Vélo tour du monde petit budget

L’idée de départ était de simuler le montage d’un vélo “tour du monde” pour un budget de 500€. Je n’y suis pas parvenu mais avec 700€ nous sommes à plus de 50% de rabais par rapport à ce qui nous est proposé de série dans le commerce pour un même niveau d’équipement si ce n’est supérieur.

Je vais donc vous exposer ici ce que j’ai pu dégoter à droite à gauche, jonglant entre du neuf et de l’occasion. Je n’ai évidement pas été systématiquement au moins cher. Le but est que le vélo puisse arpenter les pistes les plus difficiles avec le chargement que requiert les régions isolées de cette planète.

Il va de soit que ce type de montage s’adresse avant tout aux bricoleurs ou à ceux qui ont un bricoleur à porté de main !

Note : je précise de suite que pour les pièces neuves, j’ai fait l’essentiel de mes choix chez Bike Components. Je n’ai pas prix la peine de comparer les prix avec l’ensemble des autres sites mais pour avoir travaillé chez l’un de leur concurrent et pour avoir eu pour tache de comparer systématiquement les prix avec les acteurs les plus agressifs du marché, je sais que Bike Components est globalement placé sur la première marche du podium. Je le préciserai lorsqu’il s’agira d’un autre marchant et j’inclurai les frais de port au prix de l’article. Je ne mettrai pas de lien direct vers les articles en question car ils sont sujets au changement avec le temps. 

(Cliquez sur les onglets pour les ouvrir ;)).

Cadre = 25€

A ma connaissance, le cadre acier neuf le moins cher du marché, et facilement disponible en Europe, est l’Intec M1 qui avoisine les 350€.  350€ c’est franchement raisonnable mais cela représenterait d’ores et déjà la moitié de budget.

L’autre solution est de chercher sur les sites d’occasion comme Troc Vélo, Leboncoin ou Ebay si un cadre de VTT en acier d’époque ne s’y trouverait pas pour quelques euros.

Dans le cadre de cet article, j’ai pu trouver sur Leboncoin, ce Wheeler en acier Tange CrMo de 1992 pour la modique somme de 25€ (fourche comprise) et qui semble très robuste avec des tubes d’un bon diamètre.

Vélo voyage petit budget

Parfois pour quelques euros de plus il est possible de trouver un vélo complet. Certes tout son équipement ne sera peut-être pas à conserver mais ce n’est pas grave, le plus important est le cadre qui doit être en bon état en dépit de l’age. Il y a quelques vélos ainsi qui dorment dans les garages depuis plus de 20 ans et qui n’ont jamais réellement roulé…

Sur ce même site, j’avais vu ce Specialized Hardrock Cruz de 1991, en acier CrMo. Lui attendait une offre :

Vélo voyage petit budget

Comme vous pouvez le constater il n’y a pas d’œillets pour fixer le porte-bagage sur la fourche, il faudra donc utiliser des adaptateurs.

Selon les modèles, les œillets sur les haubans ne sont pas toujours présent également.

C’est le cas avec ce Specialized Rockhopper Comp de 1992 en Tange CrMo :

Vélo voyage petit budgetIdem, dans ce cas, des adaptateurs seront à prévoir à l’arrière. Mais à 70€ il reste intéressant, d’autant plus si les roues (qui ne semblent pas avoir l’age du vélo), sont utilisables en voyage.

Je m’arrête là pour les exemples…

Veillez peut-être à prendre ces quelques précautions :

  • Évitez l’alu avec ces vieux vélos car les alus de l’époque n’étaient pas fait pour être chargé et la tendresse du matériau fait qu’il perd de sa rigidité avec le temps.
  • Évitez également les aciers haut de gamme légers qui manquent de rigidité. J’avais rencontré un Français au Canada dont j’étais certain que le cadre casserait avant la fin de son voyage vue la déformation de celui-ci lorsqu’il pédalait et ça n’a pas raté ! Si c’est un vélo complet appuyez sur la pédale en freinant, vous verrez tout de suite si le cadre manque de rigidité au niveau du boitier de pédalier (l’acier se “ramolli” également avec le temps mais à moindre mesure). Il ne doit pas bouger ou très peu. Si c’est un cadre seul, c’est plus compliqué mais en principe si c’est du CrMo et que les tubes ont un bon diamètre, il ne devrait pas y avoir de problème. L’idéal reste d’avoir le cadre entre les mains avant de l’acheter.

Dernier point, il faudra éventuellement envisager de repeindre le cadre. Ce serait je pense nécessaire avec le Wheeler dont ont voit des taches de rouille superficielles sur les vues annexes. En voyage le vélo vit dehors, donc si on veut le préserver pour qu’il dure, mieux vaut repartir avec une couche de peinture protectrice.

Roues + Fond de jantes + Chambres à Air + Pneus = 191,81€

J’ai trouvé chez Rose Bikes une “Paire de roues de VTT 26″ Xtreme Sari M-19R / XT 780″ montée sur des moyeux shimano XT et rayons DT Champion (36).

Je ne connaissais pas cette marque de jante et donc encore moins le modèle, mais il m’a tout l’air de tenir la route.

Roues voyage à vélo

Elles sont au prix de 172,77€, remisée à 122,02€, auxquels il faut ajouter 8,95€ de frais de port (inclus dans mes totaux) + 5,94€ pour les fonds de jante.

Il est possible de descendre à une centaine d’euros sur des versions montées en Shimano Deore, mais j’ai jugé la différence de prix trop faible pour pinailler là où ces roues vont parcourir des dizaines de milliers de kilomètres.

En pneus, j’ai opté  pour du Schwalbe Marathon Plus en 2.0 qui sont les plus robustes de la gamme Marathon. Je recommande habituellement des Mondial mais dans cette logique de monter un vélo économique j’ai pensé plus judicieux de partir sur des pneus, à la fois moins chers au départ, et plus durables ensuite, quitte à y perdre un peu sur le poids et rendement. Ils sont au prix de 47,90€ pour la paire chez BC, à quoi s’ajoute 7€ pour deux chambres à air Continental.

Groupe (transmission) + Freins = 236,9€

Comme je l’ai mentionné à plusieurs reprises, que ce soit sur ce blog ou en privé : “si priorité au budget : Deore ; si priorité au poids et à la robustesse : XT ; puis le compromis : SLX”

J’ai donc opté pour du Deore, dont le groupe est à 205€ chez BC (je ne reviendrais pas ici sur le débat 9 ou 10 vitesses !).
transmission pour tour du monde à véloCôté occasion, j’ai vu sur Leboncoin un groupe Shimano XT 3x10V (dont dérailleur arrière XTR) pour 200€, la cassette, chaîne et plateaux, n’ayant que 500 Km. Cela ne permet pas de grandes économies mais pour un prix identique de monter en gamme et gagner du poids.

Pour rester sur du Deore, en occasion, vous devriez vous en tirer pour une centaine d’euro, j’en ai vu un en 3x9V à 75€, mais j’avais des doutes sur l’état…

J’ai également vu un vélo complet monté en Shimano XT 3x8V (cassette neuve) pour 130€. J’avais ce groupe sur le VTT avec lequel j’ai fait mon premier voyage et il fonctionnait à merveille. La solution est alors de récupérer le groupe, voir même le système de freinage ou encore les roues et de revendre ce qui ne vous intéresse pas. Cela pourrait ramener le prix de revient du vélo à 500€, voir moins dans le cas où les roues seraient utilisables en voyage.

Vélo voyage petit budget

Ici vous avez un Trek en Deore LX à 50€ par exemple :

Vélo voyage petit budget

C’est typiquement le genre de vélo qui semble avoir dormi dans le garage depuis sa sortie du magasin. Pour 50€, en neuf, vous n’aurez même pas le cintre, la potence et la tige de selle, donc si vous pouvez y récupérer le groupe et quelques périphériques, vous serez gagnant.

Bref, il faudra tout de même s’assurer de la compatibilité des pièces si vous commencez à mixer plusieurs vélos, notamment avec les boîtiers de pédalier intérieurs, les potences aheadset ou plongeantes puis évidement les différents diamètres de tiges de selle, potences et cintres.

Pour ce qui est du freinage, en neuf, les leviers Avid Bremshebel FR-5 sont à 12,95€ et les étriers (V-brake) Shimano BR-T4000 à 18,95€.

Périphériques (potence, cintre, tige de selle, selle...) = 236,9€

Que ce soit la potence, le cintre ou la tige de selle, j’ai trouvé sur Troc Vélo chaque pièce à 10€ maximum port inclus. Vous citez les modèles n’aurait pas grand intérêt car les choix ne sont pas là d’une importance capitale et ce qui est dispo aujourd’hui ne le sera plus demain.

Pour les grips (poignées), je n’ai une fois de plus pas été au moins cher car je pense que les grips ergonomiques apportent un réel plus confort et j’ai opté pour les Contec Tour Deluxe Pro qui sont à 21,95€ chez BC (vous trouverez exactement les mêmes sous différentes marques). Par ailleurs, vous trouverez des grips à 3/4€ si vous le souhaitez.

Quant à la selle, vous connaissez maintenant ma fidélité à SMP, du fait de la priorité au budget, je n’ai pas choisi la TRK Gel mais la TRK (en mousse) à 42,21€.

Concernant les pédales, que vous préfériez des pédales plates classiques, de BMX ou automatiques, vous ferez votre choix . Cependant on trouve sur Troc Vélo l’une et l’autre jusqu’à moins de 5€, ce qui n’explose pas le budget au delà des 700€ annoncés.

A quoi vous pourrez ajouter 6,50€ pour des gardes-boues SKS Hightrek (non indispensables) et 5,90€ pour deux porte-bidons Tacx Uni, chez BC.

Porte-bagages = 129,85€

J’ai ici assuré le coup avec des Tubus Cargo et Tara, le prix incluant les adaptateurs pour le montage sur la fourche.

Il y a là matière à économiser mais selon que vous voyagiez ultra-light ou sur-chargé, pour être certain que ça convienne à tout le monde, j’ai préféré rester sur une valeur sûr comme Tubus.

>>> Vous pouvez télécharger ici le fichier Excel du montage <<<

Si nous allons au plus simple et au plus sûr, c’est à dire dégoter un cadre acier d’époque pour quelques euros, puis l’équiper essentiellement avec du neuf nous arrivons à un total (sans pédales) de 690,12€ (donc un peu plus de 1000€ si vous voulez un cadre neuf comme l’Intec M1). Maintenant, si vous avez le temps et les connaissances, comme je vous l’ai montré, vous pouvez descendre à 600 ou 500 €.

Enfin, mon but n’était pas là de descendre au plus bas et comme je l’ai mentionné en introduction, je voulais un vélo qui convienne à tous et qui puisse s’aventurer jusqu’à dans les zones les plus reculées avec de lourds chargements. Autrement dis, je ne voulais pas annoncer un prix choc et racoleur puis derrière vous recommander du matériel dont je ne suis pas sûr et (presque) certains qu’il n’y aura pas de problème, quel que soit les conditions de voyage. Je ne veux pas que l’on vienne me voir en me disant : “je t’ai écouté et je l’ai regretté !”. Maintenant certains parviennent à voyager très léger, ne s’aventurent pas forcément sur les pistes cassantes et alors chacun s’adaptera selon ses exigences. Si c’était pour moi, à 700€, je ne vous cache pas que j’aurais plutôt tendance à remettre 300 ou 350€ de plus pour avoir un cadre neuf ou récent…

Reste la solution de faire une affaire sur un vélo de voyage complet d’occasion, mais je n’ai pas trouvé d’exemple à vous montrer, si ce n’est un Cannondale M900 que vous trouverez sur Leboncoin si ça vous intéresse et s’il y est toujours à l’heure où vous lirez ces lignes, au prix de 210€, avec porte-bagage arrière, pédalier Shimano LX neuf, shifters SLX, dérailleurs XT, freins XTR, des roues qui semblent pouvoir voyager… Bon, c’est un alu, mais les alus Cannondale ont toujours eu la réputation d’être très rigides, donc pour 250€ ça reste éventuellement une option interessante…

Si vous vivez en ville ou proche, il y existe parfois des ateliers associatifs qui permettent d’une part de faire de superbes affaires sur le matériel et d’autre part, de disposer des outils, des conseils et ainsi de réaliser le montage à moindre frais.  Pour les Belges, Luxembourgeois ou frontaliers comme moi, vous avez à Arlon, par exemple, Question D’équilibre créé par le très sympathique Duarte qui lit ce blog de temps en temps ;).

J’aimerais que cet article soit ouvert aux lecteurs, donc si vous avez réalisé un montage de la sorte n’hésitez pas à me contacter par email, avec une photo, un petit descriptif du vélo, les voyages réalisés à son guidon et tout autre commentaire, notamment sur la fiabilité des pièces, qui pourrait être utile à ceux qui s’orientent vers ce type de montage. J’ajouterai ainsi un onglet à l’article avec votre vélo.

Le vélo des lecteurs

Le Gary Fisher de Rémi = 700/750€

Avec lequel il a voyagé 11 mois entre l’Amérique du Sud et l’Asie pour un total de plus de 9000 km sur route et piste de terre, sable et sel.

Vélo tour du monde petit budget

Description :

  • Cadre & fourche : Gary Fisher (acier tange)
  • Roues : Mavic Paris Goa Dakar 36T montées à la main
  • Pneus : Schwalbe Marathon Dureme & Mondial
  • Dérailleur Avant : Shimano Deore LX (d’origine)
  • Dérailleur arrière : Shimano Acera 7 vitesses
  • Pédalier : Suntour
  • Cassette : 7 vitesses 14-34 Megarange
  • Chaine : Shimano 6-8 vitesses
  • Freins : Shimano Acera V-Brake
  • Potence : BBB Highrise 110mm
  • Cintre : XLC relevé L=63cm
  • Poignées : Ergonomiques avec bar-end intégrés
  • Selle : Brook B17 Imperial
  • Bequille : Pletscher ESGE
  • Garde-boues : SKS Chromoplastics
  • Porte-bagages : Tubus Tara & Logo

Vélo tour du monde petit budget

L’histoire :

J’étais tombé sur un VTT complet d’occasion Gary Fisher en acier Tange pour 160€, à partir de cette base j’ai gardé ce qui me semblait bien (roues Mavic, pédalier, direction…) et j’ai changé tout le reste, en m’inspirant des forums et aussi de ton blog.

Au total, mon budget était de 1000€ environ, sacoches et porte-bagages inclus.

J’ai choisi beaucoup d’éléments en Shimano Acera et honnêtement je les ai trouvé très satisfaisants, peut-être lourds mais robustes. Je n’ai pas comparé mais je ne suis pas sûr qu’il y ait besoin de prendre du Deore ou mieux.

Ma fourche n’avait pas d’œillets pour le porte-bagage, ce n’était pas gênant car la fixation du Tubus avec un collier métallique tient parfaitement.

J’ai eu quelques problèmes mécaniques avec la roue arrière du vélo d’origine (moyeu usé, jante fissurée), à part ça j’ai seulement changé la chaîne et les plateaux une fois.

Je dois dire qu’à la fin du voyage à peu près tous les roulements et la transmission étaient usés, si j’avais dû continuer j’aurais du changer beaucoup de choses.

Vélo tour du monde petit budget

Le Scott Sawtooth de Serge = ~200€

Vélo tour du monde petit budget

Description :

  • Cadre & fourche : Scott Sawtooth 1988 Tange MTB Cromo (récupéré)
  • Roues : Jantes Rigida Zac 2000 36 rayons  / Moyeux Shimano Deore (récupérées)
  • Pneus : Schwalbe Marathon 26×1.5
  • Groupe : Shimano Deore 9s 44/32/22 et 11-34 (en partie récupéré)
  • Freins : V-Brake à l’avant (récupéré) et U-brake à l’arrière
  • Poignées : Ritchey Foam
  • Selle : Brook B67 (stock perso)
  • Garde-boues : SKS Chromoplastics
  • Porte-bagages : Pletscher (récupéré)

Vélo tour du monde petit budget

L’histoire :

Pour la plupart je me suis contenté de pièces que l’on retrouve sur des épaves abandonnées ou à la déchetterie. Il n’y a pas de mal à cela, la fourrière du canton de Genève ramasse près de 2500 vélos de ce genre par an : http://www.fourriere-velo-ge.ch/

Après 2 années à accumuler passablement de ferraille, un vélo entier, de bonne qualité fini par se dessiner. Les roues et les shifters sont vraiment les pièces les plus fragiles à mon avis.

Pas sûr qu’il tienne le coup jusqu’à Pékin, mais pour utiliser tous les jours ou pour une éventuelle expédition en Bourgogne ou le long du Canal du Midi, il est bon.

Un dernier mot sur les pneus, à en croire ce site : http://www.bicyclerollingresistance.com/

Le Schwalbe Marathon green guard ou classique constitue un excellent choix.

Bonne route à tous.

Vélo tour du monde petit budget

Vous préparez actuellement votre premier voyage à vélo ? Ce guide extrêmement synthétisé vous permettra de faire les bons choix et de disposer des bonnes informations en un minimum de temps.

Disponible de suite au format KINDLE ou PDF.

A propos de l'auteur Voir tous les articles Site web de l'auteur

Bertrand

C'est à la suite d'un tour du monde à vélo réalisé entre 2011 et 2012 que ce blog a vu le jour avec pour objectif de mettre à disposition du futur voyageur, au long cours ou en vacances, les informations nécessaires à sa préparation.

142 CommentairesEcrire un commentaire

  • Bonjour, merci beaucoup pour ton site. j’ai acheté ton bouquin en pdf aussi que j’ai bien aimé. Je te conseille le livre de l’anglais Alastair Humphreys qui a voyagé sur son vélo pendant 4 ans et a notamment traversé la Sibérie en plein hiver !!! Me conseillerais- tu d’acheter un cadre Surly+ les composants listés plus haut pour du velotaf (25 kms par jour)? il servirait aussi pour des voyages sur 2-3 semaines (poids sacoches 20 kgs) 1 a 2 fois par an.

    • Salut Sylvain,

      Merci pour ton message.

      Je connaissais Alastair Humphreys.

      Un Surly ou autre cadre neuf et les composants listées sont une bonne option oui, ça évite d’avoir un chercher un cadre d’occas et tu es sur de l’état.

  • Salut Bertrand, d’abord merci de m’avoir donné envie de voyager à vélo ! J’ai fait quelques voyages courts (<1mois) sur un vieux VTT que je bricole mais qui commence à être un peu dépassé et j'aimerai me monter un vélo à partir d'un cadre neuf en prévision d'un long voyage que je prépare tranquillement.
    J'aimerai monter un groupe deore https://www.bike-components.de/fr/Shimano/Deore-M610-Gruppe-3×10-24-32-42-Auslaufmodell-p50743/ sur ce cadre intec disque https://www.bike24.com/p2169073.html mais je ne comprend pas les 7 variantes de dérailleurs proposés sur le site BC. Aussi, je me demande par rapport à la cassette du pédalier s'il ne faut pas que je fasse attention en fonction de comment est fait le cadre ?

    Merci, j'espère pouvoir te lire encore longtemps !

    • Salut Alexis,

      Ça devient une usine à gaz le truc :).

      Alors chez Intec les câbles des dérailleurs passent sous le tube diagonal donc c’est un tirage bas (= DOWN SWING). Ensuite High ou Low Clamp c’est le collier de fixation du dérailleur sur le tube, tu peux prendre l’un ou l’autre, moi je prends toujours un collier haut car plus rigide donc plus précis, le seul “risque” c’est qu’il tombe entre les fixations du porte bidon, auquel cas il faut mettre quelques rondelles pour décaler le porte bidon.

      Pour conclure, tu peux prendre le second de la liste, soit DOWN SWING et HIGH CLAMP.

      (E-Type se fixe sur le boitier de pédalier et Direct Mount sur le cadre mais sans collier (vis)).

      Ensuite pour ce qui est de “la cassette du pédalier”, c’est un peu flou car la cassette ce sont les pignons fixés sur la roue arrière et le pédalier ce sont les manivelles sur lesquelles se fixent les pédales. Donc, au niveau de la cassette c’est une 10V, il te faudra juste t’assurer que le moyeu arrière est compatible 10V, ce qui est (quasiment) certain si tu achètes des roues neuves aujourd’hui. Le cadre n’entre pas en compte là dedans par contre il entre en compte au niveau de la largeur du moyeu, l’entre-axe sur ce Intec est de 135 mm, donc si tu achètes des roues toutes montées en 26″ ce sera ok, par contre si tu montes tes roues à la cartes tu dois juste faire attention à prendre des moyeux VTT et non des moyeux route (entre axes de 130 mm sur route). Pour le pédalier maintenant, Intec a une largeur de boitier de pédalier de 68 mm. Quand tu déballeras le boitier de pédalier tu auras 3 entretoises, 2 iront à droite (côté plateaux) et 1 à gauche. (Quand c’est du 73 mm, tu en mets juste une à droite. Shimano a ses dérailleurs E-type qui se fixent sur le boitier de pédalier, d’où cette entretoise en plus à droite quand le dérailleur est fixé ailleurs que sur le boitier).

      Je pense avoir fait le tour des compatibilités mais si tu as d’autres questions, tu sais où me trouver ;).

    • Hello,
      Ce sont des moyeux Acera, soit assez bas de gamme, je n’irais pas sous Deore par sécurité. 32 rayons apparemment et non 36. Les jantes je ne connais pas ce modèle. C’est toujours difficile d’avoir un avis sur ces choses là. Le seul moyen d’avoir un avis c’est de prendre les roues et de faire le voyage en question. Sinon tape “Xtreme Sari” dans la barre de recherche de Rose Bikes et la première paire de roue complète à 114,96€ à la place de 168,77€ correspond à ce que j’ai mis dans l’article. Seul les jantes sont différentes, je pense que c’est une gamme en dessous de ce que j’avais mis dans l’article mais globalement le rapport qualité prix est selon moi bien meilleurs que les roues BC.

  • Bertrand. pour le cadre surly, j’ai acheté le groupe deore top swing-low clamp? je m apprête a aller a une coopérative vélo pour qu’ils le montent. ca va pas aller? il faut down swing? merci pour tes infos, j ai acheté un peu au pif.

    • Low clamp c’est ok, par contre c’est un tirage bas sur le Long Haul Trucker (down swing), donc normalement ça n’ira pas, à moins que par chance il soit compatible avec les deux comme certains dérailleurs mais il y a peu de chance que ce soit le cas si BC a mentionné la différence.

    • Bonjour,

      Je disais dans la dernière version du guide que ce serait sans doute mon choix aujourd’hui si je devais remonter un vélo. Economie d’un dérailleur, d’une manette, facilité pour nettoyer, pour moi c’est un bon choix. Je roule ainsi en vtt mais n’ai jamais pu tester sur le vélo de voyage chargé, mais à priori, niveau développements, ça devrait suffire pour passer partout.

  • Salut Bertrand!
    Tout d’abord, un immense merci à Toi pour le partage de ton expérience et pour ton blog passionnant que je dévore depuis quelques jours.
    Je réagis sur cet article car dans ce monde de “consommation” où les “marques”, petites et grandes nous proposent des vélos superbes pour faire le tour du monde (que la plupart d’entre nous ne ferons malheureusement jamais) tout équipés, prêts à tout affronter (sur le papier), à plusieurs milliers d’euros, et bien se monter un vélo robuste à 700 euros, c’est frais! :-) Et vrai.
    J’ai débuté le voyage à vélo l’été dernier, j’ai juste réalisé un rêve de gosse: traverser la France de St Nazaire à Toulon, via la Loire, le Morvan, et les Alpes, les cols mythiques. Trop heureux de l’avoir fait….:-):-):-)
    Et puisque le sujet est le matos, j’ai fait ces 1600 bornes en 10 jours avec…. un btwin de route premier prix (bon ok, des roues mavic aksium, l’entrée de gamme de la marque, mais c’est solide malgré mes 90kg plus le matos, et des pneus vittoria randonneur en 28 “bas de gamme”). Zero crevaison ni pepins mecaniques, ras. Ben oui les copains, je débute, mais la seule expérience que j’ai envie de partager c’est: arrêtons de nous prendre la tête avec le matos!
    Vive le vélo!

