distribué en Corée par exemple, mais peut être qu’un mag coréen se fourni en Japon… Pour ce qui est des grosses marques tu trouveras c’est sûr. Et les petites marques européennes bon marché qui ne seront pas présentes seront compensées par les petites marques chinoises qui ne sont pas exportées au delà de l’Asie… Toutes proviennent de Chine quoi qu’il en soit :).

      Je n’ai pas souvenir d’avoir vu des magasins de vélo à Séoul, mais j’en ai vu à Busan, enfin tu trouveras sans problèmes c’est une certitude, il y avait du monde sur les pistes cyclables et tous roulent sur du haut de gamme, donc tu trouveras tout ce que tu veux.

      Tu peux faire une recherche sur voyage forum, ou simplement taper bike shop séoul sur google maps ou encore si tu as des marques en particulier en vue, aller sur le site de la marque chercher le distributeur coréen, et sur le site du distributeur trouver les revendeurs, ou bien contacter le distributeur.

      Là par exemple tu as le distributeur Ortlieb Coréé : http://www.citybike.co.kr/
      Tu sais que les magasins qu’il fournit seront probablement orienté voyage donc si tu arrive t’en sortir avec le Coréen pour trouver la page contact c’est peut être une bonne piste.

      A bientôt.

      Bertrand.

  • bonjour,

    tout d’abord merci pour ce site, il est super pratique. Je voudrais faire un tour de la Corée en vélo, j’ai un mois et je voulais savoir combien d’heure par jour vous aviez roulé ?

    Merci !

    Marine

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *