Mereenie Loop à vélo, Red Center

Si vous êtes arrivés à Yulara par la Great Central Road, vous serez sans doute réticent à l’idée de retourner sur les grands axes asphaltés pour vous rendre à Alice Springs. Un détour par la Mereenie Loop est donc tout indiqué. Démarrant officiellement à Kings Canyon elle est longue de 380 Km (via Namatjira Drive) mais ne comporte que 115 Km de piste. Plus ou moins éloignées de la route principale, de nombreuses gorges jalonnent le parcourt, ce qui en fait un itinéraire touristique. Néanmoins, l’adjectif “touristique” est à relativiser lorsqu’on est dans le centre de l’Australie !

Mereenie Loop

Mereenie Loop

Quand ?

Les mois d’Avril à Septembre sont idéaux.

Vous trouverez sur le tableau ci-dessous la température et la pluviométrie moyenne pour chaque mois de l’année mesurées à Alice Springs.

Source : http://www.weatherzone.com.au/

Source : http://www.weatherzone.com.au/

Combien de temps ?

De Yulara à Alice Springs (690 Km), j’ai mis 7 jours + 18 Km le huitième jour au matin pour me rendre à Alice Springs. Selon que vous visitiez Kings Canyon et les différentes gorges le long du Namatjira Drive ou non, cela variera. Comme j’avais une douleur à la cheville et que marcher aggravait la situation, je n’ai pas pu faire la randonnée de Kings Canyon et me suis contenté d’une seule gorge peu éloignée (Ellery).

Mereenie Loop, Red Center

Se ravitailler en nourriture

Ce n’est pas compliqué, il n’y a rien sur la route. Vous devrez donc emporter à Yulara ou Alice Springs de quoi rejoindre Alice Springs ou Yulara. Comme mentionné plus haut, la Mereenie Loop commence officiellement à Kings Canyon, mais d’un point de vue organisationnel, il nous faut l’étendre à Yulara, d’où les 691 Km du chapitre précédent.

Note : ne comptez pas sur les resorts de Kings Canyon ou Glen Helen pour vous ravitailler. 

Mereenie Loop, Red Center

Se ravitailler en eau

  • Au départ de Yulara, vous trouverez un premier point d’eau à Curtin Springs, soit après 85 Km. Ce sont des toilettes publiques avec un robinet à l’extérieur.
  • 222 Km plus loin vous pourrez refaire le plein à Kings Canyon Ressort. Idem ce sont les toilettes de la pompe à essence.
  • Ensuite si vous pouvez faire les 360 Km restants juqu’à Alice Springs c’est parfait. Je me suis pour ma part ravitaillé à Glen Helen Resort (226 Km après Kings Canyon) mais l’eau était extrêmement salée (et non potable, donc il faut la purifier). Si vous allez aux différentes gorges (Redbank, Ormiston, Serpentine, Ellery, Standley Chasm), vous y trouverez des réservoirs d’eau de pluie.

Mereenie Loop, Red Center

Camping

Je vous ai déjà parlé du camping de Yulara dans l’article sur la Great Central Road. A Curtin Springs, il y a une aire de camping gratuite. A Kings Canyon, un camping officiel. Sur les lieux de toutes les gorges citées précédemment, il y a des aires de camping qui disposent du minimum, c’est à dire de toilettes et d’un réservoir d’eau de pluie (pas de douche, pas d’électricité, pas même de personnel, vous payez dans une boite aux lettres). Toutes ces gorges sont dans le parc national Mac Donnell où il est interdit de camper sauvage. Cependant, si vous goupillez bien votre affaire et disposez d’une application GPS, vous pouvez vous arranger pour camper la première nuit dans l’une des micro-zones où la route n’est plus dans le parc et la seconde nuit en dehors du parc.

Quant à Alice Spring c’est une ville de 25 000 habitants, vous y trouverez des youth hostels et campings. Le camping du Gap View Hotel ne vous coûtera que 11$ par nuit si vous êtes honnête ou rien du tout si vous l’êtes moins. Il est laissé à l’abandon par le personnel de l’hôtel qui n’y vient probablement jamais. Il est peuplé de marginaux qui n’hésitent pas à s’installer à même les cuisines publiques et dont le petit jeu, pour certains, consiste à mettre la musique à fond haut-parleurs dirigés vers la foule, et de backpackers qui vous feront douter des capacités du voyage à former la jeunesse. Si le désert vous ennuyez, vous y retournerez ensuite plein d’engouement !

Le “Warmshowering” semble compliqué, j’y ai obtenu zéro réponse alors que je ne demandais qu’une adresse où envoyer un colis et un couple de voyageur à vélo Français rencontré à Curting Springs me disait également n’avoir obtenu aucune réponse…

Mereenie Loop, Red Center

Carte

Vous n’avez pas plus besoin de carte sur la Mereenie que sur la Great Central, mais vous pouvez cependant toujours télécharger l’Application Hema Map qui couvre tout le territoire Australien.

Et si vous souhaitez assurer le coup avec une carte papier, l’Hema Northern Territory fera l’affaire.

Mereenie Loop, Red Center

Permis

Vous l’obtiendrez dans la pompe à essence du Kings Canyon Resort, à l’office du tourisme d’Alice Springs ou au Glen Helen Resort. Celui-ci est payant mais ne coûte que quelques dollars.