    • Salut Michaël,

      Merci pour ton message. C’est vrai que le matos ne casse pas comme ça, même s’il n’est pas spécifique au voyage. C’est sur de longs voyages que ce matériel risque de fatiguer et casser mais sur de courts voyages, il y a peu de chances de rencontrer des problèmes. Et même sur de longs voyages certains utilisent des vélos qui ne sont pas spécifiques au voyage et qui ne cassent pas… Après pour certains c’est aussi un plaisir que de pinailler sur le matos… Il y a en a pour tous les goûts, mais quel que soit notre choix, si on le souhaite on peut s’épargner les prises de tête aujourd’hui.

      Bonne route ;).

  • Salut Bertrand,

    Merci pour ton retour rapide! Tu resumes bien l’aspect “matos” du voyage à vélo, tout dépend de la distance…
    Je prépare un voyage de France jusqu’en Grèce l’été prochain (mon premier en dehors de nos frontières donc) et j’aimerai avoir ton avis sur certains points:
    – Connais tu les roues “ligaturées” et si oui, qu’en penses tu?
    – J’ai lu sur ce blog que tu n’étais pas particulièrement partisan des moyeux dynamo. Ça m’a l’air quand même bien pratique pour recharger les appareils divers et pour l’éclairage éventuel sans se soucier des piles
    – As tu des conseils spécifiques concernant cette région des Balkans que je vais traverser?
    – Que me conseilles tu en termes de téléphonie afin de rester en contact avec mes proches? (Je n’ai pas de Facebook ; ), c’est juste pour donner des nouvelles de temps en temps…)
    – Que me conseilles tu au niveau des assurances/assistances, etc en cas de pépins ?
    – Enfin (car après j’arrête de t’embêter :)…), quel est ton avis concernant la navigation? Gps, cartes, autres…?
    Merci d’avance pour tes conseils zavisés et… vive le vélo!

    • Salut Michaël,

      – Je connais les roues ligaturées mais je n’en pense pas grand chose, aucune paire n’est ligaturée de série, on ne trouve ces ligatures que sur les montages à la main, mais au feeling je dirais qu’il est préférable de laisser les rayons travailler naturellement donc sans ligatures. Si le rayon travail démesurément (roue trop souple) il risque de casser par fatigue, et s’il est complètement bridé et ne peux pas travailler il risque de casser aussi. A la base c’était fait pour gagner en rigidité sur les roues de course, non en solidité, mais aujourd’hui même sur les vélos de course tu ne vois plus de rayons ligaturés et souvent à l’avant les rayons ne sont même plus croisés d’ailleurs. Mais les roues de voyage sont quant à elle d’ores et déjà hyper rigides, donc même chargé à mort les rayons ne risquent pas de travailler outre mesure.

      – Les rares fois où j’ai eu besoin d’un éclairage, soit cinq fois tout au plus en 16 mois de voyage j’ai utilisé une lampe à pile à l’arrière et ma frontale à l’avant, c’est peu à mon sens pour justifier l’emploi d’une dynamo. Ensuite concernant les recharges des appareils électronique, si tu as un téléphone tu peux utilisé ce type de batterie externe : http://amzn.to/2CDSZky. Avec celle-ci tu dois pouvoir faire 6 ou 7 recharges, ce qui est largement, même dans les déserts australiens, où je restait seul pendant 10 jours, je n’ai pas eu besoin de recharger plus de 3 fois si mes souvenirs sont bons. Et pour l’appareil photo je prends des batteries de rechanges, alors ça dépend si tu shootes à tout va ou si tu es un calme comme moi, ou encore si tu comptes faire de la vidéo ou uniquement des photos, mais je tenais pareil, 10 jours dans le désert avec deux batteries d’appareil photo compact en faisant un peu de vidéo. Dans des régions comme l’europe de l’est, même si tu es un fou de la photo et de la vidéo, avec trois batteries tu devrais t’en sortir largement, et si tu es un calme, une ou deux maxi suffiront si tu prends un jour de repos par semaine par exemple. A partir de là la question de la dynamo ne se pose plus :).

      – Je n’ai pas vraiment de conseils concernant les Balkans, ça fait longtemps et on avait tracé plus ou moins tout droit jusqu’en Turquie, donc je n’ai pas tourné assez pour avoir une vision globale et pouvoir donner mon avis. Mais pour te donner un petit quelque chose quand même, on était passé par le Mali Alan en Croatie et ça m’avait suffisamment marqué pour que je m’en souvienne. Tu trouveras des photos sur google. Donc si c’était à refaire je privilégierais sans doute plus les terres dans la partie nord de la Croatie, là où la côte m’avait gonflé et je rechoperais la côte après Zadar par exemple. Aussi je n’étais pas au courant à l’époque, mais j’ai appris plus tard qu’il y avait des pyramides en Bosnie, donc si ce genre de truc t’intéresse tu peux toujours faire quelques recherches. Et globalement plus tu sortiras des grands axes, plus tu auras des petites routes, voir des pistes sympa, ce qui est souvent le cas tu me diras :). Il faut aussi écouter son feeling, c’est même ça le mieux, mieux vaut ne rien préparer à la limite quitte à rater des trucs qui de toutes manières auraient été du réchauffé si ça avait été préparé, pour pouvoir conserver la magie que nous réserve le feeling à l’instant T.

      – Lorsque je suis passé dans les Balkans je n’avais pas de téléphone donc je n’utilisais pas de carte SIM sur place. Si ça peut t’aider : https://www.chatsim.com/. Qui permet d’envoyer des messages via divers applications de messagerie partout dans le monde. Sinon si ta question concernait le téléphone lui même, là ce n’est pas mon rayon, je peux juste te dire que j’ai un Sony Xperia Z2 sous androide donc :). En Australie j’avais ce téléphone mais pas de carte SIM non plus, j’utilisais les wifi quand y’en avait.

      – Pour l’assurance, les balkans ne faisant pas partie de l’espace économique européen la carte d’assurance maladie même européenne ne fonctionne pas, il faut donc passer par une assurance privée type Chapka ou AVI pour les plus connues. Ou alors il faut faire confiance en la vie et partir sans assurance :).

      – Si tu veux utiliser une application GPS tu as MAPS.ME qui est très bien et qui permet de télécharger les cartes dont tu as besoin pour les utiliser hors ligne. C’est bien quand tu es perdu ou pour entrer et sortir des villes. Maintenant au quotidien, une carte papier ça évite quand même les manipulations sur le téléphone et ça ne bouffe pas de batterie :).

      A+

  • (Re)bonjour Bertrand !

    Ton article m’intéresse beaucoup et j’aimerai, en cette nouvelle année, commencer à me plonger plus sérieusement dans l’univers du voyage à vélo et je dois avouer que monter son propre vélo est un défi alléchant !

    J’aimerai donc créer comme toi, mon vélo de toute pièce. Cependant, je n’ai quasiment aucunes connaissances en mécanique. Je ne sais pas vraiment par quoi commencer, ça à l’air si vaste.

    Est-il “réellement” difficile de monter soi-même son vélo ? Est-ce “fiable” par rapport à vélo du commerce ? Selon-toi, dois-je commencer par apprendre les bases sur des engins plus petit ?

    Merci à toi ;)

    • Salut Benoit,

      Difficile non, mais c’est toujours pareil, il y a des gens qui sont bricoleurs dans l’âme et à qui tu peux donner n’importe quoi, ils y parviendront, et d’autres qui sont moins à l’aise avec leurs mains. Les premiers aiment aussi souvent les défis, se casser la tête et n’ont pas peur d’y passer des heures s’il le faut, là où les seconds sont souvent moins patients…

      Bref, pour faire simple, dans un premier temps il te faut des outils spécifique, soit un presse cuvettes pour le jeu de direction, un grand tube pour venir taper la bague inférieure du jeu de direction qui se monte en force sur la fourche, la clé spécifique pour le boitier de pédalier et une autre pour le montage de la cassette sur la roue, et accessoirement un dérive chaîne si la longueur de cette dernière est à ajuster. En suivant éventuellement des tutos sur internet, jusque là c’est à la portée de tout le monde. Une fois que ça c’est fait tu peux assembler la fourche sur le cadre, la potence, le cintre et tout ce qui va sur le cintre, tige de selle et selle, dérailleur arrière et avant et pédalier, étriers de freins puis mettre les roues dans le cadre. Tout ça c’est à la portée de quiconque sait viser une vis, il n’y a que le dérailleur avant qui est un peu plus délicat et qui demande d’être positionné à la bonne hauteur et à la bonne inclinaison pour que les vitesses puissent passer parfaitement, ainsi que le serrage du pédalier au niveau de la vis qui vient comprimer les roulements et qui doit être ni trop serré ni pas assez et le réglage des patins de freins qui j’imagine peut-être un peu chiant pour qui n’a jamais fait.

      Maintenant c’est là où ça se corse : le montage des câbles et gaines et le réglage des vitesses. Là tu peux suivre des tutos, ça ne remplacera pas l’expérience, mais tu peux y arriver quand même en étant patient.

      L’idéal c’est quand même de faire un premier vélo avec quelqu’un qui te montre. Il y a de la graisse aussi à mettre à droite à gauche…

      Sinon si tu es en ville, il y a parfois des assos qui t’aident à monter le vélo mais le dernier que j’ai vu, j’ai du redémonter le boitier de pédalier car ils n’avaient pas mis les cales comme il faut… Donc ce ne sont pas nécessairement des pros mais au moins ils ont les outils spécifiques.

      Après oui si tu as un vieux vélo à disposition, tu peux par exemple t’amuser à régler les vitesses pour voir ce que ça donne. Tu dévisses les câbles tu dérègles les dérailleurs et tu repars de zéro, mais pour le reste ce n’est pas nécessaire de se faire la main.

      Question fiabilité si c’est bien fait c’est aussi fiable qu’un vélo de série. D’ailleurs les vélos de série sont montés, pour ce qu’il reste à monter, en magasin et sont checkés avant d’être vendu, c’est aussi la main d’un homme qui s’en charge.

      Commence peut être par regarder des tutos pour voir si ça t’inspire. Après si tu le fais est à des questions tu pourras toujours les poser ici.

  • Super site!
    Est-ce que tu déconseilles pour le cadre de prendre un cadre acier de vélo de route (type peugeot des anées 80/90) plutôt que de VTT? À priori le poids des sacoches repose surtout sur les roues, non?

    • Oui ce sont les roues qui sont les plus sollicitées par le poids des sacoches, mais lorsqu’on pédale, d’autant plus en danseuse, le vélo connait un basculement de gauche à droite et le cadre une déformation qui est amplifiée par le poids des sacoches. J’avais roulé avec un Français qui avait monté son vélo sur la base d’un vieux route fait dans un acier léger de l’époque, il en était au début de son voyage et mon petit doigt me disait déjà que le cadre ne ferait pas long feu vu la déformation de celui-ci, y compris quand tu le prenait à la main pour le relever par exemple. Et en effet il avait fini par casser.
      Il faut donc voir de quel acier il s’agit et le diamètre des tubes. Après ces vélos de l’époque avaient aussi des géométries très peu confortables qui du coup ne se prêtent pas trop à un vélo de voyage.

    • OK, c’est ça que tu entends (dans l’article) par “aciers légers”.
      Merci pour l’info, je vais continuer ma quête du cadre idéal!

  • Bonjour,

    Je viens partager mon retour d\’expérience sur la question. J\’ai modifié mon VTT acier de 1990 en vélo de voyage. Il est équipé d\’une fourche en CroMo Tange sans œillets d\’attaches de PB.
    J\’ai fait brazer des œillets costauds par un cadreur spécialiste de vélos sur-mesure. Pareil pour la plaque aux bases pour attache solide de béquille.
    C\’est selon moi la meilleure solution pour avoir un vélo de voyage pas cher lorsqu\’on a trouvé le cadre CroMo qui convient, notamment en taille. Presque comme le neuf, pas d\’adaptateurs. Bizance, quoi!
    Évidemment, j\’ai démonté et repeint moi-même pour limiter les frais.

  • Question concernant le choix de jante :

    La Rhyno Lite semble introuvable pour un particulier…
    Que penser de la ZAC2000 ?
    Meilleure que la SARi de chez ROSE ?
    Merci !

    • Pour la Rhyno Lite, regardes chez Nature Bike Shop, ils ont la XL en ligne, maintenant si tu veux la version non XL, contactes-les, à mon avis ils peuvent commander sans problème.
      La Zac 2000 à l’air ok pour voyager, maintenant c’est difficile de dire laquelle est la meilleur, sur le papier j’ai confiance en les deux, mais sinon il faudrait prendre 100 tourdumondistes avec l’une et 100 avec l’autre pour pouvoir faire des stats et savoir laquelle l’emporte. Ce qui est impossible.
      Les Sun XL ou non ont fait leur preuves par contre.

  • Hello Bertrand !

    je me permets de revenir vers toi, toujours à la recherche de mon cadre pour monter mon vélo de voyage moi même… J’avais mis tout ça un peu de côté ces derniers temps.

    J’ai repéré un Rockrider 320 de 1993 : https://www.troc-velo.com/velo-vtt-randonnee-decathlon-rockrider-320-1-1-1936170.htm

    Que penses-tu d’un tel modèle pour une base ?
    Sachant que dans l’immédiat c’est principalement pour faire des balades dans le coin, à la journée, voire quelques jours mais pas plus! Après comme je t’ai lu, l’important est de voir à long terme pour voir ce que tu veux vraiment. Quoi qu’il en soit je ne verrais jamais un tour du monde avec mon vélo, même si il ne faut jamais dire jamais !

    Merci d’avance pour ton aide si précieuse!

    • Salut Florent,
      C’est toujours difficile de donner un avis sans avoir le vélo sous les yeux. C’est beaucoup à l’instinct et instinctivement la géométrie ne m’inspire pas déjà.
      Après pour des ballades à la journée n’importe quel vélo est OK j’ai envie de dire mais ce n’est pas vers un vélo de voyage que j’irais à ce moment. Je ne m’embeterais pas à chercher un cadre et tout monter. Selon ton style j’irais soit vers un Vtc, soit un course soit un Vtt si forêt. A la journée tu n’as besoin d’aucun bagage. Mais de ce que je cernes j’irais vers un Vtc qui sont des vélos roulants et sur lesquels tu peux mettre des bagages si besoin pour quelques jours. Ce sont des vélos pas chers, tu peux même jeter un oeil d’occasion.
      Mais sinon pour les cadres acier de l’époque il n’y a que quelques modèles de Specialized ou Scott (rien d’autres me vient à l’esprit) qui m’inspirent au niveau de la géométrie. Après ça peut être de l’alu aussi dans ton cas, comme les cannondale M800. Je ne connais pas tous les modèles mais c’est vers ces marques que je focaliserais mes recherches si c’était pour moi.
      A+

  • Salut Bertrand,
    Merci pour ton site instructif. Je vais d’ici quelques mois avoir besoin d’acheter un vélo voyage (monté) sur Berlin. Je veux prendre plusieurs voies eurovelo en passant par Prague et Vienne pour finir sur Lyon. Je pense pouvoir mettre un budget d’environ 1000 euros. Chargé à 20 kg de voyage. Voilà si tu as quelques conseils d’achat je suis preneur. Merci d’avance !
    Clement

    • Salut Clément,
      1000€ pour un vélo de voyage neuf tout monté c’est limite donc je te conseil de regarder sur des sites d’occasion allemands pour un occasion. Tu peux aussi télécharger le guide dans la marge j’y liste à la fin les vélos qui me semblent avoir le meilleur rapport qualité prix, à quoi tu peux ajouter le Ridgeback Expedition que j’avais zappé à l’époque.
      Maintenant si tu veux un vélo autre qu’un pur vélo de voyage, là je n’ai pas conseils particulier, c’est au cas par cas.

  • Bonjour ! D’abord merci pour votre blog génial ainsi que votre guide du voyage à vélo très bien écrit et du plus grand intérêt !
    J’aimerais solliciter votre avis d’expert sur ce vélo en vu de faire un premier tour de pédale dans le monde du voyage au long cours à velo : Focus Crater Lake Pro 30G
    Amicalement, Gaël.

    • Salut Gael,
      Le descriptif indique un VTC en 28 pouces et je vois en photo ce qui semble être un VTT en 26 pouces. Quoi qu’il en soit ce n’est pas un vélo de voyage. Comme je l’ai mentionné, “n’importe quel vélo” permet de voyager. Moi je peux t’indiquer ce qu’est un vélo de voyage mais je n’ai pas d’avis particulier sur tout autre type de vélo qui serait utilisé pour voyager. Tu me parles de long cours mais je ne sais pas ce que tu entends exactement par long cours, ni quel type d’itinéraire tu as l’intention d’emprunter. Mais en tous les cas, oui tu peux fixer un porte bagage sur ce vélo, y mettre des sacoches et voyager avec. Après je ne sais pas pourquoi ton choix à toi s’est porté sur ce vélo. Si c’était pour moi, si je cherchais un vélo pas cher de ce type pour voyager, je regarder d’abord du côté de l’occasion car pour 859€, là tu n’as ni un vélo de voyage, ni un VTT vraiment adapté au VTT

  • Bonjour Bertrand,

    Un grand merci pour toutes ces infos qui sont utra enrichissantes pour le néophyte que je suis!
    Ton blog est top et donne envie de prendre la route :-)

    Je suis en train de me lancer dans la confection de mon vélo (je recherche pour l’instant un cadre) et je vois que beaucoup de vélo d’occasion ont 7×3 vitesses.. Or d’après ce que j’ai compris, en cyclo-randonnée il est bien plus confort d’avoir 8×3 ou 9×3 vitesses. C’est aussi une question de qualité de la transmission si j’ai bien compris.
    Du coup, un vélo qui à 7×3 vitesses à la base peut-il en accueillir 8×3 ou 9×3 ?
    J’avais entendu dire qu’on pouvait “élargir” un peu le cadre mais cela ne le fragilise-t-il pas trop ?

    Merci!
    Julien

    • Salut Julien,
      Ce n’est pas une question d’élargir le cadre mais de corps de roue libre (là où tu fixe la cassette, les vitesses, sur la roue). 7 vitesses c’est un corps de roue libre et 8/9/10 un autre. Ensuite si tu changes ton corps de roue libre et ta cassette il faudra aussi changer ta manette de vitesse en conséquence. Mais ce n’est pas bien plus confort d’avoir 8 ou 9×3 vitesses que 7. 7×3 c’est déjà beaucoup, il n’y a pas besoin de plus pour voyager. Aujourd’hui plein de VTT, de cyclo-cross et gravelbike sont en 1×10/11 ou 12 vitesses et ça va très bien, donc 7×3 ça couvre une plage largement assez large. Après c’est vrai que les 7 vitesses ont quelques années maintenant et que les groupes récent sont sans doute plus efficaces mais si tu prends un bon 7 vitesses en bon état ça ira. En voyage les exigences ne sont pas les mêmes, tu n’as pas besoin d’un changement de vitesses hyper rapide. Les groupes récents ont sans doute moins de résistance au roulement aussi, mais ce n’est pas le jour et la nuit non plus à mon avis. Un 7 vitesses un peu haut de gamme de l’époque iras très bien pour voyager.
      A bientôt.

  • Bonjour, nous partons en avril 2019 en famille et à vélo pendant 1 an. Je suis en train de regarder pour « monter » mon vélo et je suis partie sur un cadre Surly Disc Trucker mai j’ai un doute sur la taille du cadre. Je mesure 1,73 et j’ai un entrejambe de 83,5cm (je précise que je suis une femme ;-). Pouvez vous m’éclairer, svp?. Merci par avance

    • Bonjour,
      La taille dit un peu plus 52 et l’entre-jambes un peu plus 54. Les deux seront ok c’est certain, maintenant comment trancher malgré tout. L’intuition peut-être :). Moi je pencherais un peu plus pour le 54.

  • Merci beaucoup Bertrand! Je penche aussi pour le 54 :-)) sachant que j’aurai un guidon papillon et sûrement une potence réglable (est-ce utile vs guidon papillon???!!). Tous les jours de nouvelles questions mais quel projet!!!

    • Moi je suis pour potence fixe et cintre vtt plat ou route, mais après c’est plus une question de préférence personelle que d’utilité.
      En famille le voyage est plus relax donc forcément on vise plus le confort. A ce titre, tu peux mettre et la potence réglable et le cintre papillon, mais tu peux aussi te passer de l’un ou de l’autre ou des deux, il n’y a pas de soucis ;).

  • Bonjour Bertrand,
    Merci pour ton blog, véritable mine d’infos!
    Je suis en train de rechercher un cadre acier pour élaborer mon futur vélo de voyage….je souhaite trouver un ancien cadre acier de vtt.
    Sais tu s’il existe une “base de donnée” des modèles en acier? en effet la plupart des vendeurs ne connaissent pas le matériau de leur monture…ça me faciliterait la tache dans ma recherche!

    Merci

    • Bonjour Romain,
      Merci pour ton message.
      Non je ne connais pas de base de donnée de ce type.
      Un cadre acier a des tubes fins avec des cordons de soudure fins contrairement à l’alu qui a des tubes gros avec des cordons de soudure gros. Aussi, sur le cadre acier il devrait être indiqué quelque part, le plus souvent : “CrMo”, “Cromo”, “Reynolds”, “Colombus” ou “Tange”, avec un numéro ou un type derrière. Pour les trois derniers il faut faire attention à ce que ce ne soit pas une série de tube Light, en principe Tange tu peux éliminer d’office, Reynolds si c’est 520, 631, 725 ou 853 c’est ok, et Columbus, Zona c’est OK. CrMo ou Cromo, seul, 520, 4130 ou quoi qu’il y ai derrière c’est OK.
      Après tu peu toujours chercher sur Google s’il est une base de donnée de ce type, mais tu as plus de chance de trouver en anglais à mon avis.

    • Effectivement, les cadres aciers se repèrent facilement aux soudures fines par rapport à l’alu. Les composants aident à dater l’année du vélo qui viendra la plupart du temps de la période 90-2000 avant que l’alu devienne majoritaire. Par contre Bertrand, tu es un peu trop restrictif en la matière. Dans le genre de vélo visé (VTT rigides/VTC en 26p ou 700) il y a peu d’acier trop fins pour envisager un grand voyage chargé, tout simplement parce que les grands fabricants comme Reynolds ou Columbus n’ont pas mis sur ce genre de vélo les aciers les plus légers utilisés sur des vélos routes. Donc à peu près n’importe quel Reynolds ou Columbus fera l’affaire. Par contre chez Tange ou Fuji dont le marché était essentiellement axé VTT il y a eu des aciers extrêmement fins en triple ou quadruple butted. Chez tange il ne faut pas se fier à la mention light qui se retrouve sur la plupart des modèles mais plutôt la mention ultralight réservé à l’époque aux hauts de gamme de 10 kg ou moins. En France, les bases en acier les plus faciles à trouver restent les Décathlon de la série 5xx (500, 520, 540 etc…) /M series de 94 à99 et les Peugeot Energy/Control (attention certains n’ont pas une direction en 1p1/8) de la même époque. Il faut juste éviter les millésimes qui ne disposent pas d’œillets et faire attention aux tailles farfelues indiquées par les vendeurs. Bonne recherche.

  • Merci pour ces précieux conseils! j’ai trouvé un wheeler 3800 qui semble faire l’affaire.
    @rouzik: quand tu dis “l faut juste éviter les millésimes qui ne disposent pas d’œillets”, de quels oeillets parles-tu? ceux au niveau de l’axe de roue avant?

    • Et aussi ceux sur le triangles arrières. A l’avant suivant son chargement, il existe des systèmes et des astuces pour pouvoir s’en passer. A l’arrière, sans oeillets, les systèmes de fixations alternatifs, bougent beaucoup plus. C’est pour cela qu’ils sont beaucoup plus importants.

      Les Wheeler font parti des bons choix mais c’est une marque difficile à trouver car elle a été peu diffusée en France .

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *