Matériel tour du monde à vélo

Après un an et 30 000 Km de mise à l’épreuve, voici le bilan matériel de ce tour du monde à vélo.

Le cadre

Surly Long Haul Trucker

J’ai fait le choix de la simplicité. Parmi les plus légers et les moins chers du marché, ayant fait ses preuves à de nombreuses reprises, le risque de casse était minime pour ne pas dire nul et c’est sans surprise qu’il m’a mené à bon port dans les meilleurs conditions.

Suffisamment rigide pour ne pas fléchir sous le poids de lourds bagages (habituellement 35 Kg et jusqu’à 50 Kg vélo compris), il permet de pédaler avec efficacité et un minimum de déperdition d’énergie.

Sa robuste peinture le garde à l’abri de la corrosion, bien que la rouille présente sur la tige de selle à sa sortie, laisse penser qu’une fine pellicule de rouille est présente à l’intérieur des tubes. Pas de quoi en fragiliser l’acier pour autant.

Sa géométrie droite permet l’usage de bidons d’1L sur le tube de selle (T52) et les fixations pour un troisième bidon sous le tube diagonal sont les bienvenues en voyage.

Cependant une géométrie semi-sloping aurait permis une plus grande adaptabilité aux différentes morphologies, notamment pour les petites jambes.

Vélo tour du monde

Les roues

Jantes Sun Ringle Rhyno Lite XL, Moyeux Shimano XT, Rayons DT Swiss Alpine III, montage main 36 rayons, croisé par trois

Certainement le point sur lequel j’ai passé le plus de temps, à tord sans doute, car les jantes Sun et les rayons DT ce sont vite imposés comme étant LA ou parmi les références en la matière. Quant aux moyeux, le faible prix des Shimano en comparaison des très réputés Phil Wood ou Chris King n’inspirait guerre confiance. Un manque de confiance auquel a remédié un commercial de chez Shimano en m’assurant qu’ils n’auraient aucun soucis pour avaler 30 000 Km et en effet, ils étaient comme neuf au retour, pour un prix dix  fois inférieur aux modèles américains. La disponibilité de la marque Nippon à travers le monde et la simplicité du système cônes/billes ayant pesé également dans la balance quant à ce choix.

Le montage dans sa globalité n’a pas bougé, évidemment aucune casse de rayon n’a été à déplorer mais je n’ai également pas eu à mettre un seul coup de clé pour les dévoiler. Elles sont revenues telle qu’elles sont parties, à l’exception de l’usure des jantes bien sûr, au niveau de la bande de freinage. Une bande de freinage toujours intact à Tokyo après 20 000 Km mais qui aura souffert dans la boue abrasive de la Dalton Highway en Alaska.

Vélo tour du monde

Les pneus

Schwalbe Marathon Dureme 2.0

Je les ai changé une seule et unique fois en Corée après 20 000 Km, jouant la sécurité avant le grand nord américain mais n’étant toujours pas sur la corde. Excepté en Inde où j’ai crevé jusqu’à 4 fois par jour à cause d’épines très dures et piquantes que je rencontrais dans les champs lors des bivouacs ou encore des explosions de pneus de camions qui laissaient sur le sol des fils de fer de la carcasse du pneu, je n’aurais connu que 4 ou 5 crevaisons sur le reste du voyage.

Par ailleurs les 10 000 derniers kilomètres en Amérique du nord n’auront engendré aucune crevaison. Cependant le pneu arrière qui supportait en permanence une semaines de provision en nourriture en plus des bagages habituels et de mon poids a fondu beaucoup plus vite.

Sinon, du fait de sa bande de roulement lisse et peu large, le rendement était très bon, ainsi que l’accroche qui pose rarement problème sur un vélo chargé quand bien même nous sommes sur des pneus quasi slick comme les Dureme.

MAJ 2016 : Aujourd’hui les Dureme ne sont plus au catalogue et pourraient être remplacés par les Mondial avec lesquels j’ai parcouru 9500 Km en Australie sans aucune crevaison. Vous pouvez lire ici un article complémentaire au sujet des pneus. 

Vélo tour du monde

La transmission

Shimano deore XT 9 vitesses

J’ai changé la chaîne 3 fois, donc 4 chaines au total, la dernière ayant fait 10 000 km. La cassette et les plateaux n’ont été changé qu’une seule fois, en Corée, après 20 000 Km, toujours par sécurité avant l’Alaska, ainsi que les câbles, les gaines et le boitier de pédalier. Ce dernier croquait mais tournait, je ne m’en serais pas aperçu sans démonter .

Le vélo a plus souffert sur les 10 000 derniers kilomètres que sur les 20 000 premiers, et je dirais même qu’il a plus souffert sur les 800 km de la Dalton Highway que sur tout le reste du voyage. La boue liquide et abrasive s’infiltrait partout, grippant les câbles et les articulations des freins dont je devais ré écarter les mâchoires à la main après les freinages.

Sinon, je n’ai jamais eu à retoucher le réglage des vitesses, ni n’ai connu aucune casse.

Ce final extrême dans le grand nord m’avait presque convaincu de la “supériorité” du Rohloff, néanmoins ces conditions sont rares et ce groupe Shimano XT m’a tout de même mené au bout du monde sans broncher.

Vélo tour du monde

Les périphériques

Selle, tige de selle, cintre, grips, potence, pédales et porte-bagages. 

La selle SMP Pro s’est révélée confortable dans l’ensemble même si l’enchaînement de longues journées sur routes abîmées pouvait entraîner de sérieuses douleurs.

MAJ 2016 : Je suis passé par la suite sur la SMP TRK GEL.

Concernant le reste des périphériques, il n’y a rien de spécial à signaler. Il s’agissait de pédales Wellgo B065 de BMX avec une large surface d’appuie et une forte accroche, dont l’axe de l’une d’elle a pris de suite un brin de jeu qui ne s’est par ailleurs pas aggravé par la suite. Le cintre était un Race Face VTT en alu relevé de 20 mm. La potence une Thomson Elite X4 0°. La tige de selle une alu de marque inconnue récupérée sur un autre vélo.

MAJ 2016 : je suis aujourd’hui revenu à des pédales automatiques Shimano A530 et à un cintre Ritchey Flat 10D pour une position un peu plus sportive. 

Quant aux grips, il est peut-être important de mentionner le gain de confort que peuvent apporter les modèles ergonomiques type Ergon sur la durée, répartissant la pression sur toute la surface de la main et diminuant les engourdissements.

Pas de casse à signaler du côté des portes bagages Tubus Cargo et Tara dont le frottement des sacoches a entamé quelque peu l’acier mais qui ont, sans surprise, fait leur job jusqu’au bout. La réputation de Tubus n’est plus à faire.

Vélo tour du monde

Les sacoches

Ortlieb Back et Front Roller Plus, Rack Pack M et Ultimate 5 Plus

Quelques bricoles seulement comme la perte d’une vis et d’un crochet de fixation qui sont l’occasion de vous rappeler de bien vérifier les serrages avant de partir et de les revérifier quelques semaines plus tard une fois que tout à travailler sur la tôle ondulée.

Sinon, si un rongeur ne m’avait pas mangé une sacoche avant au Vietnam et un écureuil le rack pack en Alaska, je serais revenu avec les sacoches décolorées mais intactes. Même une chute ne sera pas venu à bout de la robustesse du tissu.

Pour de plus amples informations concernant les sacoches Ortlieb, vous pouvez lire le guide que j’ai écrit à ce sujet.

Vélo tour du monde

Pour conclure globalement, ayant misé sur des valeurs sûres, je n’ai pas eu de surprises.

Vous préparez actuellement votre premier voyage à vélo ? Ce guide extrêmement synthétisé vous permettra de faire les bons choix et de disposer des bonnes informations en un minimum de temps.

Disponible de suite au format KINDLE ou PDF.

A propos de l'auteur Voir tous les articles Site web de l'auteur

BS

100 CommentairesEcrire un commentaire

  • Bonjour Bertrand, Tout d’abord félicitations pour ton site!

    J’aurais une question au niveau de la transmission de mon vélo. Je compte me monter un Intec T08 freins à disques mécaniques TRP Spyre SLC . Le vélo bien que prévu pour rohloff à la base est compatible avec un dérailleur grâce à une patte de fixation.

    Votre message précédent m’a intrigué. Au niveau de ma transmission je voulais vous demander ce que vous pensez de partir sur un mono plateau (1×11). Notamment pour les côtes, quelle cassette serait selon vous optimale sachant que je suis en 28″?

    J’ai vu cet article très intéressant :https://www.vojomag.com/test-longue-duree-shimano-slx-m7000-il-tient-la-distance-mais/?more=2-test-shimano-slx-m7000-partie-1-la-transmission

    Après sa lecture je pensais m’orienter avec un pédalier SLX en mono plateau (bonne qualité testée) ainsi qu’une commande XT (plus durable dans le temps qu’une SLX) et un dérailleur arrière XT (plus résistant aux impacts que le SLX, bien qu’en utilisation normale le SLX fonctionne très bien).
    Pour la cassette arrière apparemment l’idéal serait une 11/46 modifiée en 11/47.

    Que pensez-vous de cette configuration pour un vélo de voyage 28″? Sinon il y a un grand concurrent: le Sram Gx apparemment quasiment comparable à la gamme XT mais au prix d’un SLX. voilà un autre article super intéressant: https://www.vojomag.com/test-longue-duree-sram-gx-chic-et-pas-cher/

    Qu’en pensez-vous? sinon j’ai toujours la possibilité de passer en 2 ou 3 plateaux mais je dois avouer que le mono plateau me tente bien et qu’un retour de votre part serait d’une grande utilité vu votre enthousiasme pour le (1×11).

    Merci! Bonne soirée!

    • Bonjour Flo,
      Oui moi ce serait mono plateau si je devais monter un vélo demain. Je mettrais sans doute du XT mais SLX irait aussi, tout comme un mix des deux. Mais plutôt Shimano que Sram. Je préfère Shimano à Sram à l’usage et mon père qui monte des vélo depuis plus de 25 ans me dit toujours que niveau réglage, il n’y a pas photo en Shimano et Sram. Comme il est pointilleux sur les bords je lui fais confiance :).
      Pour le developpement, avec du 42 on monte déjà aux arbres, donc 46 devrait suffire.
      Comme cela dépends de la condition de chacun, tu peux t’amuser à calculer les developpements sur ce site : http://cyclurba.fr/braquet.php
      Pour voir la vitesse que cela représente à une cadence de pédalage donnée. Si tu n’as aucune idée des cadences de pédalage, je dirais qu’en voyage, à plat, ça doit tourner en moyenne autour de 80 tr/min, mais tu peux monter jusqu’à 100 lorsque ça roule très vite (descentes) et descendre peut-être jusqu’à 50/60 lorsque ça roule très doucement (montés). Tu peux même pédaler moins vite mais reste dans cette plage là pour les calculs peut-être, c’est la plage “confort”, en dessous ça commence à être une épreuve de force et au dessus, surtout si pas de pédales automatiques, ça commence à tourner démesurément vite pour du voyage.

  • Bonjour,

    Merci pour ces précisions, c’est très intéressant, je dois dire que simplifier ma transmission m’attire bien.
    Cependant j’ai tout de même quelques peurs concernant le mono plateau. En effet sur mon 3×11 quand la chaîne arrière est dans les extrêmes de la cassette, la chaîne est de travers est j’entends un frottement qui abime la chaîne alors sans cesse j’utilise mes plateaux pour éviter cette déviation de chaîne. Alors oui, c’est pénible, mais je fais ça car je suis doux avec la mécanique et j’essaie de limiter au maximum les frottements néfastes au matos…
    Je voulais donc vous demandez,ce que vous en pensez?

    Car un vélo de voyage est avant tout fait pour être fiable, et je crains une usure prématuré des composants de la transmission…. Je me verrai mal pédaler avec ce frottement audible constant.

    Quel est votre avis? Y-a-t-il une solution particulière pour éviter cette usure prématurée? Appart rajouter un ou deux plateaux ?

    Merci!

    • Le croisement de chaine dans les extrêmes est plus important lorsqu’il y a trois plateaux d’où les frottements. Ceux-ci ne sont pas là en monoplateau sans quoi Shimano ou Sram n’auraient jamais sorti ces groupes.
      Maintenant les trois plateaux permettent tout de même de limiter ces croisements en jouant d’un à l’autre et en allant jamas dans les extrêmes, mais je ne peux pas quantifié l’éventuelle usure supplémentaire avec un monoplateau. Tout ce que je peux dire c’est que je roule en monoplateau en VTT et le rendement est très bon d’une part (pas de frottement) et je n’ai pas noté une quelconque usure prématurée d’autre part.

  • Merci pour cette réponse, Je vais tenir compte de votre avis, mais je pense attendre encore un peu plus de retour avant de me lancer dans le mono plateau, les avis sont tellement partagés…

    Cependant je voulais dans ce cas vous partager les composants de ma transmission. Je tiens à dire que je privilégie la solidité au poids et que le prix est également un critère, ce qui est chouette c’est que souvent le plus solide est moins cher (car plus lourd).
    Tout d’abord, ce lien-ci est très intéressant, c’est un comparatif slx/xt/xtr: https://carbonarabike.com/fr/comparatif-shimano-slx-xt-xtr/

    1) Je compte partir sur un pédalier 2 ou 3 plateaux SLX car le SLX est en acier, les plateaux en acier sont plus solide que le XT et XTR et moins cher que ces derniers!

    2) la cassette arrière sera également une SLX, en acier, plus lourde mais plus solide que la XTR qui est en alu et s’use rapidement (la légèreté à un prix (usure et coût). La XT est très bien également, mais un peu plus chère.

    3) commande de vitesses XT car j’avais lu que les SLX prenaient plus facilement du jeu que les XT et la XTR est géniale MAIS le prix n’est quand à lui pas génial du tout!.

    4) dérailleur avant SLX. En effet il n’y a aucune différence notoire entre un dérailleur SLX, XT et XTR mis appart le prix.

    5) La chaine XTR est la meilleure, la plus fiable sans entretient, et le prix n’est pas tellement plus cher qu’une XT, si on veut une transmission qui dure faut que pignon + chaîne soient solides car ces pièces s’usent ensemble.

    Que pensez-vous de mon montage que j’envisage?

    Petite question: un pédalier écrit 3×10 ou 2×10 (notamment le SLX 3×10 ou 2×10), peut-il être monté avec une cassette de 11v? donc passer en 3×11 ou 2×11? la question est peut être bête mais vu que c’est précisé 3×10 sur le modèle de pédalier, je me demandais.

    Sinon qu’en pensez-vous du voyage en 28″, vous-y mettriez vous? En ayant vu que le 28″ se répend à travers le monde, que sa construction est maintenant fiable, que son rendement est supérieur au 26″ et que pour pinailler l’usure des pneus se fait moins vite qu’en 26″… je dois dire que je m’y suis mis!

    Freinage: pour éviter l’usure prématurée des flancs de jantes je suis passé aux disques, mais pour rester dans une mécanique simple, le frein à disque mécanique TRP Spyre SLC (pas besoin de vidanges ou de faire gaffe à pas avoir une bulle dans le système). En cas de pépin c’est de la mécanique simple les levier de frein se trouvent partout, câbles gaines plaquettes disques, tout est compatible Shimano etc… et sous la pluie ça freine mieux que les freins sur jante. (ps: pour un meilleur freinage avec les TRP, l’idéal c’est d’utiliser des gaines incompressible type Jagwire pro).

    Pensez vous repartir sur des freins sur jante à l’avenir? ils ont eux aussi des avantages (coût, disponibilité)

    et pour le cadre, un cadre acier “pas cher” 28″ qui a fait ses preuves c’était mon critère principale. Je suis parti sur l’Intec T08 disc. ce cadre est prévu pour rohloff à la base mais avec une patte de fixation il est adaptable en mode dérailleur.

    J’ai quelques questions:

    1) est ce que le boitier de pédalier est ce que un Shimano Hollotech II BB-MT800 est compatible avec un pédalier Shimano SLX?

    2) Quel jeu de direction a selon vous le meilleur rapport qualité/prix?

    3) Suite à votre montage de roues Jantes Ringle rhyno lite xl avec rayons dt swiss alpine III et moyeux XT je voulais trouver un équivalent en 28″. J’ai vu que quelqu’un avait réussi à le faire.
    Sun ringle rhyno lite 700c 36h, rayons DT SWISS ALPINE III 292mm et moyeux XT. cependant j’ai de la peine à trouver des jantes Sun ringles rhyno, on dirait qu’elles sont introuvable!

    Que pensez-vous de ce montage Mavic ? https://www.rosebikes.ch/bikewelt/trekkingwelt/rose-trekking-laufradsatz-28700c-mavic-a-319-shimano-deore-xt-780-716619

    Auriez-vous une autre idée pour un montage de roue 28″ solide et au meilleur prix?
    Je tient à préciser que mon cadre Intec peut accueillir des pneus de 42mm, quelle serait selon vous la meilleur taille à prendre?

    désolé de vous posez tant de question mais c’est mon premier montage de vélo de A à Z, je me suis beaucoup renseigné et j’ai toujours ces lacunes que je ne trouve nul part…

    merci!

  • Merci pour cette réponse, Je vais tenir compte de votre avis, mais je pense attendre encore un peu plus de retour avant de me lancer dans le mono plateau, les avis sont tellement partagés…

    Cependant je voulais dans ce cas vous partager les composants de ma transmission. Je tiens à dire que je privilégie la solidité au poids et que le prix est également un critère, ce qui est chouette c\’est que souvent le plus solide est moins cher (car plus lourd).
    Tout d\’abord, ce lien-ci est très intéressant, c\’est un comparatif slx/xt/xtr: https://carbonarabike.com/fr/comparatif-shimano-slx-xt-xtr/

    1) Je compte partir sur un pédalier 2 ou 3 plateaux SLX car le SLX est en acier, les plateaux en acier sont plus solide que le XT et XTR et moins cher que ces derniers!

    2) la cassette arrière sera également une SLX, en acier, plus lourde mais plus solide que la XTR qui est en alu et s\’use rapidement (la légèreté à un prix (usure et coût). La XT est très bien également, mais un peu plus chère.

    3) commande de vitesses XT car j\’avais lu que les SLX prenaient plus facilement du jeu que les XT et la XTR est géniale MAIS le prix n\’est quand à lui pas génial du tout!.

    4) dérailleur avant SLX. En effet il n\’y a aucune différence notoire entre un dérailleur SLX, XT et XTR mis appart le prix.

    5) La chaine XTR est la meilleure, la plus fiable sans entretient, et le prix n\’est pas tellement plus cher qu\’une XT, si on veut une transmission qui dure faut que pignon + chaîne soient solides car ces pièces s\’usent ensemble.

    Que pensez-vous de mon montage que j\’envisage?

    Petite question: un pédalier écrit 3×10 ou 2×10 (notamment le SLX 3×10 ou 2×10), peut-il être monté avec une cassette de 11v? donc passer en 3×11 ou 2×11? la question est peut être bête mais vu que c\’est précisé 3×10 sur le modèle de pédalier, je me demandais.

    Sinon qu\’en pensez-vous du voyage en 28\”, vous-y mettriez vous? En ayant vu que le 28\” se répend à travers le monde, que sa construction est maintenant fiable, que son rendement est supérieur au 26\” et que pour pinailler l\’usure des pneus se fait moins vite qu\’en 26\”… je dois dire que je m\’y suis mis!

    Freinage: pour éviter l\’usure prématurée des flancs de jantes je suis passé aux disques, mais pour rester dans une mécanique simple, le frein à disque mécanique TRP Spyre SLC (pas besoin de vidanges ou de faire gaffe à pas avoir une bulle dans le système). En cas de pépin c\’est de la mécanique simple les levier de frein se trouvent partout, câbles gaines plaquettes disques, tout est compatible Shimano etc… et sous la pluie ça freine mieux que les freins sur jante. (ps: pour un meilleur freinage avec les TRP, l\’idéal c\’est d\’utiliser des gaines incompressible type Jagwire pro).

    Pensez vous repartir sur des freins sur jante à l\’avenir? ils ont eux aussi des avantages (coût, disponibilité)

    et pour le cadre, un cadre acier \”pas cher\” 28\” qui a fait ses preuves c\’était mon critère principale. Je suis parti sur l\’Intec T08 disc. ce cadre est prévu pour rohloff à la base mais avec une patte de fixation il est adaptable en mode dérailleur.

    J\’ai quelques questions:

    1) est ce que le boitier de pédalier est ce que un Shimano Hollotech II BB-MT800 est compatible avec un pédalier Shimano SLX?

    2) Quel jeu de direction a selon vous le meilleur rapport qualité/prix?

    3) Suite à votre montage de roues Jantes Ringle rhyno lite xl avec rayons dt swiss alpine III et moyeux XT je voulais trouver un équivalent en 28\”. J\’ai vu que quelqu\’un avait réussi à le faire.
    Sun ringle rhyno lite 700c 36h, rayons DT SWISS ALPINE III 292mm et moyeux XT. cependant j\’ai de la peine à trouver des jantes Sun ringles rhyno, on dirait qu\’elles sont introuvable!

    Que pensez-vous de ce montage Mavic ? https://www.rosebikes.ch/bikewelt/trekkingwelt/rose-trekking-laufradsatz-28700c-mavic-a-319-shimano-deore-xt-780-716619

    Auriez-vous une autre idée pour un montage de roue 28\” solide et au meilleur prix?
    Je tient à préciser que mon cadre Intec peut accueillir des pneus de 42mm, quelle serait selon vous la meilleur taille à prendre?

    désolé de vous posez tant de question mais c\’est mon premier montage de vélo de A à Z, je me suis beaucoup renseigné et j\’ai toujours ces lacunes que je ne trouve nul part…

    merci!

    • Désolé du retard, le message était passé dans les spams.

      Concernant le montage c’est ok pour moi, Deore, SLX, XT ou un mix c’est ok.
      De mémoire, officiellement un pédalier 2 ou 3×10 n’est pas compatible avec du 11 mais je ne connais plus la raison. En pratique je ne sais pas si ça fonctionne quand même, j’imagine que fonctionner ça doit fonctionner, mais je ne sais pas si ça fonctionne optimallement.

      28 ou 29 (selon l’itinéraire) serait mon choix aujourd’hui.

      Idem pour les freins à disque, ce serait mon choix.

      Pour le boitier de pédalier, c’est compatible oui, avec le pédalier et avec le cadre égallement.

      Pour le jeu de direction franchement je ne sais pas, c’est le genre de truc avec lequel il n’y a jamais de problème, un FSA Orbit par exemple.

      Les Rhyno Lite XL ne sont pas dispo en 28 pouces, les Rhyno Lite tout cours oui mais depuis peu apparement car les dernières fois que j’avais regardé elles n’existaient pas en 28. Comme les jantes Sun sont difficillement trouvables et que celles ci sont récentes, ça risque d’être compliqué. Ryde Andra 30, 35 ou 40 sinon. Par contre si le T08 est prévu pour du 42 mm ça ne sert peut être à rien de monter des jantes aussi large que des Andra 40 (équivalentes aux Sun RL XL). 42 est compatible avec 25 mm (largeur de la jante) mais vous ne pourrez pas descendre en dessous ci besoin : https://www.schwalbe.com/fr/reifenmasse.html
      L’intec M05 est un 29, plus adapaté à la monte de pneus larges (28 et 29 = même diamètres de jantes, mais les pneus 29 sont plus gros).

      La meilleur largeur je ne sais pas, ça dépend du voyage, si beaucoup de pistes, 50 ou plus, si belles routes, 35 ou 40.

      Pour le montage Mavic, Mavic traine cette réputation de fissurer chez les voyageurs donc il y a toujours une crainte de ce côté mais ça peut aussi très bien aller. C’est du matos, on ne peux jamais vraiment prédire ce qui va arriver.