Les conditions de route

Il n’y que 115 Km de piste si mes souvenirs sont exacts avec des portions très infernales, d’autres plus roulantes. Sur l’asphalt il n’y a aucun soucis. Le vent sera de dos lorsque vous serez en direction de l’Ouest et de face lorsque vous serez en direction de l’Est, le plus souvent faible.

Les paysages y sont plus ludiques que sur la Great Central Road, mais la Mereenie ne joue néanmoins pas dans la même catégorie. La présence majoritaire du bitume et d’un tourisme plus familial, plus embourgeoisé vous place dans un tout autre état d’esprit. La Great Central peut être une motivation en soi pour se rendre en Australie, là où la Mereenie “n’est que” l’option la plus alléchante pour faire la jonction Yulara – Alice Springs.

Mereenie Loop, Red Center

>>> Voir la vidéo de la Mereenie Loop

Vous préparez actuellement votre premier voyage à vélo ? Ce guide extrêmement synthétisé vous permettra de faire les bons choix et de disposer des bonnes informations en un minimum de temps.

Disponible de suite au format KINDLE ou PDF.

A propos de l'auteur Voir tous les articles Site web de l'auteur

Bertrand

C'est à la suite d'un tour du monde à vélo réalisé entre 2011 et 2012 que ce blog a vu le jour avec pour objectif de mettre à disposition du futur voyageur, au long cours ou en vacances, les informations nécessaires à sa préparation.

10 CommentairesEcrire un commentaire

  • merci pour votre blog – c’est un plaisir de lire votre voyage – et derrière mon clavier et mon écran j’ai un peu l’impression d’y être !! en attendant le réel…. un jour…peut être :)

  • Je vous lis toujours avec grand intérêt, c’est irréel pour moi et certainement très réel pour vous.
    J’ai l’impression de faire aussi ces voyages même si cela me serait réellement impossible …
    Peut-être dans une autre vie …
    Mais en attendant je profite du pouvoir surréel de l’imaginaire humain en suivant vos traces sur les pistes de l’Australie et d’ailleurs.
    Merci.

    • Merci. Parfois l’imaginaire suffit. J’aimerais dancer et chanter comme Mickael Jackson, maîtriser les arts martiaux comme Bruce Lee, être un virtuose au piano… mais je sais que tout cela ne fait pas parti de mon chemin en cette vie et ça me va très bien. Je suis content de pouvoir en profiter à travers d’autres sans avoir eu moi-même à fournir un travail colossal pour y parvenir. Et avec le voyage c’est pareil, il y a matière à rêver derrière son écran, puis lorsqu’il faut pousser un vélo de 70 kg dans le sable par 40° avec une tendinite à la cheville ça fait un peu moins rêver, mais là est mon chemin en l’occurrence et je n’accepte les contraintes du voyage qu’à cette condition. Pour le reste, la dimension “imaginaire” est très bien, après tout d’une pensée émane une impulsion électrique qui est bien réelle ;).

  • Bonjour et merci, vraiment merci pour votre blog, son esprit général et tout.
    J’ai découvert votre blog en cherchant des info pour mon futur vélo. J’y ai vu votre vélo fabriqué en 2013 sauf erreur. Pourriez vous me dire où vous avez acheté le cadre chez un fabricant Taiwanais je crois. Pour le reste, il n’y a qu’à copier coller à quelques points personnels près. Merci, bonne route et surtout, ne changez rien…

    • Bonjour Jérôme,
      Merci pour le commentaire. Le cadre venait bien de Taiwan mais c’était un sous-traitant pour les entreprises non les particuliers. Je ne vais pas mettre leurs coordonnées ici car plusieurs milliers de personnes passent sur ce blog chaque jour et ils risqueraient de recevoir quantité de mails inutilement !

    • Eh bien que ce rêve deviennent réalité :).
      Parfois j’en suis arrivé à me demander si marcher n’aurait pas été plus adéquat et ça l’est assurément sur certaines pistes mais globalement, dans mon cas, j’y serais probablement encore si je n’avais pas été à vélo !

  • A pieds, c’est sans doute possible mais il faut sacrément préparer son itinéraire, les risques sont réels, on ne plaisante pas avec l’Australie. Et beaucoup (la plupart ?) des parcours seront impossibles.
    On a vu un Suisse qui pousse un caddie de Darwin à Adelaide, c’est pas mal comme formule, rien à porter. .. Il a mis de plus grosses roues tout de même.
    Quant au vélo, c’est idéal mais nous avons tout de même pas pu faire le Kimberley avec, trop de pistes inaccessibles. Du coup nous avons une voiture pour cette region, en attendant avec impatience de s’en débarrasser pour continuer avec les vélos.
    Enjoy !

    • Il y en a qui ce sont quand même traversé le Simpson desert à pied, d’autres la Canning Stock Route, le Kimberley depuis le nord… Mais tu as raison il ne faut pas venir là en touriste !
      La piste principale dans le Kimberley est la Gibb River Road que j’ai dû annuler à cause des intempéries et j’étais quoi qu’il en soit rincé après avoir fini la Tanami dans la boue. Elle a déjà été faite à vélo sans même des fat bikes, le seul problème c’est la taille des rivières lorsqu’il a plu et les crocodiles qui y vivent ! Quelques pistes montent au nord depuis la Gibb mais ce sont des culs de sac…
      Bonne route.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *