Voyage à vélo sur la Mt Augustus Road

La grande différence avec les pistes présentées ces dernières semaines est qu’il n’y a pas une grande piste portant un grand nom mais plusieurs petites pistes qui permettent de se rendre au Mont Augustus et d’en repartir. Venant de Karijini mon idée première était de plonger directement sur le Mount Augustus mais les 400 Km de piste sans possibilité de ravitaillement en eau m’ont convaincu de ne pas m’y risquer avant que je n’apprenne que la piste était quoi qu’il soit fermée pour cause d’inondations. La seconde option était de récupérer la Lyndon Towera Road 5 km après Barradale Roadhouse mais monter à Exmouth pour s’y ravitailler avant d’attaquer les pistes aurait entraîné 400 Km de détour aller retour. La troisième option qui fut la mienne était de descendre à Carnarvon puis d’emprunter la Carnarvon Mullewa Road, la Cobra Dairy Creek Road puis de repartir sur Meekatharra par Burringurrah, soit 800 Km.

J’ai trouvé la carte ci-dessous qui reprend le tracé exact effectué :

Mount Augustus

Quand ?

D’avril à Octobre, mais attention si vous venez ou vous rendez à Perth ensuite, il commence à y faire “froid” et pluvieux dès la fin mai.

Je vous reparlerai de l’itinéraire dans l’article bilan mis vous pouvez par exemple démarrer le voyage à Perth et vous arranger pour être à Carnarvon pour Avril puis vous rendre sur la Great Central Road ensuite  par exemple. Ce qui vous évitera d’arriver trop tôt dans le nord si tel est votre destination…

Mt Augustus Road

La dernière !

Combien de temps ?

Il y a donc 800 Km entre Carnarvon et Meekatharra via le Mont Augustus que j’ai parcouru en 8 jours + 30 Km le 9ème jour. J’avais prévu de me pauser à Meekatharra ce 9ème jour mais Meekatharra n’étant pas une ville très accueillante comme souvent dans l’ouest (ce sont des “money towns” comme les australiens les appellent eux-même), j’ai poursuivi mon chemin.

Mt Augustus Road

Se ravitailler en nourriture

Il y a deux grands supermarchés à Carnarvon et un plus modeste à Meekatharra où vous trouverez néanmoins de quoi poursuivre votre route sans problème.

Entre il n’y a rien. Il y a bien une pompe à essence à Gascoyne Junction et un camping à Mount Augustus qui vend trois bricoles mais il ne faut évidemment pas arriver à sec en ces lieux en espérant y trouver de quoi poursuivre sa route. Ayez donc 8, 9 ou 10 jours de réserve avec vous.

Mt Augustus Road

Mount Augustus alias Burringurrah pour les frères aborigènes.

Se ravitailler en eau

  • Carnarvon – Gascoyne Junction : 173 Km. Je me suis servi à un robinet du camping.
  • Gascoyne Junction – Mount Augustus : 285 Km. Au camping de Mount Augustus. Bien qu’il soit indiqué que l’eau n’est pas potable au robinet, elle l’est. Comme l’eau n’a pas été testée officiellement, ils sont obligé de mettre ces panneaux, mais tous la boivent depuis toujours.
  • Mount Augustus – Meekatharra : 341 Km.

Entre ces points, il y a quelques fermes dans lesquelles vous pourrez demander si besoin. Je pense à Mount Phillips, Cobra, Landor, dont je suis sûr, de mémoire, qu’elles se trouvent au bord de la piste. Puis d’après la carte, Errabiddy, Moorarie et Belele se trouvent également au bord de la piste mais ma mémoire me fait défaut. J’ai souvenir visuellement d’une quatrième ferme et il me semble que sa position devait correspondre au point Belele sur la carte. Ne sachant pas s’il s’agissait de ruines abandonnées ou de fermes bel et bien en activités, je ne m’en étais pas préoccupé pour préparer cette portion.

Quant à Burringurrah, il y avait jadis une supérette qui est aujourd’hui fermée.  Il est peu probable que vous ayez un soucis d’eau à seulement 30 Km de Mount Augustus mais si besoin vous devriez en trouver là. Il est toujours délicat de s’aventurer dans une communauté lorsque nous ne sommes pas un officiel ou qu’une supérette ne s’y trouve pas, mais la station de police se trouvant à l’extérieur le long de la piste, il sera facile de demander.

Mt Augustus Road

Il y a également ce windmill qui se trouve sur une station de police désaffectée à 207 Km de Mount Augustus, en direction de Meekatharra.

Camping

Carnarvon : ils y sont nombreux, 35$ pour le Coral Coast dans le centre (wifi limitée en temps) et 15$ de mémoire pour le Norwesta à l’écart (pas de wifi). Il y a deux backpacker hostels : l’old post office dans lequel vous ne serez pas accepté si vous n’y restez que quelques nuits (only for workers) et le Port Motel dans lequel vous serez accepté s’il y reste de la place (j’y ai passé la première nuit car je suis arrivé sous le déluge et j’ai préféré aller me prendre le déluge au camping la seconde nuit tant c’était une épave déprimante, évidemment hors de prix et sans wifi). Vous trouverez la Wifi dans le café du centre commercial (gratuit pour les consommateurs) ou à la bibliothèque (payant).

Gascoyne Junction : c’est à 173 Km seulement de Carnarvon, donc je ne m’y suis pas arrêté.

Mount Augustus : 11$.

Meekatharra : placé aux abords de la route principale, même si vous êtes au bout du rouleau vous ne vous y arrêterez pas.

Mt Augustus Road

Le camping sauvage reste de très loin le plus agréable :).

Carte

Toujours pareil, l’idéal est l’Application Hema Map qui couvre tout le territoire Australien.

Et sur papier, la Hema Western Australia.

Mt Augustus Road

Permis

Aucun permis n’est nécessaire.

Mt Augustus Road

Les conditions de route

Les 180 premiers kilomètres jusqu’à Gascoyne Junction sont asphaltés puis c’est principalement de la piste. Il y a quelques portions asphaltées sur la fin également.

Le gros avantage de ses pistes qui ne portent pas de grands noms touristiques c’est d’être peu fréquentées et donc en excellent état. Vous êtes gagnants sur tous les plans.

J’ai eu des conditions un peu particulières car je suis resté coincé quelques jours à Carnarvon pour cause de déluge et après le déluge venait les tempêtes de vent. Je me suis donc tapé un vent de face de folie quasiment tout le long, transformant ce qui devait être une gentille promenade d’adieu en une véritable épreuve de force.

Mt Augustus Road

Un billard, balayé par les vents !

Mais hormis ce facteur vent qui est venu jouer les trouble-fêtes, il n’y a rien à reprocher à ces pistes du Mount Augustus qui ne voient que quelques voitures par jour et vous épargne les secousses. Telle la Mereenie Loop, le paysage y est un peu plus vallonné et ludique que sur les Great Central Road et Tanami.

A propos de l'auteur Voir tous les articles Site web de l'auteur

Bertrand

C'est à la suite d'un tour du monde à vélo réalisé entre 2011 et 2012 que ce blog a vu le jour avec pour objectif de mettre à disposition du futur voyageur, au long cours ou en vacances, les informations nécessaires à sa préparation.

4 CommentairesEcrire un commentaire

  • Bonjour Bertrand,
    J’ai l’impression de rouler à tes côtés. .. le voyage est pour moi une addiction, pourtant l’appréhension du départ m’ est très stressante , mais une fois parti , je ressens un détachement et un sentiment de liberté extrême qui me dit que j’ai fait le bon choix , la période inter voyage est un repos physique mais une réelle soufrance car je supporte mal le quotidien d’esclave du monde qui m’entourre et de son allégeance à un système nuisible et pourtant validé par la plupart d’entre nous .
    On peut accepter qu’il soit nuisible et pourtant s’affranchir de celui ci.
    Pour revenir à ton voyage , je te souhaite bon, long et lent car c’est à vitesse humaine que l’on percoit
    le miracle de la vie.
    Ton voyage physique est un peu notre voyage spirituel et je t’en remercie.
    Ciao
    Seba…franchi

    • Bonjour Seba,

      Merci pour ton message.

      Je n’aime pas non plus la période qui précède le départ, je n’ai pas appréhendé ce voyage en Australie mais les préparatifs m’ont ennuyé, entre devoir monter à paris pour le visa, trouver une compagnie qui puisse transporter vélo+remorque sans sur-taxe, planifier les ravitaillements en eau et nourriture dans le désert et tout simplement vivre dans l’attente, en l’occurrence d’un départ, n’est plus du tout mon truc.

      Je privilégierais les départs spontanés à l’avenir, comme je n’ai pas encore développé d’addiction au voyage, je ne suis pas obligé d’y penser trop longtemps à l’avance :).

      A bientôt.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *