Vélo de voyage

Encore aucune certitude mais j’aurais aimé lancer une gamme de vélos de voyage et je compte sur vous pour me donner votre avis ;)

L’objectif aurait été de faire des vélos Français mais malheureusement les tarifs de la sous-traitance en France sont au-delà de tout ce que je pouvais imaginer, à savoir que j’étais prêt à tripler la mise de départ pour avoir du made in France et que même en triplant nous sommes loin de la réalité. Quand bien même je vendrais à prix coutant nous serions toujours bien au-dessus de ce que la majorité d’entre nous sommes prêt à débourser pour un vélo de voyage !

C’est donc pour l’heure un cadre Taiwanais que je vous présente. Il est fabriqué dans la même usine que la quasi-totalité des cadres acier du marché, y compris Surly, la qualité est donc assurée. J’ai par ailleurs été très étonné de leur sympathie et disponibilité. Je ne m’attendais pas à retrouver un petit goût de voyage dans cette affaire !

Bref, passons aux présentations…

Vélo de voyage

La géométrie

Je suis parti de la simple constatation que la plupart des voyageurs roulent avec une quantité impressionnante de cales sous la potence et une potence réglable souvent fortement relevée, preuve qu’il y a un léger souci dans la géométrie de beaucoup de cadres. On retrouve donc sur ce cadre un tube horizontal légèrement plus long et une douille de direction plus haute.

Le pivot de fourche sur le vélo en photo n’a pas été coupé, mais si je le réglais à mes côtes je pourrais supprimer les cales et rouler avec la potence en position plongeante. Actuellement la position est très confortable (cintre au niveau de la selle) et comme vous pouvez le constater, les réglages ne sont pas « extrêmes ».

Seconde constatation, les cadres droits causant parfois quelques soucis de hauteur pour les petites jambes, j’ai donc opté pour une géométrie semi-sloping plus polyvalente. Sans compromettre l’utilisation de bidons grandes capacités, notamment sur le tube de selle.

Les bases sont longues pour un maximum de stabilité.

  • Longueur effective (centre-centre) : 550 mm
  • Longueur réel (centre-centre) : 536,7 mm
  • Hauteur du tube de selle (centre–top tube) : 520 mm
  • Hauteur du tube de selle (centre–centre) : 481,5 mm
  • Angle du tube de selle : 74°
  • Hauteur de la douille de direction : 169 mm
  • Angle de la douille de direction : 71°
  • Longueur des bases : 450 mm

Vélo de voyage

Cadre et fourche

Le cadre est fabriqué dans un acier Reynolds 631 qui est un acier très haut de gamme particulièrement adapté au voyage à vélo. Pour un poids plus ou moins égal il est plus danse que l’habituel acier Chromoly utilisé pour les cadres de voyage. Ce qui signifie une plus grande rigidité pour supporter le poids des bagages, une plus grande robustesse et par conséquent une longévité accrue.

La fourche quant à elle reste en acier Chromoly mais dispose de tubes gros diamètres pour rester rigide sous le poids des bagages.

Vélo de voyage

Acier haut de gamme Reynolds 631. Notez la qualité et précision des soudures !

Les roues

Ce sont les mêmes roues que celles que j’utilise.

Vélo de voyage

Le groupe

Il est monté intégralement en Shimano XT 10 vitesses, y compris les leviers de freins et freins V-Brake.

C’est un groupe haut de gamme qui allie par conséquent robustesse et légèreté.

Je voulais un groupe à la hauteur du cadre pour ce premier montage sans aller chercher le très cher et non raisonnable XTR.

Vélo de voyage

Transmission Shimano XT Dyna-Sis 10 vitesses

Les composants

On retrouve les grands classiques du voyage à vélo avec la légendaire selle Brooks B17 Standard et des grips ergonomiques pour un maximum de confort.

Les périphériques (tige de selle, potence, cintre) sont des Pro Koryak en aluminium et les pneus des Schwalbe Marathon Deluxe dont la longévité n’est plus à démontrer.

Vélo de voyage

Brooks B17 Standard

Vélo de voyage

Le post de pilotage Pro Koryak.

Caractéristiques

  • Cadre : acier double butted en acier Reynolds 631 (fixations pour trois portes bidon)
  • Fourche : acier CrMo
  • Roues : Jantes Sun Ringle Rhyno Lite XL / Rayons DT Swiss Alpine III / Moyeux Shimano XT (montage artisanal)
  • Chambre à air : Michelin Protek Max
  • Pneus : Schwalbe Marathon Deluxe en 2.0
  • Groupe : Shimano XT Dyna-Sis 3×10 vitesses
  • Freins : Shimano XT
  • Leviers : Shimano XT
  • Tige de selle : Pro Koryak avec 15 mm de recul
  • Potence : Pro Koryak 110 mm 10°
  • Cintre : Pro Koryak Relevé
  • Selle : Brooks B17 Standard
  • Grips : Ergonomiques
  • Poids : 11,8 Kg

Vélo de voyage

Le vélo a donc été pensé pour le voyage au long cours avec une géométrie confortable idéale pour passer de longues heures sur la selle et qui conviendra à n’en pas douter à un large panel de morphologies.

Dans cette même optique, la robustesse et la longévité du cadre ont été privilégié à la légèreté. Le vélo complet est néanmoins sous les 12 Kg, ce qui reste light pour un vélo de voyage.

Qui peut le plus pouvant le moins, si vous souhaitez un pur-sang pour de plus petits voyages, il sera également parfaitement à son aise.

Vélo de voyage

Vélo de voyage

Ce vélo est une pièce unique ! Vous n’en trouverez pour l’heure pas deux et même si j’ai passé un temps fou sur ce projet, n’ayant pas de voyage en vue dans l’immédiat, si vous le voulez il est à vous pour 2190 euros livré (taille 52 uniquement et un seul exemplaire). Vous pouvez me contacter directement via la page contact. Inutile de préciser qu’un vélo de cette gamme en acier Reynolds 631 avec roues montées artisanalement, un groupe Shimano XT au complet et des composants haut de gamme, à ce prix, à ma connaissance, ça n’existe pas.

Vélo de voyage

Sinon, qu’en pensez-vous ? Même si ce n’est qu’un avis sur la couleur, n’hésitez pas !

Vous préparez actuellement votre premier voyage à vélo ? Ce guide extrêmement synthétisé vous permettra de faire les bons choix et de disposer des bonnes informations en un minimum de temps.

Disponible de suite au format KINDLE ou PDF.

A propos de l'auteur Voir tous les articles Site web de l'auteur

Bertrand

C'est à la suite d'un tour du monde à vélo réalisé entre 2011 et 2012 que ce blog a vu le jour avec pour objectif de mettre à disposition du futur voyageur, au long cours ou en vacances, les informations nécessaires à sa préparation.

140 CommentairesEcrire un commentaire

  • Bonjour Bertrand,

    Tu as conçu un superbe vélo.
    Tu parles peu du fabricant du cadre. Quel est-il ?

    Après avoir lu tous les précédents commentaires, j’ai tendance à penser que le choix de caractéristiques techniques dépend finalement soit d’une opinion (notamment pour le nombre de pignons) soit d’une préférence personnelle (type de guidon, taille de roues,…).
    Il y a donc à chaque fois des “pro-quelque chose” ou des “anti-quelque chose”.

    Dans ces conditions, il me semble que commercialiser des vélos de voyage ne pourrait se faire qu’en faisant du sur-mesure c’est à dire en répondant à toutes les volontés (caprices ?) du futur client.
    Sans vouloir te décourager, le marché est en outre excessivement réduit et déjà bien occupé par d’autres. Que ce soit, par exemple, Surly pour “la grande série” ou Vagabonde pour le sur-mesure.
    Mais peut-être me trompe-je. Tu voudras bien alors me contredire.

    J’espère ne pas voir se lever trop de boucliers mais le vélo présenté pourrait parfaitement être utilisé comme vélo urbain ou de balade.
    Pourquoi ne pas te positionner sur un marché que j’appellerai “premium personnalisable” (comme Mini ou DS dans l’automobile) ?
    A mon sens, plus de personnes seraient prêtes à acquérir un bel objet, unique, réalisé selon leurs goûts et préférences. La recommandation en serait le principal vecteur.

    Félicitations pour ton blog, vraiment de belle qualité
    Jef

    • Bonjour Jef,

      Merci pour ton message.

      Le montage à la carte c’est ce que je fais avec les Intec, 9 ou 10 vitesses au choix, composants au choix. C’est aussi ce que je pensais faire avec ce cadre, mais il me fallait tout de même faire un choix pour le premier montage.

      Le marché n’est pas gros, mais je le faisais pour le plaisir avant tout. L’idée c’était de proposer un acier haut de gamme au prix d’un Surly en Cromo et ça ça n’existe pas :). C’était possible mais les quantités beaucoup trop importantes pour un si petit marché. Surly fait parti d’un énorme groupe, les moyens ne sont pas les mêmes côté promotion pour rentabiliser l’opération.

      Le premier fournisseur était Taiwanais, j’ai épuisé les solutions côté Français et en ai encore une en Europe…

      Si je trouve un bon sous traitant en Europe ensuite je peux bien sûr varier les plaisirs avec des cadres voyage, balade (pas besoin de faire si lourd), urbain (pas besoin de tant de vitesses)…

      Mais c’est vrai que le projet était en stand-by ces derniers temps.

      Bertrand.

    • Bonjour,
      Et serait il possible de faire fabriquer ce même cadre?
      et à quel prix?
      Merci

    • Bonjour,
      C’est impossible, à moins que je n’ai 50 réservations d’avance pour ne pas avoir à trop investir et surtout à stocker !

    • Non ce n’est pas possible et ce n’est pas intéressant : prix multiplié par deux d’office + frais de transports.
      Ils ne travaillent pas en dessous de 100 cadres, excepté l’échantillon de départ bien sûr pour valider la série.

    • Bonjour Bertrand,
      Je suis aller sur ton site e-commerce et j’ai vu que tu proposais des cadre/vélo intect M01.
      Pourquoi avoir choisit le M01 et pas les T06 ou 08 qui sont spécialement fait pour le Voyage a vélo ?
      Le M01 est un cadre slopping? du coup il doit y avoir un interet au cadre slopping? peux tu m’en dire plus?
      Merci et bonne journée

    • Salut Michael,
      T06 et 08 sont en 28″ comme le sont souvent les gammes “trekking”. La gamme “Trekking” n’est pas destinée au voyage au long cours mais au voyage léger et de courte de durée, au vélotaf, à la randonnée le dimanche matin… Ce sont des vélos à tout faire. Les tourdumondistes partent sur le M01 chez Intec qui est en 26 et qui est conçu pour le voyage au long cours.
      Le M01 est semi sloping – c’est moins prononcé que sur une vraie géométrie VTT – l’avantage c’est qu’il s’adapte à toutes les morphologies. Si tu es court sur pâtes tu auras la selle trop descendue sur un cadre droit et si tu prends une taille en dessous pour compenser tu vas avoir un top tube et une douille de direction trop courts. Un cadre semi sloping permet de conserver une hauteur de selle harmonieuse tout en restant sur un vélo à sa taille. Pour ceux qui ont de grandes jambes et pour qui un cadre droit n’est pas un problème, un semi sloping n’en sera pas un non plus, la selle sera un peu plus haute mais sans excès. Le risque c’est alors d’avoir un top tube trop long mais comme on est sur une géométrie voyage avec une haute douille de direction et la possibilité de mettre une potence un peu moins longue que la “normale” sans dénaturer le vélo, on ne se retrouve jamais coincé de ce côté. Semi sloping c’est vraiment le bon compromis, hormis physique largement hors normes, tout le monde doit y trouver sont compte. D’ailleurs excepté Surly qui privilégie le côté vintage au bon sens sur le LHT (ils pouvaient se le permettre puisque jusqu’à il y a peu ils étaient un peu près les seuls à proposer un cadre voyage abordable et sûr), je ne vois pas une seule marque qui n’ai pas un léger sloping sur ces vélos de voyage. On y est aussi naturellement plus à l’aise, d’où la géométrie sloping des VTT…
      En espérant avoir répondu à ta question.

    • Merci pour toutes ces réponses.
      Je suis en pleine recherche de cadre pour un usage voyage/vtt, du coup le M01 peu être une option!
      Après moulte recherche je m’aperçois qu’il est très dur de trouver des cadre nu ou kit cadre pour mon type de pratique. J’ai retenus les marques POISON, INTEC et vsf fahrradmanufaktur. Mais je pense partir sur un INTEC. Concernant ton site e-commerce, quels sont les prix pour un cadre ou kit cadre Intec M01?
      Merci

  • Hello Bertrand !
    Future voyageuse ayant une mise de départ confortable , je souhaite trouver le vélo idéal .
    Ton prototype n’est vraiment pas mal du tout !
    Seulement je suis petite (1,50M-64cmEJ) et je me demande si cela peut poser des problèmes pour trouver des pièces , et si mes sacoches ne seraient pas trop prés du sol ?
    De plus je pense au centre de gravité qui devrait être déplacé ( peut être plus bas et plus à l’avant ? ) .
    Je m’y connais encore peu en vélo malgré mes nombreuses recherches avant ce voyage .

    Que peux-tu m’apprendre , que me conseil-tu ?

    • Salut Crevette ! :)
      Seul le choix du cadre sera compliqué ou disons que tu n’auras pas grand choix. Un Surly Long Haul Trucker en 42 devrait convenir, voir un Troll en XS. Thorn a aussi des géométries qui conviennent pour 1m50. Je ne vois pas d’autres marques comme ça, sinon en sur-mesure tu trouveras bien sûr tout ce que tu veux.
      Pour le reste ce sera le même équipement que pour quelqu’un d’1m80 si ce n’est que tu préféreras un pédalier de 165mm à la place de 175mm. Si tu pars sur une transmission classique par dérailleur en 3×9 ou 3x10v, tu trouveras du 165mm dans la gamme XT.
      Les roues resteront en 26″ donc les sacoches seront à la même hauteur que tout le monde. Le centre de gravité sera plus bas du fait que le cadre soit plus petit mais il n’y a pas à se préoccuper de cette caractéristique en voyage et puis plus il est haut plus ont perd en stabilité donc c’est plutôt un avantage.
      Voilà ce que je peux te dire pour dégrossir le travail. Tu peux me contacter via la page contact si tu as des questions au fil de tes recherches.

  • Tant d’infos , mais c’est génial !
    Je te remercie vraiment , c’est adorable !
    Pour tout t’avouer , je m’inspire pas mal de tes conseils dans mes recherches , entre les tonnes de prix et de fournisseur différents et ma non connaissance dans ce domaine , ton blog est un peu comme un phare quand je me noie dans ce flux d’information , alors encore merci !

    • C’est l’objectif de ce blog. En préparant mon voyage j’ai passé (ou perdu) tellement de temps à retourner les forums qu’à mon retour je me suis dit que j’allais tout réunir en un seul lieu ;).

    • Parmi ceux cités, les Thorn sont les plus costauds, surtout le Nomad, il est indestructible le bazar, mais il pèse son poids !
      Mais sur un cadre acier tu n’a pas de soucis à te faire, tu peux partir la tête tranquille sur un Surly.

  • Le poids ne sera pas un frein , la performance et le temps n’étant pas mes priorités , bien au contraire , mon but est d’oublier tout cela . Mais par conséquence , j’aimerais un vélo ULTRA-SUR et ULTRA-COSTAUD , qui sera mon compagnon de route , sur lequel je pourrais compter aussi bien sur une route en ville , que sur un terrain escarpé en montagne :3 .
    Pour des composants du vélo , comme pour le reste des équipements , je recherche donc le meilleur rapport Durée de vie/Prix et , bien sur ( et grâce à toi ) je prends aussi en compte le changements des pièces partout dans le monde .
    Tout cela m’embrouille et je ne sais plus du tout quoi faire !

    • Tu pourras compter autant sur un Surly que sur un Thorn. Même si dans l’absolu le Thorn est plus costaud il est peu probable que tu sollicites le cadre jusqu’à ce point. On pourrait faire 10 fois plus costaud qu’un Thorn encore mais il y a un stade au dessus duquel ça n’a plus d’utilité. Chercher à s’alléger ne signifie pas nécessairement rechercher la performance, mais simplement se faciliter la vie. On peut aussi voir la performance dans le fait de trimbaler 70 Kg dans les cols… Ça reste plus agréable de rouler léger et c’est un moyen de préserver le matériel.
      Pour l’équipement, le débat rohloff / transmission classique ne menant à aucune conclusion définitive je ne la ferais pas longue, simplement les deux te mèneront à l’autre bout du monde, le premier est plus cher et s’il ne casse pas il sera d’un réel avantage pratique (entretien), s’il casse il sera d’un réel inconvénient. Le second est moins cher, te permettra donc de voyager la tête tranquille (vols), est un peu chiant à entretenir mais est fiable et si casse il y a, la solution sera à portée de main. Donc, à moins que ton intuition ne te guide fortement vers un Rohloff ou que tu puisses largement te le permettre financièrement, je conseil souvent de ne pas se casser la tête et de rester sur une transmission classique (si la personne est ferme et catégorique et veut absolument un Rohloff, allons pour un Rohloff, mais si elle est dans le doute et se prend la tête comme pas possible avec ça, allons sur du classique). Gamme XT ou SLX, XT pour gagner un peu en poids et en fiabilité, SLX pour faire des économies, à savoir qu’il est possible de monter du SLX pour ce qui est du consommable (chaîne, cassette). 9 ou 10V ça n’a pas vraiment d’importance mais si tu te sens plus tranquille avec du 9 (chaîne un peu plus durable) sache qu’on en trouve encore. (Quoi qu’il en soit je te conseil du XT pour le pédalier pour pouvoir avoir des manivelles de 165 mm).
      Pour les roues, et sans vouloir me faire de pub, je te conseil les Sun bien sûr : http://www.probiketouring.com/produit/roues-sun-ringle-rhyno-lite-xl-moyeux-shimano-xt-rayons-dt-swiss-alpine-iii
      Pneus Deluxe ou Mondial si tu as l’intention de bouffer de la piste non stop. Selle SMP. Et le reste ce n’est plus que des détails.
      Voilà, ça devrait être clair maintenant ;).

  • Tu es un saint !! Merci !!
    franchement j’y vois vraiment plus clair est tu es ma bonne conscience quand tu me dis de préférer un groupe Shimano , et un cadre Surly , clairement tu as raison et avec TES roues ( sans te faire de pub biensur) , y a déjà pas “grand chose” à craindre . Le reste est plus ou moins gadget ou superflus quand on y réfléchie bien !
    Je te sais pas comment te remercier de l’aide que tu m’apporte .
    Bon et bien maintenant que mon compagnon est dessiner , ne reste plus qu’à le réaliser !!
    Encore merci ! ;)

  • Bonjour!

    Je suis sur le site depuis 3 jours e je trouve la discussion très intéressante.

    N’étant pas du tout un spécialiste dans les vélos mais en ayant 3, je reviens finalement à mes premiers amours: vélo à voyages.

    Je le suis juste habitué à des vélos genre VTT et je voudrais savoir s’il est possible d’avoir un bon VTT pour les voyages à court ou long cours? Sont ils vraiment adaptés?

    Désolé pour ce HS mais je dois choisir un vélo dans les semaines qui viennent et on m’avait déjà conseillé un TX-400 (ton vélo Bertrand, je trouve très beau mais cher pour moi) mais je préférerais un vélo type VTT si ça fera l’affaire questions confort et longévité.

    Merci d’avance!

    • Bonjour Victorius,

      Oui un VTT fera l’affaire. S’il est en acier c’est parfait, sinon un alu avec de gros tubes. J’ai croisé plus d’un voyageur au long cours en vtt et on a tous fait ou presque nos premiers voyages ainsi.

  • Salut Bertrand,

    Très très beau vélo, ça fait plaisir de voir joindre l’utile à l’agréable.

    Je vais en préparer un mais en alu 26″ pliable (mais conservant la géométrie classique du triangle central > rigidité), ce qui me donne plus de souplesse pour les transport le cas échéant. J’ai un vélo à cadre Cinelli de 1988 et montage fait maison et un autre cadre Colombus Gara de réserve. Y’a pas photo, ces cadres sont des merveilles à rouler (ils font corps avec le cycliste) sans parler de la solidité et de l’esthétique. On peut réinventer la roue ronde tant qu’on veut (marketing) mais la roue ronde restera toujours une roue ronde.

    Bonne continuation et merci pour tout ce partage dans un monde d’égo.

    • Salut GB,
      Merci pour ton message.
      Bientôt peut-être nous passeront le cap de la roue, et sans carburant pour autant :). Mais pour l’heure il nous faut encore pédaler. Le vélo en tant que tel ne connaîtra plus de grande révolution c’est certain. J’ai eu mon premier beau vélo de course il y a dix ans, et il aurait encore sa place aujourd’hui parmi les hauts de gamme, c’était un scott CR1. On remue beaucoup de vent, mais les équipent marketing ne chaument pas en effet !
      Bonne route.

  • Je suis en train de transformer mon Wheeler;
    ça sera après mon voyage au Laos ;
    je pense sérieusement a remplacer le triple a l’avant par un double;
    en effet passer du 32 au 22 ça n’ apporte pas vraiment grand chose; un pignon de moins ( ou de plus ) a l’arrière; c’est rien en fait .
    Les plus grosse difficultés rencontrées jusqu’à présent ,par ex les derniers km de la montée du Doi Inthanon, le plus haut sommet de Thailande qui culmine a 2565 m, sont a plus de 23% se montent sans utiliser le grand pignon de 34; sur 22 x 26, parfois 22 x 30 donc suppression du petit plateau de 22 me parait envisageable .
    Il y a des routes encore plus pentues en Thailande, des merveilles !!
    J’ avais même pense n’ utiliser qu’un plateau de 34 ou 36 mais sur le pignon de 34 ça n’ira pas, la chaine sera trop de travers; sauf s’il existe des axes de pédalier qui se déplacent en fonction du pignon ou se trouve la chaine; ainsi elle serait toujours en ligne …

    Les groupes en 9 pignons se trouvent très facilement en Thaïlande et tant que ça ne sera pas en rupture de stock, je resterai dessus; c’est quand même plus solide qu’en 10 voire 11 pignons .
    Une fois trouvee la bonne solution pour le groupe qui sera en XT, le XTR etant beaucoup trop cher; je supprimerai la fourche suspendue qui est bien trop lourde et ne sert a rien en config route/pistes

    Pour revenir au Rolhoff, la meilleure solution est le remplacement de la chaine par une courroie crantée mais ça demande la fabrication d’un cadre ouvert .

    Autrement, pas mal du tout ton vélocipède mais ça n’est pas vraiment la bonne taille pour moi qui mesure 193 cm .

  • Bonjour Bertrand,
    Tu l’as vendu ce vélo ?
    J’ai 55 ans et je fais du vélo depuis mes 7 ans (je me souviens encore de mes premiers coups de pédale – le bonheur). J’ai fait des milliers de km à vélo, toujours en campagne, sur tout un tas de vélos plus ou moins déglingués. A l”époque, c’était déjà bien d’en avoir un là où je vivais.
    J’envisage de faire ma première longue randonnée (depuis très longtemps), cet été, avec mes 2 enfants (15 et 19), qui sont tous les 2 dans une forme du tonnerre, tandis que moi ..:)
    Techniquement je n’y connais rien, mais comme je compte bien m’y adonner chaque année un peu plus, j’aimerai m’acheter un bon vélo qui aura la charge de m’emmener pendant de longues années sur les routes de France et d’ailleurs : je travaille en ONG et je vais très souvent en Afrique et en Asie, toujours pour le boulot. J’ai toujours envie de prendre mon temps, mais nous sommes toujours à 100 à l’heure.. y retourner à vélo serait top !
    Voilà.
    Merci pour tes conseils,
    Bon voyage,
    Eric

    • Bonjour Eric,

      Oui ce vélo est vendu. Tu as sur le blog un article sur comment choisir son vélo de rando si tu as besoin de t’orienter.

      Bon voyage ;-).

  • Salut Bertrand,
    J’ai parcouru ton blog avec beaucoup d’intérêt. Ton projet de commercialiser en petite série un vélo haut de gamme (comme celui présenté au début de cette page), est-il toujours d’actualité ? Cela pourrait m’intéresser.
    Merci d’avance pour ta réponse.

    • Salut Antoine,

      Merci pour ton message.

      Le projet reviens parfois à mon esprit mais je n’ai jamais eu le déclic pour une raison très simple : il n’est pas assez innovant à mon goût ! On se rend bien compte lorsqu’on cherche un vélo de voyage que l’on a vite fait le tour, et en contre partie, un vélo de voyage étant un vélo de voyage il y a déjà trop de monde sur le coup pour un si petit marché. Si tu apportes une réelle innovation tu n’entres pas directement en compétition avec la concurrence, or ce vélo, quand bien même il représenterait LE vélo de voyage par excellence, entre tout de même en concurrence avec ce qui se fait actuellement. L’idée de venir prendre des parts de gâteau à d’autres dans ces conditions ne m’enchante pas moralement parlant, ça s’est une chose, et puis plus égoïstement, aussi cool puisse être ce blog, je n’ai pas les épaules de Surly pour rivaliser, ni l’ambition du succès planétaire :).

      Enfin, je ne dis pas jamais, dans certaines conditions pourquoi pas, mais la probabilité reste faible à l’heure d’aujourd’hui. Donc si tu prévois de partir en tour du monde cette année, ne m’attends pas :).

  • Oui, j’envisage sérieusement de partir…
    Avec la pratique et la connaissance technique que tu as, tu ferais un bouclard du tonnerre !
    On attend !!!

    • Je n’ai absolument pas la fibre commercial, c’est le problème :). D’avantage tendance à dire au client “tu n’as pas besoin de ça, laisse tomber” que de lui vendre du rêve pour qu’il raque ! Et cet état d’esprit est pus marqué encore aujourd’hui qu’il ne l’été à l’époque de cet article par exemple. Aujourd’hui, ce serait acier Cromo non Reynolds, puisque le Cromo a fait ses preuves d’innombrables fois, par exemple… L’essentiel pour un voyageur à vélo c’est de dépenser le moins possible dans l’achat du vélo, à moins qu’il n’ait les moyens et qu’il en tire un plaisir intense ! Le moins possible dans la mesure où le vélo reste adapté à ce que l’on fait avec bien sûr.
      Mais excepté la fibre commercial que je n’ai pas je semble efficace dans mes conseils toujours car un lecteur me disait dernièrement avoir acheté des jantes Sun et le mec chez qui il les a acheté lui disait que c’était au moins la cinquantième paire qu’il vendait grâce à moi, soit plus que je n’en ai vendu moi-même quand j’avais mon site de vente en ligne ! Je ne peux pas estimer le nombres de selles SMP TRK GEL et variantes qui ont été vendu en France suite à mon article, mais si je me base par rapport à ce que j’ai vendu moi-même, ça doit se chiffrer en milliers…
      Il y a déjà tellement de vendeurs et tellement de marques, finalement je suis peut être plus efficace dans mon seul rôle de conseilleur désintéressé ! Bien que je ne puisse pas compter là dessus pour manger ;).

  • Quel dommage que tu aies cessé ton activité, Bertrand. Des passionnés de vélo hyper consciencieux, on en manque vraiment dans l’univers du vélo.

    Même à Paris où il y a quand même pas mal de bouclards, on finit par être en galère quand on veut vraiment un beau travail sur un vélo, en montage, en service et en réparation.

    A tel point que pas mal de cyclistes qui roulent beaucoup finissent par faire les choses eux mêmes, en apprenant sur le tas ou via des tutos en ligne.

    Je reste persuadé qu’avec l’extension et le développement du vélo, il y a toute une économie de service qui se développe également, en parallèle. Forcément !

    Certes, les grandes marques occupent largement le terrain avec des produits déjà très compétitifs à des prix canon. Mais quand on cherche quelque chose de plus pointu en terme de matériel, de conseil, de service et de main d’oeuvre, ben c’est la misère !

    • Je crois que le mieux est en effet de faire tout soi-même au maximum et ce dans tous les domaines, ce qui est de plus en plus facile, comme tu le dis, avec internet.

      On voit en internet une déshumanisation, mais je pense que c’est tout le contraire. Ce qui est inhumain, c’est de rester coincer entre quatre murs comme un esclave du matin au soir, cela personne d’un tant soit peu équilibré n’a envie de le faire et c’est la raison pour laquelle, les vendeurs, qui ne sont pas là par envie, ne connaissent le plus souvent, absolument rien.

      Grace à internet, une seule personne qui maîtrise son sujet peut faire le travail une fois et avec ce travail fait une fois, toucher l’ensemble de la planète, ce qui potentiellement pourrait libérer de l’esclavagisme des milliers de vendeurs qui n’y connaissent rien.

      Ensuite c’est cette concurrence exacerbée qui fait que l’on fait des compromis sur la qualité (du produit et des conditions de travail) pour tirer les prix vers le bas. L’idéal serait qu’en toute chose le choix soit réduit à une chose et que cette chose soit l’excellence. Ainsi on éviterait de dépenser de l’énergie inutilement, ce serait produit et distribué en direct avec efficacité et le temps de travail serait divisé par XX…

      Avec ce blog je me situe justement dans le service/conseil et je pense que c’est là où j’ai le plus à apporter, aux particuliers en premier, mais également, il est clair qu’une petite marque qui souhaiterait se lancer aurait tout intérêt à collaborer, que ce soit éventuellement à la conception du vélo, ou pour se faire connaitre massivement. Il y a des vélos sur le marché qui pourraient être top avec quelques petites améliorations ou encore qui sont déjà très biens mais inconnus et je suis certains que leurs ventes seraient multipliées par au moins 10 si je les reléguais ici. Moi je ne suis pas fait pour gérer toute la logistique, que ce soit les formalités, le montage des vélos, le stockage, les expéditions… Tout ça ça me gonfle. Mais aussi je n’ai plus envie de réduire mon existence à la compétition. Si je considère que je suis remplaçable dans ce que je fais et bien je préfère que l’on me remplace :).

  • Le problème de fond, je crois, c’est qu’on est passé, en quelques décennies, de la qualité comme finalité au prix comme obsession.
    Dans un système ultra marchant, donc très concurrentiel, c’est le prix le plus bas qui conditionne le marché.
    Internet a joué aussi un très grand rôle dans ce processus car ça a permis de réduire les coûts, notamment par la dématérialisation.
    Même si par ailleurs c’est un moyen formidable de communication et d’échange.
    Et quelle place dans ce système desormais pour l’exigence, la qualité et l’excellence ?
    Les passionnés sont toujours dans cette sphère là, guidés par des élans d’absolu et de perfection.
    C’est peut-être pour ça que c’est si difficile de trouver sa place…

    • Yes, d’où les articles “conscience” de se blog qui ont aujourd’hui migré ailleurs et qui se veulent un retour à qui l’on est, seule et unique voie vers la non compétition…
      En ce domaine je suis certain d’être à ma juste place :).

  • Bonjour Bertrand,
    Cela fait une semaine que je suis sur ton bolg matin et soir !
    Tu m’as refiler le virus. Je comprend pas pourquoi je n’avait pas pensée avant a faire des voyages en vélo.
    Du coup je pense faire modifié mon VTT de 1995 ! LOOK cupsteel tube Colombus monté en XTR.
    c’est un semi slooping, la douille de fourche fait 125 mm et le tube de selle 485 mm en en haut du tube. C’est un 19 pouce. Je fait 1.80
    Si je trouve un artisant pour souder les attaches du porte bagages arrière et garde boue avant arrière et je change la fourche je suis déjà pas mal?
    Je pourrai garder mes freins V brake, mais quid des levier de vitesses indéxé, je suis en 3X8?
    Pourquoi pas partir sur un mono plateau avec un levier non indéxé à l’ancienne?
    Un peu de rafraichissement et je pourrai commencer avec un vélo correcte pour pas trop chère?
    merci pour tes conseils et bonne cotinuation.

    • Bonjour Lionel,
      Oui si tu es bien sur ce vélo, tu y sera égallement très bien pour voyager. Si tu ne peux pas y faire souder les attaches pour le porte-bagage il exsiste des collier d’adaptation chez Tubus ou encore des collier de tige de selle qui inclue les trous de fixation pour le porte-bagage. Si tu ne comptes pas mettre de porte bagage avant, tu n’es pas obligé de changer la fourche non plus. Tu peux aussi regarder du côté des sacoches de bikepacking pour éviter le porte bagage.
      Aucun soucis pour les leviers indéxés, tout le monde à ça aujourd’hui, même en voyage. Je ne me compliquerais personellement pas la vie avec un levier non indéxé si des indéxés sont déjà montés sur le vélo. Par contre si j’avais des non indéxés, je réfléchirais à mettre des indéxés.
      Monoplateau ce serait sans doute mon choix si je devais remonter un vélo de voyage aujourd’hui, mais comme tu as déjà du 3×8 de monter je ne sais pas si ça vaut le coup de faire la modif ni si tu auras une plage de braquets adaptée ainsi. Mais si tu le fais tu peux conserver ta manette indéxée pour le dérailleur arrière en tout cas.
      Si j’étais toi, je laisserais le groupe tel quel, à la limite je regarderais pour une fourche rigide mais surtout si tu envisages des sacoches à l’avant sinon je jetterais un oeil tout de même pour voir si je trouve une fourche pas trop cher mais sinon je laisserais l’origine. Pour les bagages, par ordre de préférence 1) je regarderais du côté des sacoches bikepacking qui ne nécéssitent pas de porte bagage, à voir selon le volume dont tu as besoin 2) je monterais un porte bagage sur un collier de tige de selle spécifique 3) si pas de collier dans le bon diamètre, je le montrais avec les adaptateurs Tubus. (La remorque est aussi possible). Il faut voir où tu comptes voyager aussi.

  • Bonjour,
    J’ai lu que beaucoup de voyageurs avaient des problèmes de casse avec les moyeux XT, quelle est ta position là dessus?
    Bravo pour ton blog et tes vidéos.

    • Salut,
      Ma position est que j’ai fait 30000 km avec une paire et qu’ils sont revenus comme neuf. 10 000 avec une autre et idem. Que j’ai vendu plusieurs paires de roues montées en XT et que je n’ai eu que deux problèmes sur des body je crois.
      C’est de la mécanique, ce n’est jamais fiable à 100% mais si je devais repartir demain je repartirais avec des XT.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *