Moyeux shimano XT 780 Test

Un court article pour vous montrer l’état des moyeux Shimano XT après 30 000 Km. J’avais déjà fait part dans le bilan matériel de mon étonnement quant au fait que les moyeux étaient toujours fluides et ne croquaient pas.

Dernièrement j’ai remis mon vélo en état et nous avons par sécurité et curiosité démonté les moyeux pour aller voir ce qu’il en été à l’intérieur. Le résultat fut surprenant, tout était comme au premier jour : la graisse parfaitement propre, les billes et portés des cônes parfaitement lisse. A tel point que l’on y a remis les mêmes billes sans les changer.

Il est vrai que toutes les précautions avaient été prises dès les départ en utilisant de la graisse spéciale marine de chez Ront Production, insoluble (y compris à l’eau bouillante) et résistante à la poussière ou aux impuretés. Aussi, le jeu avait été réglé à la perfection, laissant le stricte minimum pour que les billes ne soient pas en contraintes.

Vous préparez actuellement votre premier voyage à vélo ? Ce guide extrêmement synthétisé vous permettra de faire les bons choix et de disposer des bonnes informations en un minimum de temps.

Disponible de suite au format KINDLE ou PDF.

A propos de l'auteur Voir tous les articles Site web de l'auteur

Bertrand

C'est à la suite d'un tour du monde à vélo réalisé entre 2011 et 2012 que ce blog a vu le jour avec pour objectif de mettre à disposition du futur voyageur, au long cours ou en vacances, les informations nécessaires à sa préparation.

24 CommentairesEcrire un commentaire

  • Salut Bertrand,

    C’est pas cher cette graisse vu ces bonnes propriétés ! As-tu essayé de l’utiliser pour l’axe du pédalier ?

    • Non aucune raison en particulier. C’est simplement que le boitier allait être amené à être changé au cours du voyage et que je n’avais pas spécialement envie d’aller bricoler dans les moyeux :).

  • Je vois… En fait, je me demandais si cette graisse pouvait servir sur un boitier Chris King qui doit être graissé régulièrement.

    • J’imagine qu’ils ont leur graisse perso chez chris king, sinon je ne pense pas qu’il puisse y avoir un problème en utilisant cet graisse.

  • Bonjour, tu preconises donc d’ouvrir les moyeux (même neufs) et de les regraisser avec cette graisse avant de partir ? Quelle quantité ?
    Merci !

    • Bonjour Remi,
      Préconise je ne sais pas, c’est un petit plus disons.
      J’ai des dizaines de paires qui tournent “au naturel” et sans soucis.
      Maintenant je viens de me remonter une paire car celle-ci commençait à être sérieusement creusée et j’ai mis cette graisse dans les moyeux, c’était aussi l’occasion de fignoler le jeu.
      Pour la quantité je ne sais pas comment la définir avec des mots, je ne peux ni parler en masse ni en volume, c’est au feeling, le mécanisme doit être dans la graisse, l’excès de graisse ressortira de toute manière.

  • Je n’ai pas eu cette chance avec des moyeux XT montés sur jantes rhyno lite XL. Surement un ajustement aux roulement trop large, laissant du jeu au moyeu. Apres 1500km, le jeu c’est enormement emplifié. Re-ajusté plusieur fois par mes soins, il en est a 10.000Km, mais n’arrivera jamais aux 30.000 de Bertrand.

    • Ça reste de la mécanique et on est jamais à l’abri d’une anomalie. J’ai refait 10 000 Km avec d’autres moyeux, XT toujours, et ils n’ont pas bougé.

  • Pour les roulements, quelqu’ils soient, il n’y a pas de secret : Ambiance chirurgical au montage, bonne graisse et jeu minimal, et étanchéité des caches.
    Des études très poussées avaient été réalisées pour les roulements de tour/fraiseuse par une marque de graisse (Klüber, ne nec plus ultra des graisses de machines outils).
    Pour le même montage de roulements neufs avec la même graisse neuve, 1mg de cendre de cigarette a produit une usure prématuré de 45 %.
    Lorsque j’en vois graisser au doigt avec les mains sales ça me laisse songeur (video tuto de la chaîne clubvtt par exemple).
    Un démontage régulier+ nettoyage parfait des chemins de roulement ET des billes+ regraissage ça prend 20 minutes.
    Et pas un nettoyage avec un bout de sopalin tout grade.

    • Comme quoi ça peut aller vite. Heureusement, cela reste assez rare comme problème y compris en laissant les réglages d’origines. Le plus souvent, si problème il y a, ça se passe du côté du body.

    • Cela dit, 1mg de cendre c’est vraiment pas négligeable et c’est une substance extrêmement abrasive…
      Pour info, j’ai changé le moyeu pour un nouveau XT, et idem, même pas 3000km et un jeu déjà pas négligeable.

    • C’est dingue ça. J’avais changé mes roues pour l’Australie (due à l’usure des flancs), même modèle exactement, et toujours aucun soucis après 9500 Km.

  • J’ai également un souci avec les moyeux XT.
    Avant même le départ, un petit jeu était présent (<1mm) et jeu de plus en plus important.

    J'ai commandé une nouvelle paire de XT pour ma copine et également un jeu avant même le montage. Pas trop normal si ?

    • Il y a toujours un infime jeu pour que les billes ne soient pas en contrainte et s’usent prématurément, dans ton cas sans doute était-il trop important au départ. Ca arrive rarement mais ça peut arriver.

  • Concernant les moyeux XT, des voyageurs en Asie en ont choisi pour leur réputation, et ont dû les changer en cours de route, après 1700km!
    Selon eux, Shimano a fait des changements et depuis, les XT n’ont plus la même fiabilité:
    “Après seulement 1700km (!), le moyeu XT arrière de Martin a eu un problème. La roue libre était cassée. Après lecture sur les forums et rencontres avec plein de cyclistes dans le Pamir, c’est un problème très classique et Shimano est courant mais ne change pas son design. Les Deore ou LX sont plus robustes pour le voyage. Shimano a décidé de changer les matériaux du moyeu XT en mettant de l’aluminium ce qui est plus fragile.”

    • Il faut arrêter de déconner, déjà ILS n’ont pas dû les changer, mais un des deux à dû changer le corps de roue libre du moyeu arrière. Je doute fortement qu’ils aient croisé plusieurs cyclistes dans le Pamir qui ont rencontré ce même type de problème. De la même mannière que tu nous laisse entendre qu’ils ont dû changer les 4 moyeux après 1700 Km, eux nous laisse entendre qu’ils ont croisé un cycliste par jour avec le corps de roue libre en vrac. “Shimano est au courrant …” -> Bien sûr, Shimano est courrant et laissent délibérement un truc qui ne fonctionne pas, pour le plaisir de faire chier ! ; “Shimano a décidé de changer les matériaux du moyeu XT en mettant de l’aluminium ce qui est plus fragile” -> Le corps de roue libre n’a rien à voir avec le fait que le moyeu soit en alu, d’ailleurs, quelle marque aujourd’hui utilise autre chose que l’alu pour ses moyeux ?
      C’est quand même dingues cette adoration maladive des ragots !
      Que ce soit sur les forums, sur le bord de la route, chacun ramène sa science pour le plaisir de ramener sa science. Le niveau est exactement le même qu’au bistrot.
      C’EST DE LA MECANIQUE, et en l’occurence de la mécanique fine ici, EVIDEMMENT que sur des séries de dizaines ou centaines de milliers de pièces, il peut y avoir un soucis de temps de temps. Qu’un corps de roue libre casse après 1700 Km ne veut pas dire que les moyeux ne sont pas fiables, mais que CE moyeu précisément est sortie d’usine avec un défaut qui a engendré la casse rapidement. Basta.
      J’ai fait une fois 30 000 Km avec une paire et une fois 10 000 avec une autre, le tout en un an la première fois et trois mois et demi la deuxième fois, autrement dit en appuyant un peu sur les pédales, et ZERO problème : pas le moindre jeu dans les axes, pas le moindre accroc dans les roulements et les corps de roue libre sont restés ceux d’origine. Ca c’est du concret. Par ailleurs j’ai vendu plusieurs plaires et une seule a nécéssité un changement du corps de roue libre. S’il y avait un défaut mannifeste de conception c’est la majorité des moyeux qui casseraient. Il y a quelque chose d’assez systématique dans la vie en générale et dans le vélo en particulier, c’est que c’est systématiquement ceux qui aiment ramener leur science pour le plaisir de la ramener qui s’attirent les problèmes, mais on est là au delà du niveau bistrot !

  • Salut !
    Lol excellent ton dernier commentaire :)
    C’est ce que je commencais à me dire en lisant plein de forums dernierement à la recherche d’info sur le montage de roues. J’ai l’impression de lire des ragots de comptoir et du coup on ne sait plus rien….

    J’ai acheté un cadre surly troll et veut tout monter.
    Du coup j’achete quoi comme moyeu lol ?
    Il n’y a pas plusieurs modeles de shimano xt ? car quand je google moyeu XT, j’en voit plusieurs à differents prix.

    Quand je pense que j’ai fait 20000km avec mon giant fcr3 (un vtc) acheté complet à 200$ sur toutes routes, et les roues et moyeux sont encore bons (nickel je dirais peut etre pas) et j’etais toujours celui qui faisait le plus le con sur les routes caillouteuses à coté d’autres velos à 2000 euros… (et j’avais des 700c)

    Comme dit, c’est de la mecanique, on peu pas tout savoir ni tout prevoir…

    Arf des fois je me dis que j’aurais du acheté encore un vieux vtc et partir sans me poser de questions..mais quand on monte un velo de A à Z, on s’en pose plein !! Dynamo ou pas, quel jante, etc..

    • Salut Georges,
      En moyeux abordables, je ne vois qu’XT, ou alors SLX, mais pour la différence de prix autant mettre du XT. Après aller vers autre chose que shimano ce serait pour cibler du très haut de gamme comme Chris King, mais mettre un prix pareil pour un vélo de voyage tout en sachant que ça reste de la mécanique et que l’on n’est pas à l’abri d’un problème, moi je ne serais pas chaud.
      A ma connaissance, il y a les XT pour disques (fixations 6 trous et centerlock) et les XT pour V-brakes uniquement. Après peut-être que tu es tombé sur des versions plus anciennes qui portaient une autre référence. Sur les roues Shimano XT les moyeux sont aussi différents que les moyeux XT vendus au détail mais en principe tu ne trouves pas les premiers au détail (excepté sur commande chez un vélociste si problème de garantie) car ils sont spécifiques aux roues XT et ne permettent probablement pas d’autres montages.
      A+.
      Bertrand.

    • Oulala! J’étais loin d’imaginer déclencher une telle colère!

      Faut pas s’énerver!!!

      1) Je faisais une remarque parfaitement dans le sujet, suite à la lecture d’un blog. Tu peux avoir ton avis sur la question et l’exprimer sans faire d’attaque personnelle: “Il y a quelque chose d’assez systématique dans la vie en générale et dans le vélo en particulier, c’est que c’est systématiquement ceux qui aiment ramener leur science pour le plaisir de la ramener qui s’attirent les problèmes, mais on est là au delà du niveau bistrot !”
      Tu peux m’expliquer en quoi je ramène ma science? En quoi j’attire (ou les bloggeurs que je cite) attirent les problèmes?
      En quoi on est au “niveau du bistrot”? Les blogs et les forums, y compris le tien, sont des bistrots dans le sens où ce sont des lieux d’échange. Le tien comme le blog cité parlent de l’expérience personnelle des auteurs. Suggérerais-tu que ton expérience est supérieure, en qualifiant celle des autres de “bistrot”? Ou est-ce que tu aurais mal pris que je cite quelque chose qui ne m’est pas arrivé à moi (et qui irait dasn un sens contraire à ce que tu penses)? Je ne comprends pas cette animosité ni cette attaque perso.

      2) Je te cite: “déjà ILS n’ont pas dû les changer, mais un des deux à dû changer le corps de roue libre du moyeu arrière. Je doute fortement qu’ils aient croisé plusieurs cyclistes dans le Pamir qui ont rencontré ce même type de problème. De la même mannière que tu nous laisse entendre qu’ils ont dû changer les 4 moyeux après 1700 Km, eux nous laisse entendre qu’ils ont croisé un cycliste par jour avec le corps de roue libre en vrac. ”
      Je t’accorde qu’il y a confusion entre moyeux et corps de roue-libre. Mais comme le moyeux arrière est livré avec un corps de roue-libre, tu comprendras facilement que pour la plupart des gens, ils traitent cela comme un seul objet. Dans la pratique, un vélo avec un corps de roue-libre mort au milieu du désert, c’est un problème, même si techniquement ça n’est pas un pb de moyeux. Mais une fois cela dit, je t’invite à relire le blog car soit tu as mal lu, soit tu es de mauvaise foi. 2 vélos et 2 problèmes de moyeux XT aux bloggeurs + un autre voyageur qui a eu le même problème (ils n’en ont pas croisé plusieurs ils ont roulé avec un gars) dans le Pamir (donc pas possible que ce soit du même lot qu’eux) a eu le même problème. Je ne laisse entendre rien d’autre. (C’est quoi cette histoire de 4 moyeux?)

      3) Tu sembles mettre en doute ce que ces bloggers/voyageurs disent. Compte tenu qu’ils ont non seulement fait ce choix, ils l’ont défendu sur leur blog, je ne vois aucune raison de mettre en doute leur témoignage sur ce qu’il leur est arrivé et qu’ils ont constaté de leurs yeux sur un troisième vélo
      . Tu écris: “C’EST DE LA MECANIQUE, et en l’occurence de la mécanique fine ici, EVIDEMMENT que sur des séries de dizaines ou centaines de milliers de pièces, il peut y avoir un soucis de temps de temps. Qu’un corps de roue libre casse après 1700 Km ne veut pas dire que les moyeux ne sont pas fiables, mais que CE moyeu précisément est sortie d’usine avec un défaut qui a engendré la casse rapidement. Basta.”
      Un moyeux problématique ne signifie rien, je suis d’accord; 2 ça commence à faire beaucoup pour la seule loi des probabilités, à moins qu’ils aient reçu 2 moyeux d’une série à problème. Mais 3?

      4) Concernant les changements sur le moyeux XT (probablement en fait dans le corps de roue-libre) et l’impact éventuel sur des problèmes de qualité et/ou de solidité. Est-ce une rumeur ou pas? Je n’en sais rien. Les bloggeurs semblent avancer sur ce terrain, ce qui te mets dans cette colère. Si tu SAIS que c’est faux car tu as vérifié, tu n’as qu’à le dire. Mais tu ne réponds pas.

      5) Je te cite: “J’ai fait une fois 30 000 Km avec une paire et une fois 10 000 avec une autre, le tout en un an la première fois et trois mois et demi la deuxième fois, autrement dit en appuyant un peu sur les pédales, et ZERO problème : pas le moindre jeu dans les axes, pas le moindre accroc dans les roulements et les corps de roue libre sont restés ceux d’origine. Ca c’est du concret. Par ailleurs j’ai vendu plusieurs plaires et une seule a nécéssité un changement du corps de roue libre. S’il y avait un défaut mannifeste de conception c’est la majorité des moyeux qui casseraient.”

      D’abord, tu mets en avant tes 30.000 km. Mais 30.000 même si ça parait beaucoup à un néophite, ça n’est pas énorme. Si tu savais le nombre de moyeux non Shimano XT qui roulent 30.000 km sans problème (en commençant par le mien qui en a 50.000, un LX de 27 ans monté sur un VTT, et tous les moyeux de mes vélos car je n’ai JAMAIS eu de pb de moyeux ni de corps de roue-libre; c’est exactement ce que dit Georges ci-dessus: pas de pb avec son Giant à 200$ surement pas équipé de XT).
      Tu écris: “S’il y avait un défaut mannifeste de conception c’est la majorité des moyeux qui casseraient. ”
      Il me paraît être une évidence que si 20% (ou 10 ou 50) des moyeux avaient des défauts, Shimano les rappellerait et réparerait le problème. Donc forcément, la question n’est pas celle d’un défaut de cette proportion, mais plutôt un problème qui survient en unités pour milliers. Du coup, ton expérience personnelle n’est pas statistiquement significative pour indiquer quoi que ce soit. Donc ce que tu partages, c’est la même chose que la plupart des bloggeurs: c’est ton expérience perso et pas un fait avéré (c’est pas un problème d’ailleurs; mais laisse alors les autres partager leur opinion sans les dénigrer).

      Mais en fait, la question de fond au sujet des moyeux XT demeure: fait-on un meilleur choix en prenant des XT?
      L’exemple donné par les bloggeurs que je mentionnais vient infirmer le postulat implicite qui transparaît en lisant ton blog (et en lisant ta réponse à mon commentaire) qu’en choisissant un moyeux XT on se garantit l’absence de problème. Evidemment, tu objecteras à cela en disant que tu n’as jamais écrit une telle chose, mais c’est bien ce qui ressort. De manière tout aussi évidente, personne ne dit qu’en s’équipant d’XT on AURA un problème. La nuance est de taille. Sur leur blog, ils ne parlent (comme toi) que de leur expérience. Quoi de plus normal que de dire qu’ils ont été témoins directs non pas de 1 ni 2, mais de 3 problèmes et donc qu’on est fondé à penser que le choix d’un moyeux XT n’offre pas de garantie d’absence de problème. C’est la moindre des honnêtetés qu’ils racontent ce qui leur est arrivé! Ils ne vont pas recommander ce moyeux après leur mésaventure quand même! Personne ne te demande de changer ton discours sur le XT puisque tu en es content. Mais stp, respecte les avis des autres car sinon, on pourrait finir par croire que tu ramènes ta science pour le plaisir de la ramener et ça ne serait pas bon pour ton blog qui risquerait de devenir comme un bistrot.

      Pour finir, je dois dire que je suis très déçu par ta réaction car j’apprécie ton blog et je l’ai souvent recommandé. Je trouve qu’en général tes réponses sont mesurées et cohérentes et respectueuses.

      Why me? :-(

    • Ce n’était pas de la colère mais une certaine lassitude de ce milieu du voyage à vélo et si je me suis permi d’être direct c’est parce que tu n’étais pas visé toi personnellement. Comme tu es venu relater quelque chose entendu ailleurs et que cet ailleurs relatait égallement quelque chose entendu ailleurs (forum), mes remarques étaient globales et non pour toi.

      Pourquoi j’ai créé ce blog ? Parce que au delà de mon expérience voyage j’ai une expérience globale du vélo, je pédale depuis toujours, j’ai fait de la route, du VTT, et avec de plus est un père mécano vélo qui a élargit grandement cette expérience personnelle et qui m’a permi de toucher à une large gamme de matos. Mes expériences personnelles sont donc replacé dans un cadre plus globale, ce qui fait de mes conseils des conseils censés et ce sans ventardise aucune car je n’éprouve vraiment pas la moindre fierté à être en mesure de donner des conseils censés sur des sujets aussi superficiels et sans importances que le vélo ou le voyage.

      Si demain je casse le moteur de ma voiture, je ne vais pas écrire un blog pour annoncer que j’ai cassé le moteur de ma voiture. Pourquoi ? Parce que ce n’est pas mon domaine et je n’ai aucune expérience globale de la chose même si j’ai le permis depuis plus de 10 ans, autrement dit mon avis serait incensé et n’aurait aucune valeur, peut-être aurais-je joué de mal chance, peut être serais-je un demeurré qui roule comme un ane, mais en tous les cas je ne vais pas au nom de ma simple expérience personnelle risquer de discréditer le travail d’autres. Ca c’est le comportement d’une personne un tantiné intelligente. Concernant les voyageurs à vélo, beaucoup découvrent le vélo avec le voyage et n’ont aucune expérience globale de la chose, aucune expérience de fond, et au nom du partage qui ne cache qu’un besoin de paraitre et d’exister, ils la ramènent sans cesse, le plus souvent sur la base de choses qu’ils ont été pécher sur les forums.

      Aux personnes avec qui je traite en privé je dit toujours : “Ecoute aussi ton feeling”. Moi mon feeling me dit que des moyeux XT ne coutent rien et que je préfère pour la petite différence de prix jouer la carte de la montée en gamme. Maintenant si ton feeling te dit que le Deore ou LX est plus fiable pour X intuitions, eh bien prends le Deore ou le LX, il y a 99% de chance pour que le résultat final soit le même, soit que tu finissent ton tour du monde sans aucun problème. J’aurais parfaitement confiance si je devais partir même avec du Deore, mais ce ne sont que des moyeux, je ne vais pas pinailler 107 ans sur la question et je laisse le feeling trancher. Franchement, un tour du monde tu peux te le taper tout au soleil par les route et léger ou aller te chercher de la boue sur les pistes hyper chargé. Les conditions de route auront une incidence plus grande sur le resultat que le degré de fiablilité suppérieur ou inférieur d’une moyeu sur l’autre (XT, LX, Deore). Et je le répète mais certains ont en plus le don de tout péter systématiquement et d’autres celui de ne jamais avoir de problème.

      Il n’y a donc pas de “why me”, ce n’était pas pour toi directement.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *